janvier 2018

Clotilde Moulin à cordes et à coeur

S'il y a une chose sur laquelle l'auteure, compositrice et interprète est en accord avec elle-même, c'est "Désaccords mineurs", son 4e album studio réalisé en autoproduction. Elle inaugurera officiellement sa sortie les 15 et 16 février au Scènacle.
Photo Yves Petit
Clotilde Moulin à cordes et à coeur

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
L’artiste mise sur ce qu'elle maîtrise le mieux : la musique instrumentale («mon éducation musicale c'est le conservatoire, j'ai une formation en musique classique») et la dérision («j''essaye de mettre un peu de recul ironique et de léger second degré quand c'est possible»).
Comme le suggère le visuel de la pochette, dans les 14 titres de "Désaccords mineurs", il est question de cordes. De ses cordes vocales sur l'ensemble des morceaux et de celles de ses copines les Cancoyote Girls (1) sur le titre "le Testament", de Brassens. D'instruments (à cordes), avec un trio violoncelle, alto et violon venant étoffer la diversité de mises en scènes possibles. «De là est née l'idée qu'il pourrait y avoir deux formules, une en solo chant et harpe ou chant et piano, voire chant et guitare. Et une autre formule agrémentée du trio à cordes».
Il est également question de thématiques se rapportant à la mort, au deuil et au désaccord. «Cet album, je l'ai dédié à ma tante qui est partie il y a 3 ans. J'essaye de prévenir les gens que ça va en parler un peu, mais clairement il n'y a pas que ça». Ces thèmes prennent vie, en musique, par la chaleur des instruments. «Je n'utilise que très peu de choses froides électriques et électroniques». Et grâce à l’intimité du public et de l'acoustique, qui pourrait être exploité lors des prochaines représentations. « Le silence est beaucoup plus imposable si tu forces les gens à tendre l'oreille. Dans le son acoustique, il y a quelque chose de précieux, de plus partagé, de plus vivant.»

   «"Un ange passe" m'a été inspiré
   par le live de Thiéfaine en 98 à Bercy»


Barbara, Camille, Zazie ou encore Lynda Lemay, autant de sources d'admiration issues de la chanson française, desquelles l'auteure s'inspire. «C'est ce que l'on entend le plus dans mon écriture, mais quand je sens que je suis trop influencée, j'essaye de prendre du recul en me demandant ce que j'ai vraiment envie de faire». Clotilde Moulin sait où elle va. Il n'est pas étonnant d'apprendre qu'elle a conceptualisé une grande partie de l'album, tout en s'entourant de ses acolytes musicaux : Maurice Boguet (Mégot) à la composition, Arnaud Bataillard, ingénieur son, et Théo Lanatrix, à la fois son compagnon, régisseur et créateur lumière. «J'aime le boulot que tout le monde a fait dessus» ajoute-t-elle.
L'album a été réalisé en studio mais l'équipe n'a pas hésité à expérimenter des lieux insolites, voir enchantés, pour capter certaines atmosphères. «Pour avoir des sons semblables à une chorale d'église, on a posé des micros à des endroits de la salle de l'Orangerie du château de Rennes-sur-Loue. Il y avait un simple vitrage, c'était  génial car il y avait des oiseaux dehors et c'est la première chose que l'on entend sur les prises». Tel est le cas pour "Un ange passe", premier morceau de l'album. Bien que tous les titres aient été choisis avec soin, celui-ci semble particulièrement lui tenir à cœur. «Il m'a été inspiré par le live de Thiéfaine en 98 à Bercy. C'est un de mes préférés sur scène, je le fais depuis 2014. On me demande souvent si je viens de l'écrire car il est d'actualité, c'est le regard ironique qu'un ange est censé porté sur la condition humaine».
En attendant de retrouver ce morceau et d'autres encore, lors du concert d'inauguration de "Désaccords mineurs", l'artiste continue de présenter "la Boîte à musique (en)nchantée" et "la Boîte à musique ensorcelée", son dernier spectacle pour jeune public qui commence à tourner et «n'est pas prêt de s'arrêter».

Mona Bouneb

En savoir plus
clotildemoulindotnet.
wordpress.com





(1)
Groupe formé par Clotilde Moulin, La Lue et Maggy Bolle.





Dates à venir dans la région

• 9 février : Mirebeau-sur-Bèze (21), la Boîte à Musique (en)chantée
• 15 et 16 février à 20 h 30 : Scènacle, Besançon (25), Désaccords mineurs
• 23 mars : Festival de Mouge, Charbonnières (71), La Boîte à Musique (en)chantée
• 24 mars à 15 h et 17 h : Miserey-Salines (25), La Boîte à Musique ensorcelée
• 26 avril à 20 h 30 : Théâtre de Gray (70), Désaccords mineurs (avec trio à cordes)
• 19 mai (à confirmer) : Nuit des Musées, Citadelle de Besançon (25), La Boîte à Musique (en)chantée
• 6 juillet : Auxonne (21), La Boîte à Musique (en)chantée
• 17 janvier 2019 : Forges de Fraisans (39), La Boîte à Musique ensorcelée
• 18 janvier 2019 à 20 h 30 : Forges de Fraisans (39), Désaccords mineurs (avec trio à cordes)

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Catfish


mars 2016
Catfish, duo jurassien rock, s'active pour sortir son deuxième album "Dohyō" en octobre prochain. Pour le successeur de l'excellent "Muddy shivers", le groupe a opté pour une campagne de financement participatif via la plateforme Ulule. Contributions possibles à partir de 5 euros sur ulule.com/catfishofficiel

La grosse radio


janvier 2016
Une radio web à écouter en permanence qui en regroupe en réalité 3, puisque le site propose une radio rock, une metal et une reggae. Archivées, les émissions et les enregistrements live acoustique peuvent être réécoutées. Il est également possible de faire une recherche par artiste et de voter pour eux. Les musiciens peuvent également proposer leurs oeuvres. Enfin des jeux et des forums viennent agrémenter le site. Rendez-vous sur lagrosseradio.com

Musique à découvrir


octobre 2015
Adecouvrirabsolument.com est un site qui met l’accent sur des artistes émergents et/ou indépendants. Comme dans tous ceux de ce genre, il est composé de chroniques, de coups de pouce, d’interviews et de liens vers des musiciens ou des labels recommandables. Mais le plus d’“ada”, c’est la possibilité de se rendre compte sur pièce des talents mis en avant, par l’intermédiaire de compilations téléchargeables gratuitement. Les responsables en sont à leur 37e, fruit de leur veille musicale. Touche dominante, l’indie pop mélancolique.

Reggae à l'est


octobre 2015
Un site veut regrouper tout ce qui se chante, se dit, se fait autour du reggae dans le grand Est, de Strasbourg à Dijon, de Reims à Besançon. Il fédère les artistes et les programmeurs mais délivre également des infos, des actions et un agenda des concerts. Il y a de la musique et des vidéos mais aussi des articles sur la culture reggae. Objectifs : mieux médiatiser cette scène, renforcer les échanges et “prouver que le reggae dans le grand Est est plus que vivant”. reggae-est.fr

"Happiness" par Clotilde Moulin


octobre 2015
La chanteuse bisontine publie son 3e album qu'elle qualifie "d'histoire polyphonique d’un chagrin d’amour. C’est de la poésie plus que du texte, et du chant plus que de la chanson". Cet album ne sera pressé qu’à 1000 exemplaires, parmi lesquels une édition limitée de 50 exemplaires dont la pochette aura été imprimée en sérigraphie et numérotée à la main. Si vous souhaitez acquérir l’un d’eux, mieux vaut donc se manifester rapidement. La sortie est prévue début décembre, mais il est possible de la commander en prévente (envoyer un chèque de 10 euros par CD souhaité à Ofam productions, 27 rue Alfred Sancey, 25000 Besançon). Infos ici.
Voir tout