mars 2005

Le Pavillon des sciences, ludique et scientifique

Principe : rendre la science accessibles à tous.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Crée en 1987 à l'initiative des collectivités, le Pavillon des sciences fait depuis recette. Les trois pôles de l'association (Montbéliard Près-la-Rose, Belfort Espace Rudolphe et Colporteur des sciences) ont attiré en 2004 près de 170 000 visiteurs. Un engouement du public qui s'explique par le concept de la structure : vulgariser les sciences pour conduire à la découverte et à l'acquisition de notions scientifiques de base.
A Montbéliard, un animateur et une animatrice Hélène Monot "accueillent aussi bien des scolaires, des Francas, des groupes de loisirs, des jeunes et des familles". Les quelque 1000 m2 de l'espace Galilée sont consacrés à des expositions permanentes comme celle de "l'Ile de la Découverte" ou celle de "la forêt mystérieuse" qui reproduit le milieu naturel franc-comtois. Tout au long de l'année, d'autres expositions, celles-ci temporaires, sont
organisées. A l'extérieur, le parc scientifique du Près-la-Rose propose une promenade sur près de10 ha pour découvrir : les végétaux présents, les insectes et oiseaux caractéristiques, la mesure du temps réalisée grâce à l'emploi d'une série de cadrans solaires différents, le système solaire et ses planètes, les lois de la physique, ainsi que les travaux de savants francs-comtois (Pasteur, Bichat, Lumière). Bref, un endroit à la fois enrichissant et très ludique.

Ph.B

Pavillon des sciences
Villa Chenevière
Parc du Près-la-Rose
3 rue Charles Lalance
25200 Montbéliard
03 81 97 18 21
pavillon-sciences.com

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

La génétique en riant


mars 2016
Aborder la science de manière humoristique en BD ? Une idée pédagogique et didactique qui permet de faire connaître des sujets complexes de manière agréable. C’est ce que propose Larousse en traduisant et rééditant une idée du scientifique et auteur de bande dessinées américain Larry Gonick. Après les maths et la chimie, au tour de la génétique de faire l’objet d’un volume de 220 pages. Il aborde l’histoire de la recherche et fait le point sur les avancées en la matière de l’hérédité aux mutations en passant par les chromosomes, le code génétique, les lois… L’ouvrage s’adresse à la fois à ceux qui doivent plancher sur le sujet et aux curieux de science. En vente en librairie, 17,99 euros.

Du big bang au printemps arabe


mars 2014
Selon une enquête TNS Sofres, le savoir est important pour avoir une vie épanouie pour 56 % des Français.  Il s’agit d’une «valeur» qu’ils plébiscitent juste après la vie de famille ou la sécurité financière mais avant le travail.  Même si l’idéal humaniste de tout savoir, tout connaître n’est plus possible au XXIe siècle, le «Kilo de culture générale» publié par les Presses universitaires de France donne à chacun l’occasion de trouver en un seul volume les principales données de l’histoire humaine. Une gageure réussie en 1700 pages (et plutôt 2 kg qu’un seul) par Florence Braunstein  et Jean-François Pépin (docteurs ès lettres). Ecrit de manière très claire, organisé de façon historique, l’ouvrage peut satisfaire aussi bien le lycéen et l’étudiant, que celui qui prépare un concours pour affiner sa culture générale ou le curieux qui aime enrichir son savoir.
En vente en kiosque depuis le 26 février, 29 euros.
Voir tout