février 2018

Ben Mazué : l'amoureux des mots et de l'amour

Le chanteur passe à Besançon, théâtre Ledoux, le 23 février et à Dijon, théâtre des Feuillants, le 24 L'occasion de lui poser nos questions.
Photo Martin Lagardère

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Après deux premiers albums, "Ben Mazué" et "33 ans", retraçant les différents stades de la vie en chanson (française), Ben Mazué revient avec "La femme idéale". Vêtu d'une marinière, il nous embarque dans son univers pour un périple musical placé sous le signe de l'amour. L'amour de l'autre, de l'humain, sa corde conductrice. Ancien médecin, l'auteur-compositeur-interprète et musicien porte aujourd'hui une attention particulière aux femmes, auxquelles il rend hommage à travers une série de portraits. Qu'elles soient «maîtresse hors-pair, âme-sœur. Bosseuse en or, mais femme, sœur», c'est sur leurs aspirations, leurs histoires de couple, leurs quêtes du bonheurq ue navigue cet album.

"La femme idéale" : si tu devais la présenter visuellement, comment la décrirais-tu ? Quel parfum dégagerait-elle ? Quelles couleurs lui correspondraient ?
Je pense qu'elle aurait un parfum très singulier qui n'appartiendrait qu'à elle, fabriqué dans des proportions très artisanales. Une couleur...Une couleur vive qui irait bien avec ses cheveux. La complexité pour décrire la femme idéale c'est qu'elle est universelle, pas parfaite pour tout le monde mais idéale donc c'est difficile de la décrire. Il y a toujours quelque chose de l'ordre de l'imprévu pour qu'une femme soit parfaite ou idéale d'ailleurs. Le parfum et la couleur sont des choses futiles alors qu'une femme ou un homme idéal se forgent surtout avec ce qu'ils sont au fond d'eux-mêmes.

Dans "La liesse est lovée", tu dis «J'ai pas de mots pour dire comment je vais alors je prends les premiers qui descendent». Là, maintenant, quel est le 1er mot qui te vient à l'esprit pour définir ce que tu vis ?
Inimaginable.

Sur le titre "J'arrive", on peut entendre «Attends-moi le monde, j'arrive […], je réveillais l'espoir, j'arrive [...]». Quelle chanson te donne de l'espoir ?
"Minha Fantasia"  du groupe brésilien Só Pra Contrariar, une cover de "It ain't over til it's over" de Lenny Kravitz.

Tu es un amoureux des mots et de l'amour. Tu as écrit tes premières lettres suite à des vacances d'été aux E-U où tu correspondais avec tes parents. Puis tes premières lettres d'amour et tes premières chansons. Tu te souviens de ces premières lettres d'amour, de ces premières chansons ?
Non, ni des unes, ni des autres. C'est dire si ça date, ça remonte vraiment à ma petite enfance (rires).

Concernant tes clips vidéos, dernièrement tu as collaboré avec le réalisateur Manu Boyer sur "Illusion". As-tu une anecdote à raconter sur la réalisation de l'un d'entre eux ?
On a réalisé les clips de l'album précédent en juin 2014 et ça devait se passer pendant 3 jours et 2 nuits (car il y avait des scènes de nuit) ce qui était très long. Et mon deuxième fils est né le deuxième matin. Je suis allé à la maternité le matin, puis je suis retourné sur le lieu du clip, j'ai tourné aussi la nuit et le lendemain matin je suis retourné à la maternité. C'était jongler entre une naissance et un tournage.

Le travail et la présence scénique des humoristes te donnent des idées pour travailler ton jeu de scène. Quel est le dernier spectacle que tu as vu ?
Celui de Baptiste Lecaplain.

Les voyages sont également une source d'inspiration. Quel est le plus beau que tu aies fait ?
Je suis parti au Brésil rejoindre ma sœur qui vivait là-bas et qui s'était fait expulser car elle n'avait plus de visa. Elle avait laissé son carnet de voyages et j'ai voyagé avec, j'ai marché sur ses pas. C'était extraordinaire. 

Aujourd'hui âgé de 37 ans, imagines-tu vivre de ta passion à 54 ans (référence à la chanson du même titre ) ?
Oui bien sûr, j'espère. Vivre de ma passion est une exigence que je m'impose.

Recueilli par Mona Bouneb


Ben Mazué au théâtre Ledoux
facebook




Le suivre
benmazue.com

facebook

twitter

instagram

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Radio Campus et musique


janvier 2018
Si vous cherchez le Top campus, classement mensuel des artistes les plus diffusés sur les radios Campus en France, c'est ici.

Catfish


mars 2016
Catfish, duo jurassien rock, s'active pour sortir son deuxième album "Dohyō" en octobre prochain. Pour le successeur de l'excellent "Muddy shivers", le groupe a opté pour une campagne de financement participatif via la plateforme Ulule. Contributions possibles à partir de 5 euros sur ulule.com/catfishofficiel

La grosse radio


janvier 2016
Une radio web à écouter en permanence qui en regroupe en réalité 3, puisque le site propose une radio rock, une metal et une reggae. Archivées, les émissions et les enregistrements live acoustique peuvent être réécoutées. Il est également possible de faire une recherche par artiste et de voter pour eux. Les musiciens peuvent également proposer leurs oeuvres. Enfin des jeux et des forums viennent agrémenter le site. Rendez-vous sur lagrosseradio.com

Musique à découvrir


octobre 2015
Adecouvrirabsolument.com est un site qui met l’accent sur des artistes émergents et/ou indépendants. Comme dans tous ceux de ce genre, il est composé de chroniques, de coups de pouce, d’interviews et de liens vers des musiciens ou des labels recommandables. Mais le plus d’“ada”, c’est la possibilité de se rendre compte sur pièce des talents mis en avant, par l’intermédiaire de compilations téléchargeables gratuitement. Les responsables en sont à leur 37e, fruit de leur veille musicale. Touche dominante, l’indie pop mélancolique.

Reggae à l'est


octobre 2015
Un site veut regrouper tout ce qui se chante, se dit, se fait autour du reggae dans le grand Est, de Strasbourg à Dijon, de Reims à Besançon. Il fédère les artistes et les programmeurs mais délivre également des infos, des actions et un agenda des concerts. Il y a de la musique et des vidéos mais aussi des articles sur la culture reggae. Objectifs : mieux médiatiser cette scène, renforcer les échanges et “prouver que le reggae dans le grand Est est plus que vivant”. reggae-est.fr
Voir tout