décembre 2018

Les dernières heures de la Rhodiacéta érigées en œuvre d’art

L’artiste parisienne Marion Chombart de Lauwe investit le chantier de démolition de l'usine bisontine. Ses dessins des dernières heures du monument seront gravés sur des matériaux récupérés sur place. La suite d'une série entamée à la Villette, pour laquelle elle lance un financement participatif.
Photo Yves Petit
Les dernières heures de la Rhodiacéta érigées en œuvre d’art

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
La démolition de la Rhodiacéta est un événement dans la vie bisontine. Beaucoup de personnes fréquentent ce chantier monumental ; certains pour préserver encore la mémoire du passé d’autres pour porter déjà leurs projets d’avenir. C’est dans cet entre-deux un peu mystérieux où le passé et l’avenir se disputent l’espace que l’artiste Marion Chombart de Lauwe inscrit son projet au long cours "Les dernières heures des bâtiments". Après avoir suivi la démolition de la chaufferie de la Villette, des magasins Généraux à Pantin ou encore du château de Romainville, c’est la Rhodiacéta, temple déchu de l’industrie textile qui a attiré son attention.
Symbole d’une histoire qui se termine, chaque pièce de métal, de bois, de béton déconstruite emporte avec elle des bribes de mémoire. «Je réalise des croquis sur place et récupère des morceaux du bâtiment déconstruit sur lequel je vais ensuite graver mes dessins. Pour cela je passe beaucoup de temps sur le chantier. J’aime suivre ce processus de transformation qui est aussi une métaphore de l’ère de transition que nous vivons. Les bâtiments envoient des signaux, racontent une histoire mais je m’inspire aussi des personnes que je rencontre sur place.»
Si Marion a l’habitude de boucler le financement de ses projets en amont, celui de la Rhodia s’est fait de manière un peu précipitée. «C’est une amie comédienne qui vit près de la Rhodia qui m’en a parlé. J’avais déjà entendu parler de ce lieu car je m’étais intéressée à l’histoire de Lip. Je ne pouvais pas laisser passer ce projet.»
Elle a donc lancé un campagne de financement participatif sur la plateforme porarti.fr, et propose des œuvres originales en contrepartie de tout soutien financier.

Katia Mairey
En savoir plus
mcdl.net

Financement participatif



Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Festival des Mômes


mars 2016
Basé à Montbéliard, le collectif Mani&Fest est organisateur d'évènements comme le carnaval et le festival des mômes. Pour le prochain festival des mômes du 17 au 21 août 2016, il cherche de jeunes bénévoles à partir de 15 ans pour des missions d'accueil ou d'assistance dans le déroulement de cette manifestation culturelle, ludique et éducative qui s'adresse aux enfants de 18 mois à 13 ans. Pour postuler : Collectif M'Ani&Fest, Espace associatif, 1 rue du Château, 25200 Montbéliard, 0381918626.

cancoillottefolk


février 2016
Agendas, infos pratiques, groupes du Jura et d'ailleurs, fiches danse, vidéos, partitions, bibliographie, discographie, etc : en matière de folk, le site jurassien cancoillottefolk.com fait bien les choses. Un site amateur, mais passionné : il est fait par des amoureux des danses folk-trad pour les amoureux des danses folk-trad avec un panorama des principales danses pratiquées en bals folk, avec des fiches de présentation et des vidéos. Vous pouvez discuter, poser des questions, annoncer vos manifestations, organiser du covoiturage, tout ça par le forum. Il est également possible de participer à son enrichissement en envoyant des articles pour la rubrique "De vous à nous" et des infos pour les pages location d'instruments, partitions, bibliographie et discographie.

Art contemporain


mai 2014
La galerie Cheloudiakoff existe depuis 25 ans et depuis 2012 rue des Capucins à Belfort, dans une ancienne brasserie devenue espace de 250 m2 dédié à l’art contemporain. Elle y présente des artistes nationaux et internationaux. Elle organise régulièrement des expos et parfois des événements ponctuels (projections, concerts…). Infos, 03 84 22 64 16, cheloudiakoff.com.

Artothèque


novembre 2013
Une artothèque permet d'emporter chez soi, pour une durée déterminée, une ou plusieurs oeuvres d'art. Celle de Besançon (7 rue Rivotte, ouverte du mardi au samedi, 10 h - 12 h et 14 h - 19 h) comprend près de 360 oeuvres (dessins, peintures, sculptures, photos, gravures, lithographies, sérigraphies), accessibles à partir de 10 euros par mois. Infos, 03 81 81 38 52.
Voir tout