juin 2016

La recherche simple comme une appli

Des chercheurs de l'Université de Franche-Comté ont crée une appli pour smartphone pour collecter de précieuses données sur les habitudes en matière de déplacement dans les aires urbaines de Besançon et Belfort-Montbéliard. Si vous voulez faire avancer la recherche, rien de plus simple, téléchargez l'appli Telem.
Photo Laurent Cheviet
La recherche simple comme une appli

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
La mobilité est au cœur d'un projet de recherche mené par Thomas Buhler, maître de conférences en aménagement et urbanisme au laboratoire Théma de l'Université de Franche-Comté. Pour mieux comprendre les habitudes des citoyens en matière de mobilité mais aussi leurs besoins ou les raisons qui incitent au changement de mode de transport, l'équipe de recherche avait besoin de collecter un grand nombre de données. L'enquête nationale menée tous les dix ans sur le sujet n'apportant que des éléments partiels et ponctuels, l'équipe a choisi de faire appel aux nouvelles technologies. Ainsi est née Telem, une appli pour smartphone capable de reconnaître les types et motifs de déplacements.

   Participer à la recherche

Chaque citoyen peut donc apporter sa contribution à la recherche scientifique, en téléchargeant simplement l'appli Telem.
«Il s'agit d'une démarche volontaire, chacun est libre de participer et choisit sur quelle durée il souhaite le faire. La mise en service de l'appli est rapide. Chaque jour, elle réalise une fiche chronologique qui reprend les déplacements effectués. Cette fiche peut être modifiée par l'utilisateur mais ce n'est pas obligatoire, on peut laisser l'appli travailler seule» explique Delphine Lenoir chargée de recrutement au laboratoire Théma. Les données sont ensuite récoltées par l'équipe de chercheurs de manière anonyme et sécurisée. 
«C'est un projet qui va s'étaler sur plusieurs années. L'objectif est d'établir une analyse statistique mais aussi qualitative sur les habitudes en matière de déplacement. Il est soutenu par des collectivités locales qui, sans avoir de demande spécifique, s'intéressent à cette question de manière générale.»

Katia Mairey
En savoir plus
thema.univ-fcomte.fr/telem

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Covoiturer au Moulin


juillet 2018
Vous souhaitez assister à un concert à Brainans ? Le Moulin met en place un système de covoiturage gratuit et sans publicités : togetzer.com. La salle de musiques actuelles du Jura crée un espace pour chaque événement. Au public de mentionner sa proposition ou sa recherche de voiture avec le lieu de départ, les horaires de départ et de retour, le nombre de places disponibles ou recherchées et il sera contacté par les intéressés.

Vélo boulot


mai 2017
Quelque 500 000 personnes, soit seulement 1,9 % des actifs, ont déclaré en 2015 à l’Insee pédaler pour se rendre au travail tous les jours.

Covoiturage


mars 2014
Les sites proposant offres et demandes de covoiturage sont nombreux. Certains sites de collectivités territoriales disposent de ce service (par exemple, covoiturage.franche-comte.fr). Pour les autres, citons blablacar, carpooling, 123envoiture, covoiturage.com.

Haute-Saône


mars 2014
Depuis 2013, le Réseau de transports haut-saônois est passé au tarif unique de 2 €, par trajet et par personne, sur les lignes interurbaines. Le Conseil général de la Haute-Saône, autorité organisatrice de transport de personnes sur son territoire, porpose 544 lignes aux usagers, incluant les réseaux Lignes saônoises et transport scolaire. Infos, cg70.fr

Transports régionaux


mars 2014
Pour tout savoir des possibilités de transports en Franche-Comté, consulter les fiches du réseau Information jeunesse sur jeunes-fc.com (rubrique se déplacer). Elles recensent les lignes de train et car, les réseaux urbains, les locations de vélos, mobylettes et voitures et les sites de covoiturage. : 
Voir tout