février 2018

Besoins de main d’œuvre pour faire vivre la forêt

Avec les départs en retraite, de nombreux postes vont être à pourvoir dans les prochaines années. Une aubaine pour les jeunes peu nombreux à se former.
Photo Laurent Cheviet
Besoins de main d’œuvre pour faire vivre la forêt Besoins de main d’œuvre pour faire vivre la forêt

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Actuellement, dans le secteur de Luxeuil, sur les 34 ouvriers forestiers de l’Office national des forêts, 14 ont plus de 50 ans. Plus d’un tiers. Un chiffre qui annonce des prochains départs en retraite pour un organisme qui compte environ 300 salariés dans la région. Conclusion évidente : «le renouvellement est indispensable ; on a besoin de jeunes» assure Jefferson Aubert, responsable de l’unité de production de Vesoul.

   Motivation primordiale

L’ONF est chargé de la gestion de la forêt publique. «Nos métiers se sont diversifiés. On s’occupe des arbres à toutes leurs étapes d’évolution». Entretien, développement, renouvellement, production, récolte sont les maîtres mots du travail de terrain. «On façonne la forêt, on travaille le vivant pour l’avenir, on préserve la biodiversité» ajoute Stefan Kobelczuk, conducteur de travaux de l'ONF à Luxeuil. L’un comme l’autre n’hésitent pas quand il faut donner les principales qualités à posséder : «il faut vraiment aimer la forêt, être passionné. Parce que ça fait mal, ça pique, il fait froid, il pleut, il fait chaud et ça reste exigeant physiquement». 
Du travail de terrain et d’intempéries, pour lequel la formation par apprentissage est particulièrement adapté. «On voit rapidement ceux qui n’aiment pas. Ils s’en rendent compte eux-mêmes assez vite, assure Frédéric Dechaseaux, directeur adjoint à la MFR d’Aillevillers en Haute-Saône. Pour ces métiers, la motivation est vraiment primordiale car il faut aller dans la nature par tous les temps». La formation est rare : la MFR est l’un des deux établissements de la Région à proposer le bac pro forêt par apprentissage (avec le CFA agricole du Doubs). «Nous avons 10 à 15 élèves par année, mais nous pouvons en prendre un peu plus signale le directeur, Guillaume Villequez. Il y a peu de filles, mais la formation leur est accessible».
Ce bac mène aux métiers de la sylviculture mais aussi de l’exploitation forestière. Il permet également de poursuivre des études en BTS, dans le domaine de la gestion forestière ou en BPA conduite de machines forestières. «Sur nos 13 élèves de l’an dernier, 8 travaillent et 3 poursuivent leur formation dans ce domaine. Il y a actuellement des débouchés et parmi eux l’ONF a une vraie politique d’accompagnement des apprentis». Avantages d’intégrer l’Office à ce niveau : la possibilité de passer rapidement le concours interne, plus accessible que l’externe. Et une formation qui se poursuit : «à chaque étape de l’évolution de la forêt, il y a un apprentissage de ce que l’on doit savoir faire. Pour être opérationnel, il faut 10 – 11 ans d’expérience» conclut Stefan Kobelczuk.

S.P.


En photo
1 - Débroussaillage en forêt communal de Corbenay, Haute-Saône, par les élèves de la MFR d'Aillevillers.

2 - Stefan Kobelczuk et Jefferson Aubert apportent leurs conseils avisés.

3 - Guillaume Villequez et Frédéric Dechaseaux de la MFR. «Nos apprentis trouvent du travail».

En savoir plus
onf.fr

MFR d’Aillevillers
13 rue de la Vaivre
70320 Aillevillers-et-Lyaumont cedex
0384492015
mfr-aillevillers.fr

Lire aussi
Apprentis à l'ONF

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Plan santé


septembre 2018
Le gouvernement annonce une réorganisation des formations de santé. Mesure la plus importante, la suppression dès 2020 du numerus clausus qui instituait depuis 1971 un quota d'étudiants autorisés à passer en 2e année. Mais la sélection ne sera pas annulée pour autant : un numerus apertus définira un nombre minimal de places que les universités pourraient faire varier à la hausse en fonction de leurs capacités et des besoins locaux. Des procédures sélectives en fin de 1re, 2e et 3e années seront instaurées dans le cadre de la création de nouvelles licences universitaires pour maintenir «l’excellence de la formation des étudiants». Parmi les autres mesures du plan santé figure la création de 4 000 postes d’assistants médicaux pour aider les médecins à préparer les patients, prendre en charge des actes simples ou assurer le suivi des rendez-vous.

Ecole de la 2e chance


mars 2018
L’Ecole de la deuxième chance du Territoire de Belfort a pour objectif d'aider les jeunes sortis du système scolaire sans qualification à s'insérer dans la société et à trouver un emploi durable. Chaque jeune bénéficie d'un accompagnement personnalisé pour construire son projet professionnel qui est le fil conducteur d'un programme de formation se déroulant en alternance entre l'école et l'entreprise. L'Ecole accueille des filles et des garçons de 18 à 25 ans sans qualification professionnelle, sortis du système scolaire depuis plus d'un an, motivés pour changer leur situation actuelle. Infos E2C90, 17 bis faubourg de Lyon, 90000 Belfort (03 84 27 58 67, e2c90.org).

Résultats des lycées


mars 2018
L'Education nationale a mis en ligne le classement des lycées en fonction de la réussite au bac mais aussi du parcours scolaire des élèves dans les établissements. L'idée est en effet d'évaluer la capacité d'une école à accompagner les élèves et à leur apporter connaissances, méthodes, etc. Le ministère prend soin de préciser que «si un lycée présente une valeur élevée pour un indicateur, c’est peut-être dû au fait qu'il a reçu de bons élèves, dotés de bonnes méthodes de travail, qui ont pu obtenir le baccalauréat sans effort particulier de sa part». Cela dit, les résultats sont consultables ici.

Recrutement pour la banque


mars 2018
Le CFPB, école supérieure de la banque, annonce 230 postes de formation en alternance à pourvoir dans la région (Besançon, Belfort, Dijon, Mâcon, Auxeerre), et 3000 en France. Ouverts aux moins de 30 ans de niveaux bac à bac+4, ils permettent de préparer BTS, licence pro ou master et de devenir conseillier clientèle, chargé d'affaires, conseiller patrimonial. Infos.

JPO apprentissage


février 2018
Le 3 mars, les centres de formation d'apprentis ouvrent leurs portes. Retrouvez les adresses, spécialités, infos pratiques sur apprentissage.
bourgognefranchecomte.f
r.
Voir tout