mai 2017

Le vélo en 27 chansons

La bicyclette est porteuse de métaphores. Petit tour d’horizon de musiques inspirées par la petite reine, à l’occasion de notre numéro spécial. Où l'on entend de nombreux coups de sonnette.
Dessin Christian Maucler

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Tout le monde connaît "Tour de France" de Kraftwerk, le collage pas très clair de "l’Arrivée du Tour" de Bashung ou même "Bicycle race" de Queen, qui aurait été inspirée à Freddie Mercury par une belle rencontre avec un coureur du Tour. Et sûrement  les sautillantes bicyclettes de Montand ou Bourvil, railleur («vous êtes coureur ? moi ? je ne suis pas coureur»). Mais beaucoup d’autres ont rendu hommage à la petite reine en chanson. En ce qui concerne le sport de haut niveau, l’electro assure le tempo chez Zambla ("Anquetil") et Pitch&Hold ("Maillot jaune"). Ou alors ça sprinte sévère chez Ludwig von 88 ("Louison Bobet ") et les Thugs ("Il gruppetto"). Paolo Conte, lui, mouline "Bartali". Fred Poulet y fait-il référence ? Comme l’Italien, le chanteur français évoque silence et bouquet de fleurs dans le décalé "Walking Indurain" («pelotonné dans l’échappée, sous les vivats il souffre en silence, moins qu’à pied tout de même»).

   L'amour est un vélo
   sans roue avant


D’autres ont chanté le vélo loisir, parfois de manière assez dérangée comme TV on the Radio qui déraille dans "Bicycles are red hot", ou Vampire Weekend dont la bicyclette n'est évidente que dans le titre ("Obvious bicycle"). Mais le plus souvent la balade est bucolique comme dans les différentes "Bicycle" de Caroline Lufkin, Hey Ocean, Mark Olson & Gary Louris qui la trouvent saumâtre de rouler de nuit sans phare, Memory Tapes ou "Vélo vole" de Dick Annegarn et "Sur le vélo autour de la ville" d’Air.
La bicyclette est porteuse de toutes sortes d'émotions : métaphore de la difficulté d'arriver au sommet chez Cracker ("Bicycle spaniard"), elle est mélancolique chez Kate Bloom & Loren Mazzacane Connors ("Bicycle song"), existentielle pour Lawrence Arabia ("Bicycle riding") qui pose la bonne question : «where should we go ? I’ve seen it all before, nothing is changed».
D’autres pédalent énergiques : Nazareth, parce que tout semble grand quand on va vite, hum ("My white bicycle"), Plankeye qui rappelle l’utilité du vélo quand on n’a plus de voiture ("Bicycle"), the Watchmen ("Bicycle", aussi). Ou ambitieux comme les Zoufris Maracas ("En vélo jusqu’au Sahara"). On termine sur cette étrange ligne de Shannon Murray ouvrant "Bicycle" : «love is a bicycle with no front wheel». A méditer.
Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Droits d'auteur


mai 2017
L'association le Bastion organise un stage droits d'auteur et édition musicale le 19 mai à la Rodia avec comme intervenant Olivier Alno de la Sacem et Florian Negrello de Troll's production. Infos, 0381813112

Catfish


mars 2016
Catfish, duo jurassien rock, s'active pour sortir son deuxième album "Dohyō" en octobre prochain. Pour le successeur de l'excellent "Muddy shivers", le groupe a opté pour une campagne de financement participatif via la plateforme Ulule. Contributions possibles à partir de 5 euros sur ulule.com/catfishofficiel

La grosse radio


janvier 2016
Une radio web à écouter en permanence qui en regroupe en réalité 3, puisque le site propose une radio rock, une metal et une reggae. Archivées, les émissions et les enregistrements live acoustique peuvent être réécoutées. Il est également possible de faire une recherche par artiste et de voter pour eux. Les musiciens peuvent également proposer leurs oeuvres. Enfin des jeux et des forums viennent agrémenter le site. Rendez-vous sur lagrosseradio.com

Musique à découvrir


octobre 2015
Adecouvrirabsolument.com est un site qui met l’accent sur des artistes émergents et/ou indépendants. Comme dans tous ceux de ce genre, il est composé de chroniques, de coups de pouce, d’interviews et de liens vers des musiciens ou des labels recommandables. Mais le plus d’“ada”, c’est la possibilité de se rendre compte sur pièce des talents mis en avant, par l’intermédiaire de compilations téléchargeables gratuitement. Les responsables en sont à leur 37e, fruit de leur veille musicale. Touche dominante, l’indie pop mélancolique.

Reggae à l'est


octobre 2015
Un site veut regrouper tout ce qui se chante, se dit, se fait autour du reggae dans le grand Est, de Strasbourg à Dijon, de Reims à Besançon. Il fédère les artistes et les programmeurs mais délivre également des infos, des actions et un agenda des concerts. Il y a de la musique et des vidéos mais aussi des articles sur la culture reggae. Objectifs : mieux médiatiser cette scène, renforcer les échanges et “prouver que le reggae dans le grand Est est plus que vivant”. reggae-est.fr
Voir tout