mars 2019

La vie associative dans une salle de concert, tu connais ?

A 22 ans, Gabrielle, originaire de Maubeuge, a participé pendant 10 mois aux activités de l’Echo system à Scey-sur-Saône. Pour elle, un service civique en tout point réussi.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Je ne trouvais pas d’emploi et pour tout dire je ne savais pas quoi faire. Alors j’ai décidé de m’engager comme volontaire.  Grâce au service civique, j’ai pu intégrer l’équipe d’Echo system sans le bagage qu’il faut. J’ai fait un Certificat de Spécialisation en fabrication et commercialisation des produits laitiers fermiers à Mamirolle. Alors rien à voir ! Mais la curiosité est parfois un bon défaut…
L’équipe m’a laissée autonome et j’ai pu prendre des initiatives. L’été, il y a les Estivales de Saône. Ce sont des concerts dans différents villages de Haute-Saône pendant quatre semaines. Chaque jour, un village. Ça m’a permis de découvrir la région, moi qui ne viens pas d’ici.
J’ai installé la scène et géré la mise en place des lumières… J’ai également accueilli le public (toujours avec le sourire !) et rencontré les groupes.
A la salle à Echo, j’ai fait des enquêtes pour voir d’où les spectateurs viennent ou pour savoir si la diffusion de communication fonctionne : de quelle manière, grâce à quels supports le public a été informé du concert ?
Je ne me rendais pas compte du travail qu’il y a derrière chaque concert : la programmation, la diffusion, la communication, la technique, le bénévolat…
Un concert ça ne débute pas à la tombée de la nuit : dès l’après-midi, il y a l’accueil des groupes, mais aussi la confection du repas, la mise en place de la scène… Grâce aux bénévoles, tout ça est possible.
La salle organise des concerts pour les enfants comme pour les étudiants pour les sensibiliser aux risques auditifs. Il y a aussi des ateliers avec des artistes dans les écoles, les périscolaires, mais aussi en prison. J’ai eu l’opportunité d’y assister et j’en suis ravie. Le public était très content de pouvoir assister au concert ainsi qu’aux ateliers d’écriture.
Mon expérience a été plus qu’enrichissante et j’aurais aimé continuer l’aventure. C’est pour cette raison que je continue mon engagement en tant que bénévole. Grâce au service civique et à Echo, mes prochains concerts en tant que spectatrice ne seront plus jamais vus de la même façon.

Gabrielle Lienard
«Un regard neuf»

Le service civique doit avant tout bénéficier aux jeunes. Mais est-il utile aux structures d’accueil ? Oui selon Sandrine Rossi, chargée de communication de l’Echo system, salle de concerts de Scey-sur-Saône.
«Notre association accueille un volontaire en service civique chaque année depuis 2016. Nous nous occupons d’une salle de concert en milieu rural, Echo System, ainsi que d’un festival itinérant en Haute-Saône, les Estivales de Saône. Les missions des volontaires sont centrées autour de la médiation culturelle, notamment avec des actions de communication et un soutien à l'organisation des concerts. La mission étant en générale assez longue -10 mois- les volontaires prennent le temps de découvrir différents aspects des métiers du spectacle comme la technique (le son, la lumière) ou l'accueil des artistes, avec chaque salarié de l'association. C’est intéressant pour eux car on connaît souvent assez mal tous les aspects de l’organisation d’un évènement culturel. Ça leur permet aussi de découvrir le territoire, le travail en équipe et d’oser aller à la rencontre des habitants pour leur présenter nos actions. On voit les volontaires prendre confiance en eux au cours des mois. Certains continuent dans le domaine de la musique, et pour eux c'est une première expérience concrète qu'ils peuvent valoriser dans leur recherche d'emploi. Pour l’association, c’est vraiment bénéfique d’accueillir des volontaires car, avec des profils souvent très différents, ils apportent un regard neuf sur notre travail, des idées, de l’énergie !»

En savoir plus
echosystem70.fr

Pour trouver une mission de service civique : service-civique.gouv.fr.

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Après la 3e


mars 2019
L'Onisep vient de publier les guides régionaux «En classe de 3e préparer son orientation» et «Un CAP pour un métier». Ces publications diffusées aux élèves de 3e de l’académie de Besancon sont également téléchargeables sur le site onisep.fr

Carte interactive parcoursup


février 2019
Une carte interactive (réalisée par le laboratoire bordelais de recherche en informatique avec les données de l’Onisep) est en ligne. A l'initiative du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, cet outil doit permettre aux candidats de découvrir l’ensemble des formations proposées sur parcoursup, d’affiner leurs recherches de manière simple et intuitive, en saisissant des mots clés, des filières de formations et/ou une zone géographique. Ils peuvent ajuster leurs vœux à l'aide d'indicateurs tels que le taux d’accès de la formation en 2018, le pourcentage des catégories de bacheliers admis, le nombre de places en 2019, les formations similaires. Disponible ici

Ecoles d'ingénieurs


février 2019
L'Usine nouvelle vient de publier son classement 2019 des écoles d'ingénieurs en se basant sur 14 indicateurs. Celles de la région arrivent aux rangs 24 (Isat Nevers), 28 (UTBM Sevenans), 69 (Ensmm Besançon) et 83 (Agrosup Dijon). En savoir plus.

‘’Entrer dans le sup après le bac pro’’


décembre 2017
L'Onisep vient de publier ce guide régional, diffusé aux élèves de terminale professionnelle de l'Académie de Besançon. Il donne les informations sur l’orientation dans le supérieur après le bac pro et sur l’insertion professionnelle. Cette publication est également téléchargeable sur le site onisep.fr.

Réseau IJ


décembre 2016
Le réseau information jeunesse accueille les jeunes pour une recherche d’orientation ou une connaissance des métiers, soit en autonomie, soit accompagné d’un documentaliste. Les dossiers du CIDJ leur permettent par exemple de découvrir quel métier exercer en fonction de leurs centres d’intérêt. En complément utile, chaque dossier apporte des infos sur les tendances de recrutement à venir. Un classeur complémentaire, celui qui concerne l’organisation des études avec des conseils ayant pour objectif d’aider à répondre à la question "pour quelles études suis-je fait(e) ?". Il décrit les possibilités selon la situation de chacun. Il permet de se représenter en quelques minutes le secondaire, le professionnel et technologique, le supérieur. Ces dossiers en accès libre sont également consultables sur cidj.com
Voir tout