octobre 2016

Agriculture : des besoins en remplacement

Les spécificités du secteur nécessitent des interventions ponctuelles. Elles sont notamment assurées par des jeunes en formation, pour qui c’est un job assuré.
Agriculture : des besoins en remplacement

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
En BTSA au lycée agricole de Dannemarie, Alban et Pierrick on trouvé un bon moyen de gagner de l’argent de poche : s’inscrire au service de remplacement. Appelés le week-end et pendant les vacances scolaires pour s’occuper d’une ferme de leur secteur, ils font essentiellement de la traite mais aussi des travaux dans les champs, des soins, du paillage de troupeau.  «On a la responsabilité d’une ferme et il faut savoir se débrouiller. La plupart du temps, on assure la continuité des travaux habituels mais il peut y avoir des imprévus, un orage, une vache malade. Il faut alors être capable de savoir prendre la décision qu’il faut. Etre seul peut créer de l’appréhension. Mais c’est là qu’on apprend».  L’un exerce autour de Besançon et Quingey, l’autre aux alentours de Vercel et l’un comme l’autre y voient un bon complément à leurs études en analyse et conduite de systèmes d’exploitation. «Chaque week-end, on prend énormément d’expérience. En un mois, si on fait 4 fermes, on va peut-être voir 4 manières de travailler différentes. A nous d’en retenir ce qu’il y a de mieux de chacune». Une expérience sans prix pour Alban qui ne vient pas du monde agricole. Mais pour Pierrick, dont la famille tient une exploitation, c'est également très formateur. «C’est la meilleure école» selon lui.
Comme eux, 993 salariés exercent en Bourgogne-Franche-Comté. En CDD mais aussi en CDI. «Nous avons des agents de remplacement à temps plein précise Noémie Perrigot, animatrice du service. Beaucoup sortent des études et sont en attente de pouvoir s’installer». Plus d’un tiers des salariés a moins de 26 ans. «Beaucoup de ces jeunes font des études en agriculture mais ce n’est pas interdit aux autres à condition qu’ils connaissent le monde agricole. Les critères principaux sont d’être âgé de 18 ans et avoir un moyen de locomotion. Et nous avons toujours des besoins car il y a un renouvellement important». On peut s’inscrire toute l’année en envoyant une candidature au service de remplacement le plus proche (1). Selon les lieux, l’exercice va évidemment être différent : beaucoup de traite dans le Doubs et en Saône-et-Loire, plutôt des céréales dans l’Yonne. «Mais dans le Doubs par exemple, les tâches se diversifient et peuvent inclure des interventions en gîte, en transformation ou sur les marchés».
Les services de remplacement permettent aux agriculteurs de ne pas interrompre l’activité d’une exploitation en cas d’absence, choisie ou subie (congés, maladie, accident…). Une réponse aux contraintes particulières de cette profession. «Pour les jeunes, c’est de l’argent de poche (2), du développement de compétences et l’accès à des outils de travail professionnels» résume Noémie Perrigot.



(1)
Il y a 50 services de remplacement dans la région : 18 en Saône-et-Loire, 17 dans le Doubs, 7 en Haute-Saône, 5 en Côte d’Or et 1 par département dans le Jura, la Nièvre et l’Yonne.

(2)
Autour de 10 euros brut de l’heure.

En savoir plus
servicederemplacement.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Aide à domicile


avril 2019
Le CCAS de la Ville de Besançon recrute des auxiliaires de vie lors des périodes de vacances scolaire. Rôle : accompagner et aider à domicile les personnes âgées ou handicapées dans les actes du quotidien. Permis de conduire exigé. Compétences : ponctualité, adaptabilité, initiative. Infos, 0381412218.

Aide à domicile


février 2019
Eliad, organisme spécialisé dans l’aide à domicile, recrute pour des missions de remplacement, notamment pendant les vacances scolaires de Pâques et d’été, dans le Doubs et en Haute-Saône. Profils : être majeur. Permis de conduire, véhicule, formation préalable dans l’aide à la personne sont des atouts. Plus d’infos sur eliad-fc.fr. Pour postuler : recrutement@eliad-fc.fr.

Jobs d'été avec CEI


mai 2018
Grâce à son réseau de partenaires, le Centre d'échanges internationaux dispose de nombreuses propositions de jobs d'été à l'étranger : l'animation en centres de vacances à l'étranger mais aussi la restauration à Londres, le tourisme en Islande, l'exploitation agricole sont des exemples de lieux et thèmes alliant expérience professionnelle découverte. Renseignements, 0140511185
CEI work, travel & study
.

Animateurs périscolaires


mai 2017
La Ville de Besançon recrute 450 animateurs périscolaires pour la rentrée. Ils auront pour mission d'encadrer des groupes d’enfants avant et après l’école (matin, midi, après-midi et mercredi midi) et leur proposent des activités à caractère éducatif favorisant le bien-être et le développement. Les titulaires du Bafa ou équivalent seront recrutés en priorité. Pour les personnes sans qualification, la Ville offre la possibilité de se former au Bafa gratuitement. Un animateur travaillant les 4 temps d’accueil gagne environ 600 € par mois.
Consulter l'’offre 

Evénementiel sportif


mars 2016
Amaury sport organisation met en place de multiples événements sportifs internationaux dont le plus connu est le Tour de France. A chaque occasion, elle recrute. C'est autant de possibilités de jobs saisonniers pour les jeunes : aso.fr
Voir tout