février 2018

Elise Labeuche, citoyenne investie

Conseil municipal des jeunes, conseil pour la vie lycéenne, Souvenir français, club de gymnastique artistique… Elle est impliquée depuis son plus jeune âge dans des actions de citoyenneté. Fin 2017, cette jeune voujeaucourtoise a reçu le premier prix-jeune de l’engagement du Département du Doubs.
Photo SimonDaval.fr

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
«Un jour, tu finiras maire de la Ville», cette phrase, Élise Labeuche l’entend de la bouche des habitants de Voujeaucourt depuis le collège. «C’est pas une idée qui me déplaît, confie-t-elle à demi-mots. Je voudrais tout d’abord me présenter sur une liste électorale». Lors des dernières municipales, elle n’avait pas encore l’âge requis pour y figurer. Pour l’heure, la question n’est pas à l’ordre du jour puisqu’après une intense année de médecine à Besançon, Elise, 20 ans, a rejoint la toute nouvelle école de kinésithérapeute de Montbéliard (IFMS). Mais ne pensez pas que son implication citoyenne s’arrête là. Elle continue d’honorer son prix-jeune de l’engagement (1), reçu à Besançon en décembre 2017. «Je suis responsable PCJS (Prévention citoyenneté jeunesse solidarité) à l’Ameki (Association montbéliardaise des étudiants en kinésithérapie). Nous souhaitons dynamiser la vie étudiante montbéliardaise et je m’occupe par exemple de manifestations comme le Téléthon, les Virades de l’espoir, la collecte de Bouchons d’amour, l’opération Pièces jaunes…», explique-t-elle.

   «Être au contact des gens»

Son implication dans la vie de sa cité a réellement commencé en 2007. Elle a rejoint le Souvenir français avec lequel elle a participé aux évènements commémoratifs (Libération de Voujeaucourt, armistices du 11 novembre 1918 et du 8 mai 1945) et où elle est même devenue porte-drapeau.
La même année, elle a été également élue au Conseil municipal des jeunes (CMJ) de sa ville. «Le mandat est de 5 ans : du CM2 au lycée pour Élise. Elle a été d’une assiduité admirable. Au terme de son mandat, elle a continué à accompagner, telle une grande soeur, les jeunes élus», expose Martine Voidey, la maire de Voujeaucourt. «Le CMJ m’a permis d’être au contact des habitants, nous sommes intervenus auprès des personnes âgées, avons planté des vergers, récolté des fonds pour Haïti… », précise Eise.
Elle avoue que ses amis ne comprennent pas toujours pourquoi elle est autant impliquée. «Je leur fait comprendre que ça m’apporte beaucoup, on se sent utile, on rencontre  plein de monde et on est investi dans la vie publique. Il faut se renseigner, dans toutes les villes, il y a toujours des associations sur différentes thématiques.»  De la politique (le mot vient du grec "polis" qui signifie "cité"), au sens noble du terme.

Simon Daval

(1)
Ce prix est issu d’un partenariat entre le Département du Doubs, la Société des membres de la Légion d’Honneur et l’Association des maires du Doubs. Les autres lauréats 2017 sont Aurélien Pillot (scout et guide de France) d’Ornans, deuxième ; Noa Roussy (championne de Boxe) de Besançon et Jafaar Bismillah (sapeur-pompier volontaire) de Montbéliard, troisièmes ex-aequo.

Lire aussi
- Doubs : l'engagement récompensé

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Prix-jeune de l'engagement


décembre 2017
Pour la 2e année, le Département du Doubs et la Société des membres de la légion d'honneur ont remis les prix "les chemins de l’honneur" à 4 jeunes qui se sont fait remarquer par leur engagement, le sens civique ou le dévouement : Elise Labeuche (1er prix), 20 ans, de Voujeaucourt , qui a mené de nombreuses actions de solidarité et de citoyenneté, Aurélien Pillot, 21 ans, d'Ornans, engagé depuis l’âge de 12 ans au sein des scouts et guides de France, Noa Roussy, 16 ans, de Besançon, championne de boxe France, Europe et Monde qui intervient auprès de jeunes en déviance pour leur redonner confiance et Jafaar Bismillah, 22 ans, de Montbéliard, investi dans la mise en place de la nouvelle section de jeunes sapeurs-pompiers volontaire au centre de secours de Montbéliard.

Olympiades des métiers


juin 2017
Cette année, 16 jeunes de la région ont remporté une médaille d'or, d'argent ou de bronze lors des finales nationales en mars à Bordeaux. Parmi eux, 4 en or : Adrien Mary en DAO dessin industriel, Mélissa Brun en maroquinerie, Maxime Besnard en métallerie, Anthony Charron en plomberie et chauffage. Argent pour Mylène Calabre en soins esthétiques, Willy Fourrier en maçonnerie et Jules Leroy en tonnellerie ; bronze pour Lorette Bulabois en aide à la personne, Kevin Fritz en maroquinerie, Kevin Grossir en prothèse dentaire. Josselin Morel en fraisage, Thomas Jullien en administration des systèmes et des réseaux informatique, Pierre Marconnet en tonnellerie, Alexis Peuzin en boulangerie, Antoine Sicard en sommellerie, Alexandre Guitard en cycle et motocycle. En savoir plus.

"Ma thèse en 180 secondes"


avril 2016
L'Université de Bourgogne-Franche-Comté a organisé le 8 avril 2016 la finale régionale du concours international «Ma thèse en 180 secondes», rassemblant 10 candidats issus de 5 écoles doctorales. L'exercice : résumer plusieurs années de travail de recherche et rendre explicite un sujet de thèse obscur pour les non-initiés en 3 minutes seulement. Deux prix ont été remis par le public et le jury.
Le vote du public a désigné Asmae Hamzaoui, doctorante de l’UTBM, rattachée à l’Ecole doctorale sciences pour l'ingénieur et microtechniques (Spim), et membre de l’Institut Irtes au sein de l’équipe du laboratoire d’étude et de recherche sur les matériaux, les procédés et les surfaces. A 27 ans, en 3e année de thèse, Asmae fait sa recherche sur l’«étude de capteurs d'effort piézoélectriques par technologie couches minces»…ou de façon plus accessible : comment recharger la batterie de son portable en marchant.
Le jury a retenu de son côté Marie Petitjean, qui représentera donc l'UBFC lors de la finale nationale à Bordeaux le 31 mai, au côté de 15 autres candidats, et peut-être lors de la finale internationale en septembre au Maroc. Doctorante de l’Université de Franche-Comté, rattachée à l’école doctorale environnement santé et membre du laboratoire d’hygiène hospitalière au CHU de Besançon, Marie consacre sa thèse à «dix-sept ans d'analyse génotypique et phénotypique d'une souche épidémique de pseudomonas aeruginosa au cours de sa diffusion hospitalière».

Ils sont passés par le Clap


avril 2015
Depuis la création du Clap, environ 400 projets ou jeunes talents ont été aidés. Certains ont poursuivi leur chemin. Parmi eux : les jeunes montbéliardais du groupe Run After Success ont lancé le festival Rock en Sphère pour mettre sur scène les jeunes groupes amateurs. Le groupe folk Oli&Sam continue de jouer et vient de sortir un EP 4 titres, «Dear Mr Octopus». Romuald Bertrand, créateur de mode, est devenu professionnel et a notamment créé une robe pour miss France. Mikaël Yanardag s’est lancé dans la production de spectacles à Salins. Cette année, il a managé Corentin Grevost, vainqueur de Rising Star, et créé le plus grand cabaret de Franche-Comté pour mettre sur scène les… jeunes talents.
Vous pouvez retrouver les jeunes talents passés ou en cours sur energiejeune.fr

Aide à projets


avril 2015
Que vous ayez un projet ou souhaitiez être conseillé ou appuyé dans une pratique, le Clap peut vous aider (il faut avoir entre 11 à 30 ans en Franche-Comté). Pour prendre contact :
Crij de Franche-Comté, 27 rue de la République à Besançon (03 81 21 16 00)
Bij de Montbéliard, 6 avenue des Alliés (03 81 99 24 15)
IJ Jura, 17 place Perraud, 39000 Lons-le-Saunier (03 84 87 02 55)
Cij de la Haute-Saône, 1 rue de Franche-Comté, 70000 Vesoul (03 84 97 00 90)
Belfort information jeunesse, 3 rue Jules Vallès (03 84 90 11 11)
Site : energiejeune.fr
Voir tout