février 2014

Du frisbee en mode très sportif

A l’occasion du championnat régional Grand Est qui a lieu à Vesoul les 22 et 23 février, focus sur l’ultimate, une pratique en développement.
Photo Laurent Cheviet
Du frisbee en mode très sportif Du frisbee en mode très sportif Du frisbee en mode très sportif

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Le frisbee, tout le monde connaît : une pratique de détente associée à la plage ou au pique-nique. L’ultimate, un peu moins. Même outil, même principe, mais (presque) rien à voir. D’abord parce qu’il s’agit d’un sport d’équipe. Mais vu de l’extérieur, la grande différence, c’est le mouvement. Tout le monde bouge à part celui qui tient le disque et qui n’a que le droit de pivoter.
«C’est vraiment physique, explosif, on court beaucoup» confirme Martial Lanoue, secrétaire du club Ultimotte (Vesoul). Auparavant, il a fait du basket. En comparaison, «on se dépense autant, voire plus dans l’ultimate frisbee».
Les matches durent 25 mn en intérieur, 50 mn dehors. «C’est hyper collectif et très tactique, dans la mesure où le possesseur du disque est figé et le reste de l’équipe doit bouger» complète Gilles Gallinet, président du club.
Confirmation sur le terrain où 15 sociétaires du club, de tous âges, filles et garçons, s’entraînent : échauffement très sérieux, exercices répétant des phases de jeu et match très intense. Il faut être concentré, rapide, précis, habile. Autre aspect primordial de la pratique : le fair-play. Durant une rencontre, les joueurs sont en autoarbitrage. Seuls ceux présents sur le terrain prennent les décisions, avec nécessité de s’entendre.

6 clubs en Franche-Comté

«Cet aspect donne une pleine responsabilité aux joueurs, elle implique pour chacun de rester maître du jeu, de bien connaître les règles, qui sont élaborées pour qu’il n’y ait pas de conflit. Et si jamais il y a mésentente, l’action en cause est annulée et on revient à la phase d’avant» explique Gilles Gallinet. Le fair-play est sans doute favorisé par l’absence totale de contact physique, autre particularité de ce sport collectif. Chaque match se conclut par un cercle qui rassemble tous les joueurs. «On discute de la partie, des points litigieux, du respect du jeu. Cela permet de décompresser et de calmer les tensions qui ont pu naître». A la fin d’un tournoi, les équipes se notent sur les plans sportif et du fair-play.
Ultimotte est l’un des 6 clubs francs-comtois avec ceux de Voujeaucourt, Belfort, Pontarlier (2 clubs) et Besançon. Ces derniers sont les deux plus anciens et comptent des équipes en nationale 1. S’ils sont apparus il y a une quinzaine d’années, celui de Vesoul date de 2009 et il n’y a pas encore de ligue en Franche-Comté. Avec 70 à 80 clubs et 3000 licenciés, l’ultimate frisbee est encore un sport naissant en France.
«Au niveau national, la France doit être dans les dix premiers mondiaux ais on est loin des Etats-Unis et du Japon, et en Europe de l’Angleterre. Aux Etats-Unis, l’ultimate fait partie des 3 ou 4 premiers sports universitaires. Il y a une ligue pro depuis 2 ans, comme au Canada» annonce Gilles Gallinet.
Le mouvement s’étend par bouche à oreille, à l’image de la Franche-Comté. «Au démarrage d’Ultimotte, ce sont 3 personnes du club de Besançon qui se sont retrouvées à Vesoul et qui ont décidé de monter un club. Et à la base, c’est un Parisien qui a lancé le sport en Franche-Comté, d’abord à Pontarlier» relate Martial Lanoue.
Le nombre de clubs explique que le championnat régional regroupe le Grand Est, de Strasbourg à Mâcon. Pour éviter trop de déplacements longs, les phases aller et retour sont regroupées chacune sur un week-end. Les équipes jouent tous leurs matches en deux jours.

Stéphane Paris
A voir
Championnat régional Grand Est les 22 et 23 février à Vesoul (gymnases Jean Jaurès et Michel Roy). Entrées libres, de 13 h à 18 h le samedi, de 9 h à 17 h le dimanche.

Un sport d’intérieur et d’extérieur
L’ultimate se joue en intérieur par équipes de 5 sur un terrain de handball ou en extérieur par équipes de 7 sur une surface de 100 x 37 m. Chaque extrémité du terrain est occupée par une zone d’en-but de 18 m (extérieur) ou 6 m (en salle) où l’on marque les points (quand une équipe attrape le disque dans la zone d’en-but de l’adversaire). Un joueur en possession du disque peut le jouer dans n’importe quelle direction. Il doit le faire dans les dix secondes. Le joueur en possession du disque ne doit pas marcher, mais peut établir un pied pivot. L'équipe qui défend prend possession du disque quand le lancer d'un joueur de l'attaque est intercepté. Après chaque point les équipes peuvent remplacer autant de joueurs qu'elles le souhaitent. L'ultimate est un sport sans contact. Quand une faute est constatée un des joueurs appelle "faute". Tous les joueurs s'arrêtent immédiatement et le jeu est stoppé puis reprend comme si la faute n'avait pas eu lieu. Quand les joueurs ne peuvent se mettre d'accord le disque retourne au dernier lanceur et le jeu reprend de là. L’ultimate se pratique sans arbitre. Les joueurs sont eux-mêmes responsables du bon déroulement du jeu.

Les clubs en Franche-Comté
Ultimate club Vesontio 4 rue des Brosses à Besançon (06 66 20 46 85).
- Everest frisbee club à Pontarlier, 8 Grande rue, 25300 Doubs (06 89 33 18 74)
- Flying carpet frisbee club, 4 rue Mirabeau  à Pontarlier (06 76 57 80 92).
Freevol ultimate à Voujeaucourt. 
Ultimotte Vesoul, 15 rue Emile Morin, 70000  Navenne (06.10.80.65.97)
Escalen, 4 rue du Chanoine Bernard à Belfort.

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

77 %


novembre 2017
C'est le pourcentage des Français qui disent avoir une activité sportive, selon une enquête Harris menée en octobre 2017. Parmis eux, 47 % citent la marche/randonnée, 20 % le fitness/musculation (cette pratique arrive en tête chez les moins de 35 ans) et 18 % la natation.

Pratique sportive régionale


novembre 2017
En 2017, la Bourgogne-Franche-Comté compte 626 155 licenciés. Les 5 sports les plus représentés : football (94 209), tennis (32 836), équitation (31 481), ljudo (25 088) et handball (22 840). Il y a également quelques licenciés en polo (7) et en char à voile, rugby à XIII et pelote basque (moins de 5 pour ces disciplines cependant).

Vélos


mai 2017
La Franche-Comté est un lieu de prédilection pour la pratique, qu’elle soit sportive, de loisirs ou en randonnée, en VTT ou en cyclotourisme. Le Comité régional du tourisme publie un guide pratique avec les itinéraires, les infos essentielles et les sites cyclables incontournables comme la véloroute Charles le Téméraire, le tour du Jura à vélo, la Grande traversée du Jura, l’Eurovélo 6. Infos sur velo.franche-comte.org

Equipements sportifs


mai 2017
vous cherchez un lieu pour pratiquer une discipline ? Les équipements sont recensés par le ministère des Sports sur res.sports.gouv.fr

Le savez-vous ?


mai 2017
Près de 3 millions de vélos ont été vendus en France en 2015. Parmi eux 100 000 vélos électriques.
Voir tout