février 2018

Eddy de Pretto conquiert les Oiseaux

Il était l'un des artistes attendus du festival Génériq 2018. Nouveau talent "non-genre" de la scène francophone, il est venu partager un concert intimiste à la résidence des Oiseaux. Lonepsi a ouvert la soirée avec son rap mêlant écriture percutante, piano et percussions.
Eddy de Pretto conquiert les Oiseaux

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Révélé en 2017 par le prix des Inouïs au Printemps de Bourges, Eddy de Pretto fait rapidement sensation avec "Fête de trop" visionnée plus de 4 millions de fois sur la toile. Des salles complètes de Paris aux villes de province, avant même la sortie de son premier album et une nomination "révélation scène" aux Victoires de la musique, confirment la reconnaissance du jeune auteur compositeur interprète par le grand public.
Besançon n'en déroge pas. En cette soirée du 7 février, salle comble pour celui qui a «le cœur random d'hommes, d'hommes». Une voix enivrante et des textes introspectifs retracent les émois d'un "kid" devenu adulte. Les refrains de "Jungle de la chope" et "Fête de trop", titres de son EP "Kid", s'enchaînent, sonnent et résonnent de la scène jusqu'à la fosse. Derrière le «complètement normal, complètement banal» (paroles de son morceau "Normal") se niche un artiste original originaire de Créteil cette «belle, immense, diverse» ville qu'il dépeint dans "Beaulieue"
La présence scénique de l'artiste se marie avec force aux percussions de Johny, le batteur, offrant une heure d'interaction vibrante avec le public. En attendant d'écouter son album "Cure" à sortir le 2 mars, le mot de la fin revient à l'intéressé : «Je suis Eddy de Pretto et je suis sur tous les réseaux sociaux».

MB

Le suivre
eddydepretto.com
facebook
instagram
youtube

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Radio Campus et musique


janvier 2018
Si vous cherchez le Top campus, classement mensuel des artistes les plus diffusés sur les radios Campus en France, c'est ici.

Catfish


mars 2016
Catfish, duo jurassien rock, s'active pour sortir son deuxième album "Dohyō" en octobre prochain. Pour le successeur de l'excellent "Muddy shivers", le groupe a opté pour une campagne de financement participatif via la plateforme Ulule. Contributions possibles à partir de 5 euros sur ulule.com/catfishofficiel

La grosse radio


janvier 2016
Une radio web à écouter en permanence qui en regroupe en réalité 3, puisque le site propose une radio rock, une metal et une reggae. Archivées, les émissions et les enregistrements live acoustique peuvent être réécoutées. Il est également possible de faire une recherche par artiste et de voter pour eux. Les musiciens peuvent également proposer leurs oeuvres. Enfin des jeux et des forums viennent agrémenter le site. Rendez-vous sur lagrosseradio.com

Musique à découvrir


octobre 2015
Adecouvrirabsolument.com est un site qui met l’accent sur des artistes émergents et/ou indépendants. Comme dans tous ceux de ce genre, il est composé de chroniques, de coups de pouce, d’interviews et de liens vers des musiciens ou des labels recommandables. Mais le plus d’“ada”, c’est la possibilité de se rendre compte sur pièce des talents mis en avant, par l’intermédiaire de compilations téléchargeables gratuitement. Les responsables en sont à leur 37e, fruit de leur veille musicale. Touche dominante, l’indie pop mélancolique.

Reggae à l'est


octobre 2015
Un site veut regrouper tout ce qui se chante, se dit, se fait autour du reggae dans le grand Est, de Strasbourg à Dijon, de Reims à Besançon. Il fédère les artistes et les programmeurs mais délivre également des infos, des actions et un agenda des concerts. Il y a de la musique et des vidéos mais aussi des articles sur la culture reggae. Objectifs : mieux médiatiser cette scène, renforcer les échanges et “prouver que le reggae dans le grand Est est plus que vivant”. reggae-est.fr
Voir tout