mai 2019

En service civique pour préparer un projet professionnel

Suzana, Chahrazed et Laura témoignent de leur engagement volontaire dans le domaine de l’éducation, dans deux écoles primaires et un lycée professionnel bisontins.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
A dix-neuf ans, après avoir eu mon bac et commencé une première année de licence, j’ai voulu me lancer dans une nouvelle vie avec de nouvelles perspectives, c’est-à-dire une autonomie financière, le début d’une vie indépendante. A la suite de la découverte de l’agence service civique, j’ai voulu m’inscrire dans une mission en faveur de l’éducation. Je n’avais pas trop d’expérience en garde d’enfant mais cela m’intéressait beaucoup, j’aimais m’occuper des enfants, jouer avec eux et leurs apporter des choses utiles.
Dans mes 24 h par semaine de mission, je travaille en alternance avec trois classes (petite, moyenne et grande section) : je fais l’accueil le matin, j’assure le calme et la concentration des enfants en classe, je facilite les travaux de groupe, j’aide à l’animation… Je suis également responsable de la bibliothèque de l’école ; j’assure le prêt des livres aux élèves chaque semaine et propose des lectures. Je m’occupe aussi personnellement des enfants en difficultés et j’accompagne lors des sorties scolaires.
Ma mission me ravit. Pour moi ce n’est pas comme un travail fait pour gagner de l’argent mais un lieu où je m’amuse, j’apprends, je découvre et le plus important : je rends service. Je pense que c’est très important d’être utile aux autres et savoir que nous aussi pouvons apporter de l’aide, surtout auprès des petits enfants qui découvrent seulement la vie.
Pour moi c’est un honneur de les accompagner dans leurs apprentissages et vraiment je ne vois pas le temps passer quand je m’occupe d’eux !
Suzana Mamedov

Début septembre 2018, j’ai commencé une licence d’économie et gestion dans le but de me préparer aux concours de professeurs des écoles, mais cela ne m’a pas plu, alors j’ai décidé d’arrêter. Je voulais me sentir utile et ne pas rester inactive, c’est pourquoi j’ai décidé de faire une mission de service civique dans l’éducation pour pouvoir travailler aux côtés des enfants. Dans le cadre de ma mission j’accompagne les élèves dans plusieurs activités au sein de l’école primaire Dürer (Planoise) et j’aide les professeurs dans plusieurs classes allant du CP jusqu’au CM2. Ce service civique me permet d’acquérir de l’expérience et des savoirs dans ce domaine. Cela me permet aussi de savoir ce que je voudrais faire par la suite, c’est-à-dire passer un CAP petite enfance.
Chahrazed Chaouche

Cette année a été pour moi décisive. Je venais de valider une licence en psychologie, mais la réforme des masters et les questions d’orientation que je me posais encore m’ont poussée à m’engager volontairement.
Le métier de conseillère d’orientation psychologue m’intéresse et c’était le moment de trouver des réponses à mes questions. J’ai donc recherché sur le site service-civique.gouv.fr une mission qui pouvait se rapprocher au mieux de mon projet professionnel.
J’ai très vite trouvé une mission qui me convenait, j’ai postulé directement sur le site et quelques jours plus tard j’ai été convoquée au sein du lycée.
C’est suite à mon entretien qu’on m’a accordé la mission qui s’intitule « lutter contre le décrochage scolaire ». Depuis ma prise de poste, je m’occupe de recevoir des jeunes, je les aide dans leurs recherches de stage et je les prépare aussi aux entretiens physiques et téléphoniques. Cette mission me permet d’avoir du contact avec les élèves, découvrir le métier de psychologue de l’Education nationale et ainsi préparer mon projet professionnel.
Laura Paltot
En savoir plus
service-civique.gouv.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Après la 3e


mars 2019
L'Onisep vient de publier les guides régionaux «En classe de 3e préparer son orientation» et «Un CAP pour un métier». Ces publications diffusées aux élèves de 3e de l’académie de Besancon sont également téléchargeables sur le site onisep.fr

Carte interactive parcoursup


février 2019
Une carte interactive (réalisée par le laboratoire bordelais de recherche en informatique avec les données de l’Onisep) est en ligne. A l'initiative du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, cet outil doit permettre aux candidats de découvrir l’ensemble des formations proposées sur parcoursup, d’affiner leurs recherches de manière simple et intuitive, en saisissant des mots clés, des filières de formations et/ou une zone géographique. Ils peuvent ajuster leurs vœux à l'aide d'indicateurs tels que le taux d’accès de la formation en 2018, le pourcentage des catégories de bacheliers admis, le nombre de places en 2019, les formations similaires. Disponible ici

Ecoles d'ingénieurs


février 2019
L'Usine nouvelle vient de publier son classement 2019 des écoles d'ingénieurs en se basant sur 14 indicateurs. Celles de la région arrivent aux rangs 24 (Isat Nevers), 28 (UTBM Sevenans), 69 (Ensmm Besançon) et 83 (Agrosup Dijon). En savoir plus.

‘’Entrer dans le sup après le bac pro’’


décembre 2017
L'Onisep vient de publier ce guide régional, diffusé aux élèves de terminale professionnelle de l'Académie de Besançon. Il donne les informations sur l’orientation dans le supérieur après le bac pro et sur l’insertion professionnelle. Cette publication est également téléchargeable sur le site onisep.fr.

Réseau IJ


décembre 2016
Le réseau information jeunesse accueille les jeunes pour une recherche d’orientation ou une connaissance des métiers, soit en autonomie, soit accompagné d’un documentaliste. Les dossiers du CIDJ leur permettent par exemple de découvrir quel métier exercer en fonction de leurs centres d’intérêt. En complément utile, chaque dossier apporte des infos sur les tendances de recrutement à venir. Un classeur complémentaire, celui qui concerne l’organisation des études avec des conseils ayant pour objectif d’aider à répondre à la question "pour quelles études suis-je fait(e) ?". Il décrit les possibilités selon la situation de chacun. Il permet de se représenter en quelques minutes le secondaire, le professionnel et technologique, le supérieur. Ces dossiers en accès libre sont également consultables sur cidj.com
Voir tout