avril 2018

Je suis responsable qualité et industrialisation

Raphaël Blot, 29 ans, est ingénieur en chimie et travaille depuis 4 ans dans l’entreprise GCP produits de constructions, spécialisée dans le béton décoratif, à Larnaud (Jura).
Photo Laurent Cheviet

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Etudes
J’ai passé un bac S option chimie avant d’entrer en classe prépa physique-chimie. Ensuite, j’ai intégré l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs de Caen. Puis j’ai travaillé dans une compagnie pétrolière et chez des sous-traitants dans ce domaine avant de venir à GCP en 2014. En termes d’orientation, la chimie m’a intéressé très tôt. Le côté expérimental me parlait.
La classe prépa, c’est intense, il faut travailler. C’est fait pour sélectionner et apprendre à réfléchir. Cela aide aussi à être rigoureux, une qualité primordiale dans la chimie. Du point de vue de la quantité de travail, j’ai trouvé l’école d’ingénieurs un peu plus abordable.

Emploi
Le secteur est dans une période de reprise et c’est plus facile qu’il y a 4 ou 5 ans. Aujourd’hui, on trouve beaucoup plus  d’offres sur le site de l’Apec qu’à l’époque. Moi j’avais eu la chance de faire un stage dans une grande entreprise qui m’a proposé un CDD à la suite. Dans ma promo, la plupart ont trouvé du travail dans les 2 mois. D’autres ont continué  leurs études. J’ai été embauché à GCP en répondant à une annonce sur un poste dans les domaines de la qualité et du management, deux aspects qui correspondaient à ce que je cherchais.

Métier
Notre entreprise est leader en France sur les produits de décoration du béton. Le béton désactivé a été inventé ici. Quand je suis venu, je ne savais pas que ça existait, mais la chimie permet de changer facilement de secteur. Le diplôme d’ingénieur donne une grande polyvalence. Aujourd’hui, je suis responsable qualité et industrialisation. Mon rôle est d’encadrer le labo de contrôle qualité, qui regroupe 5 personnes chargées d’analyser les produits développés par le labo recherche et développement, en fonction des critères et normes de fabrication. Nous sommes garants du process de fabrication.

Qualités et compétences
Comme je l’ai dit, il faut de la rigueur car les métiers de la chimie nécessitent un respect absolu des procédures. Il faut être curieux, savoir chercher ce qui se passe quand il y a un problème. Il faut aussi vraiment maîtriser l’anglais et, en France, on n’est pas très bons dans ce domaine. En ce qui concerne le labo qualité, comme on travaille en interaction avec plusieurs services (R&D, production, commercial), il faut être capable de bien communiquer avec les uns et les autres. Enfin, il y a des qualités comportementales à avoir, mais c’est général au monde de l’entreprise.

Le Jura
Je suis d’Orléans, j’ai fait des études en Normandie mais avant de venir, je connaissais déjà le Jura. J’aime bien, c’est calme et reposant. Il y a une qualité de vie que j’apprécie et si on veut bouger le week-end, c’est simple. On est dans la nature mais pas loin de Lyon par exemple.
Parcours
Ensi Caen

GCP produits de construction

Lire aussi
Du travail dans la chimie

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Métiers et bien-être


mars 2018
La Dares (service études et statistiques du ministère du Travail) vient de publier une enquête "travail et bien-être psychologique" où les professions sont évaluées à partir de 34 variables comme la pénibilité mais aussi l'autonomie, le soutien, la reconnaissance, les conflits éthiques... Bilan : ingénieurs informatique, cadres des transports et de la logistique, employé des services, cadres des services administratifs, personnels d'études et de recherche seraient les 5 métiers les plus favorable au bien-être psychologique. Cuisiniers, employés de l'hôtellerie et de la restauration, aides-soignants, bouchers et boulangers, employés de la banque et de l'assurance sont les moins favorables. L'étude détaillée est à consulter ici.

Aspirations professionnelles


décembre 2017
Le cabinet d'études et de conseils Universum a mené une enquête carrière auprès de 2096 étudiants et 6004 expérimentés issus des filières BTS, DUT et licence professionnels entre octobre 2016 et mai 2017. Pour les étudiants, les employeurs rêvés sont Disneyland, Airbus, Coca-Cola, H&M et la Fnac tandis que les jeunes professionnels privilégient des grands groupes français comme la SNCF ou EDF qui offrent des conditions de travail privilégiées, devant Airbus, Disneyland et Thalè. Leurs critères d'attractivité : ambiance de travail / perpspectives de revenus / diversité des missions pour les étudiants ; ambiance de travail / respect des employés / diversité des missions pour les jeunes professionnels. Dans les deux catégories, sécurité de l'emploi et principes éthiques sont parmi les items les moins retenus. Les étudiants ont également été interrogés sur leurs secteurs favoris : médias et communication arrivent en tête (19,2 %) devant art, divertissements et centres de loisirs (14,7 %) puis tourisme (13,7 %) et services à la santé (13 %).

Europan


mars 2017
Ce concours organisé dans une vingtaine de pays européens est ouvert aux jeunes architectes et urbanistes (moins de 40 ans). Il est relayé et soutenu par la Ville de Besançon et le Grand Besançon qui proposent aux candidats de travailler sur les sites de la Bouloie, de Témis et de Montrapon. Les résultats seront connus en décembre 2017 et seront suivis d’expérimentations sur le site. Informations et inscription : Laurence Fabre, chef de projet aménagement urbain, 0381878035

L'industrie recrute


février 2017
Découvrez tous les métiers de l’industrie lors des journées portes ouvertes de l’apprentissage le 11mars dans les CFAI à Besançon, Dole,  Gevingey, Belfort, Exincourt et Vesoul et lors de la semaine de l’industrie du 20 au 26 mars. Recherche d’emploi : les-industries-technologiques.fr

Devenir surveillant de prison


février 2017
L'administration pénitentiaire recrute en ouvrant 2500 postes en 2017. Pour tout savoir, se préparer au concours et s'inscrire, c'est ici.
Voir tout