avril 2016

Le défi fou du FF1J

50 h pour réaliser un court métrage. C'est le pari proposé depuis 11 ans par le festival du film d'1 jour, tenu chaque année par une dizaine d'équipes d'étudiants. Prochaine édition du 5 au 8 mai dans l'Aire urbaine.
Le défi fou du FF1J

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Qui pour succéder aux étudiants de l'ENSGSI Nancy (Chrono d'or), de l'ENSEEIHT Toulouse (coup de coeur du public), du BTS Jules Viette (meilleure photographie) et de Polytech Lille (meilleur scénario), récompensés au palmarès 2015 du festival du film d'1 jour ? Dix équipes ont été sélectionnés pour participer à la 11e édition, prévue du 5 au 8 mai dans l'Aire urbaine. Cette dernière rassemblera des étudiants locaux mais aussi de Paris, Lyon, Lille, Nancy, Nantes et Toulouse. Le principe ne change pas : un thème tiré au sort lors de la cérémonie d'ouverture et chaque équipe dispose de 50 h pour scénariser, tourner et monter un court métrage ! Défi express clôturé lors d'une cérémonie de récompenses avec projection des films en compétition (cette année, ce sera le 7 mai à 20 h à la Maison des arts et loisirs de Sochaux, l'entrée est gratuite).
L'idée de départ était sugrenue mais bonne. Régulièrement, les professionnels qui participent au jury ou les journalistes confient qu'ils n'ont jamais vu un festival comme celui-ci. Un festival où priment imagination, ingéniosité, débrouillardise et dépassement de soi.
 «Ce festival arrive à regrouper des étudiants autour d'une même passion mais surtout un défi. En 10 ans, il est devenu un des événements principaux de la vie étudiante dans l'aire urbaine de Belfort et Montbéliard» écrivent Julien Marolleau et Thomas Michel, en 3e et 4e années à l'Université de technologie de Belfort-Montbéliard et organisateurs de cette 11e édition. Ils complètent : «le FF1J n'est pas qu'une compétition, c'est surtout une grande aventure humaine. C'est l'occasion pour tous les participants de rencontrer des personnes de milieux différents, d'apprendre par l'échange, de partager nos passions et de vivre une épopée hors du commun».
Précision, les participants sont des étudiants qui ne viennent pas seulement de spécialités audiovisuelles. Le festival est ouvert à toute formation universitaire, aux écoles d'ingénieurs et de commerce, etc.
Autre gageure réussie par l'association des étudiants de l'UTBM, assurer l'accueil et la logistique pour 80 étudiants pendant 4 jours.

FF1J
Du 5 au 8 mai à Belfort et Montbéliard
ff1j.fr
ae.utbm.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Courts métrages amateurs


septembre 2018
Le festival du court métrage de Torcy (71) est ouvert à tous les réalisateurs amateurs, individuels ou collectifs. Pour participer, il faut s'inscrire avant le 30 janvier 2019 et proposer une fiction d'une durée maximale de 10 mn (thème libre). 3 prix du jury, 1 prix du public et 1 prix de la Ville seront décernés lors du festival les 23 et 24 février. Récompenses en matériel vidéo. Infos, 0681803129

Jury Lumières d'Afrique


septembre 2017
L'association Apaca recherche, pour le festival Lumières d'Afrique qui aura lieu du 11 au 19 novembre à Besançon, 9 jeunes entre 16 et 20 ans, aimant le cinéma et désireux de participer au jury jeunes . Ces 9 jurés devront assister à la projection des 10 longs métrages de fiction en compétition et attribuer le Prix du jury jeunes. Renseignements au 0677946648 ou contact@lumieresdafrique.com

Jury Entrevues


septembre 2017
Au festival de cinéma Entrevues, le jury Eurocks One + One rassemble 5 jeunes de 18 à 25 ans, originaires du Territoire de Belfort et qui aiment la musique et le cinéma. Ceux qui aimeraient devenir membres de ce jury qui récompense la meilleur bande-son d'un film de la compétition peuvent postuler jusqu'au 31 octobre. L'édition 2017 est programmée du 25 novembre au 3 décembre. Infos.

Cinéma en Bourgogne-Franche-Comté


septembre 2017
D'après une étude du CNC, en 2016, la région Bourgogne-Franche-Comté dispose de 91 cinémas et 266 écrans dont 57 établissements classés Art et Essai et 10 multiplexes. Dans les salles de la région, 7,7 millions d’entrées ont été enregistrées soit 5 % de plus qu’en 2015. La Bourgogne-France-Comté est l’une des régions où le cinéma est le moins cher avec une moyenne de 6,19 € la séance (moyenne nationale : 6,51 €). Elle compte la plus forte proportion nationale de spectateurs de moins de 25 ans et d’étudiants. Enfin, les habitants de la région vont 2,7 fois au cinéma en 2016, moins que la moyenne de 3,3 entrées par habitant en France. En savoir plus.

"Rusty James"


janvier 2017
Le "motorcycle boy", les débuts de Mickey Rourke et Matt Dillon, Coppola en grande forme... "Rusty James" ("Rumble fish" en anglais), sorti en 1983, est réédité en février en édition DVD Blue-ray restaurée chez Wild side. Particularité, il est accompagné d'un livre sur le  film et sa genèse mouvementée écrit par Adrienne Boutang, maître de conférences à l’Université de Franche-Comté et spécialiste des teen-movies.

Voir tout