avril 2017

À moto, les gants c'est obligatoire

Depuis le 20 novembre 2016, le port de gants certifiés CE est obligatoire pour le conducteur comme le passager.
Dessin Christian Maucler

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Le non-port est sanctionné d'une amende de 3e classe (1)  pour le conducteur et le passager et d’un retrait d'un point sur le permis de conduire pour le pilote.
Sans protections aux mains, même à faible vitesse, les risques de blessure en cas de chute sont élevés : traumatismes, handicaps permanents (séquelles invalidantes, amputations, paralysies…), coupures, fractures, contusions, brûlures.
Conseils pratiques :
Choisir des gants certifiés CE (norme EN 13594), en matériau composite ou en cuir, renforcés aux articulations et munis de renforts protégeant l'articulation carpes/métacarpes. Ils doivent être en matière anti-abrasive au niveau de la paume et d'une patte de serrage au poignet pour un maintien en cas de glissade.
• les gants doivent être ajustés à la paume
• les doigts ne doivent pas venir en butée au bout des gants, mais garder une marge suffisante
• lorsque l’on ouvre la main, la paume du gant ne doit ni être tendue, ni renflée
• un gant doit avoir si possible double serrage : poignet et manchette
• la manchette doit remonter sur 4 largeurs de doigt au-dessus de l’articulation du poignet
Il y a 2 niveaux de protection :
• niveau 1 pour un usage urbain
• niveau 2 pour un usage routier plus intensif
Vous devez avoir la même exigence de protection pour votre passager.
(1)
68 € minorés à 45 € si paiement dans les 15 jours, équivalant au prix moyen d’une paire de gants certifiés.

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Dispositifs audio en conduisant


juillet 2015
Le décret n° 2015-743 du 24 juin 2015 relatif à la lutte contre l’insécurité routière précise ce qui est désormais interdit et autorisé en circulation en matière de communications à distance. 
«L’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit. Est également interdit le port à l’oreille, par le conducteur d’un véhicule en circulation, de tout
dispositif susceptible d’émettre du son, à l’exception des appareils électroniques correcteurs de surdité (...). Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe. Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de trois points du permis de conduire.»
L'amende actuelle est de 135 euros.
- En voiture, utilitaire, poids lourd :
oreillettes, bluetooth,  téléphone tenu à la main, casques audio sont interdits. Les dispositifs mains libres intégrés au véhicule avec haut-parleurs et micro intégrés, type autoradio, restent autorisés.
- A deux-roues motorisé : téléphone dans le casque, oreillettes sont interdits mais les dispositifs intégrés aux casques restent autorisés.
- A vélo : téléphone tenu à la main, oreillettes, bluetooth, casque audio sont interdits.
En résumé, tous les appareils que l'on porte dans l'oreille ou que l'on tient en main sont proscrits.

Permis invalidé


décembre 2014
Si le permis a été invalidé, il ne suffit pas simplement de le repasser et de réussir les épreuves. Le conducteur doit également subir un examen médical et un examen psychotechnique (aptitudes visuelles, physiques…).
Si le permis de conduire invalidé avait moins de trois ans, le code et l’épreuve pratique sont à repasser.
Si le permis de conduire invalidé avait plus de trois ans, seul le code est à repasser, à condition de s’y inscrire moins de neuf mois après la restitution de l’ancien permis à la préfecture.
Toutes les démarches peuvent être effectuées pendant le délai d'invalidation de six mois : examen médical et psychotechnique, inscription à l'examen et passage des épreuves (code et conduite) du permis de conduire.

Permis : comment récupérer ses points


décembre 2014
Les points perdus en cas d'infraction ou d'accident peuvent être récupérés :
- en cas de perte d’un seul point, celui-ci est réattribué après 6 mois sans infraction ;
- en cas de perte de plusieurs points, ceux-ci sont réattribués après deux ou trois ans (selon les cas) sans nouveau retrait de point(s).
- en suivant un stage de sensibilisation à la sécurité routière, 4 points maximum peuvent être récupérés. Ce stage ne peut être effectué que s'il reste au moins 1 point sur le permis. A zéro point, il est trop tard, il faut repasser le permis.
Le stage dure deux jours consécutifs et est dispensé par un établissement agréé. Il coûte environ 250 €. Un stage peut être suivi tous les ans. Pour s'inscrire au stage, il faut demander en préfecture la liste des centres agréés.


Permis : comment connaître son capital restant


décembre 2014
Le permis de conduire est constitué d’un capital de 12 points (6 points pendant 3 ans pour les nouveaux conducteurs, 6 points pendant 2 ans pour les nouveaux conducteurs issus de la conduite accompagnée). En cas d’infraction au Code de la route ou en cas de responsabilité dans un accident corporel, un retrait de point(s) est effectué.
Tout conducteur peut connaître le solde de points de son permis de conduire en consultant le  service Télépoints sur le site du ministère de l’Intérieur. Pour y accéder, le titulaire du permis doit être en possession de son numéro de dossier et de son code confidentiel qui figurent sur le relevé intégral de son dossier. Ce document est délivré par les préfectures et certaines sous-préfectures sur place, sur présentation d’une pièce d’identité en cours de validité ou par courrier, en joignant à la demande les photocopies du permis de conduire et d’une pièce d’identité en cours de validité, ainsi qu’une enveloppe affranchie au tarif recommandé avec demande d’avis de réception.
Les identifiants figurent également sur les lettres adressées en recommandé par le ministère de l'Intérieur.

preventionroutiere.asso.fr


avril 2011
Pas utile de décrypter, tout est dit dans l’adresse du site. Mais il est à recommander car il aborde tous les problèmes liés à la route (dernièrement, des conseils pour rouler sur le verglas) et s’adresse à tous avec des onglets dédiés aux enfants, aux 14-24 ans, aux parents, aux seniors, aux enseignants, aux entreprises et aux collectivités. Des statistiques, des publications, des fiches conseils, des tests (êtes-vous sûrs de connaître le code de la route ?) et une newsletter en font un site d’intérêt général.
Voir tout