septembre 2018

Ca chauffe

Veganisme, Benalla, réchauffement, espérance de vie
Dessin Christian Maucler
Ca chauffe Ca chauffe Ca chauffe

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
1 - Radicalsation. Six personnes ont été interpellées dans le cadre de l'enquête sur la vandalisation de neuf commerces, dont des boucheries ou des poissonneries, dans la métropole lilloise par des militants vegan présumés. Mi-mai, une boucherie en plein centre de Lille avait été vandalisée et taguée «stop au spécisme», une action attribuée à des militants de la cause vegan. Plusieurs autres actes de vandalisme avaient été commis contre des commerces de bouche ou des restaurants cet été à Lille, mais aussi à Lesquin, Villeneuve-d'Ascq et Wambrechies, souvent avec le graffiti «stop au spécisme».

2 - Garde. A la suite de violences à l'envontre de civils lors de manifestations le 1er mai, Alexandre Benalla, conseiller spécial d'Emmanuel Macron est l'objet d'une enquête. Le chef de cabinet du président, François-Xavier Lauch, est la première personne entendue lors de la reprise de la commission d'enquête sénatoriale sur l'affaire. Il déclare avoir été «choqué» par la vidéo des violences place de la Contrescarpe le 1er mai. «Monsieur Benalla a à l'évidence agi en dehors de ses fonctions à la présidence de la République», a-t-il indiqué. De son côté, le garde du corps de Macron fait preuve de républicanisme : «Le Sénat français, qui bafoue les règles constitutionnelles de notre pays, très sincèrement, je vous le dis franchement, j'ai aucun respect pour eux», Sur la commission d'enquête, il dénonce «des petites gens, qui n'ont jamais existé dans le paysage politique français et qui aujourd'hui, à travers Benalla, veulent essayer d'avoir le président Macron. Mais ils n'y arriveront pas. Aujourd'hui, on me contraint, envers et contre tous les principes de la démocratie française  et celui de la séparation des pouvoirs. On me contraint. Parce qu'on m'explique qu'on va m'envoyer des gendarmes et des policiers.»

3 - Coup de froid. Alors que l’Australie a renoncé cet été a ses objectifs de lutte contre le réchauffement, les Etats-Unis annoncent qu’ils manqueront d’un tiers leur ex-objectif de réduction des gaz à effet de serre en 2025. Dans le même temps, maires, gouverneurs, élus et patrons du monde entier se retrouvent à San Francisco pour un sommet afin d'interpeller les dirigeants mondiaux sur la faiblesse de leurs engagements contre les gaz à effet de serre, voire leur abdication dans le cas de Donald Trump.

4 - Vieux et gros. L'espérance de vie des Européens continue d'augmenter mais l'obésité et le surpoids d'une proportion croissante de la population risquent d'«inverser» cette tendance, annonce l'Organisation mondiale de la santé dans un rapport présenté à Londres.
Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire