septembre 2018

Les étudiants internationaux s'impliquent dans la vie locale

Impulsées par ESN, plus de 120 actions sociales ont été menées l'an dernier à Besançon. Cas unique en France, l'initiative est reconnue par l'Université.
Photo Laurent Cheviet
Les étudiants internationaux s'impliquent dans la vie locale Les étudiants internationaux s'impliquent dans la vie locale Les étudiants internationaux s'impliquent dans la vie locale

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Plein été dans le haut Doubs. Emmené par le CCAS de Besançon, un groupe de personnes âgées découvre les caves d’affinage de comté Marcel Petite au fort St-Antoine. Avec eux, 4 jeunes étrangers de l’association Erasmus student network. Pour Katarzyna la Polonaise, XIao Wen la Chinoise et Jorge et Estefania, tous deux espagnols, c’est l’occasion d’une découverte patrimoniale pas forcément répandue dans leurs pays. Xiao Wen ouvre de grands yeux : «chez moi, ça n’existe pas !». Tous les quatre sont dans la région pour des motifs différents : Erasmus pour Katarzyna, master FLE pour Xiao Wen, service volontaire européen pour Jorge. Estefania, elle, a décidé de rester et travailler à Besançon après avoir découvert la ville lors d’un stage Eurodyssée. «Participer à ESN et à ses activités nous permet de connaître la culture française, de mieux nous intégrer à la société. Lors de sorties telles que celle du fort St-Antoine, on fait des rencontres, on parle français et on parle de notre propre culture» estime Katarzyna. Bénéfice réciproque : intégration et pratique du français en immersion pour les uns, solidarité pour les autres. «Des liens se tissent, des amitiés se nouent parfois note Odile Bernin, coordinatrice du CCAS. Je suis convaincue que c’est important. Cela fait plaisir à notre public de faire connaissance avec des jeunes qui sont attentifs, qui discutent, qui parlent de leur pays». Hannelore, l’une des participantes, abonde : «J’ai gardé contact avec Alexandra, une Colombienne qui, quand elle était à Besançon, venait chez moi pour boire le café et discuter. On parlait même de condition féminine !»

   Reconnu par l'Université

Cette sortie est l’une des multiples actions menées toute l’année par ESN, pour inciter les étudiants internationaux à participer à la vie de la cité. «L’an dernier, nous avons proposé plus de 120 actions expose Manon Suchet, chargée de projet engagement social à ESN (photo 2). Parfois, il y en a 4 ou 5 dans une semaine. Ce sont des sorties mais aussi des animations socioculturelles de toutes sortes : présentation d’un pays, débats et conférences, jeux, interventions en langue étrangère, ateliers cuisine. Ces derniers, organisés avec la Maison des seniors, sont représentatifs de l’état d’esprit : les étudiants et les personnes âgées font les courses et la cuisine ensemble puis partagent le repas et d’autres activités. L’idée principale est de créer ou maintenir du lien social en direction de publics parfois très isolés. Et, en même temps qu’ils s’intègrent, les étudiants développent des compétences sociales, personnelles, professionnelles».
ESN engage des partenariats avec des organismes en direction de 3 types de publics : personnes âgées, personnes en difficulté et jeunes, de l’enfance au lycée. Depuis 2016, ces actions sont validées par l’Université à travers des crédits européens (European credit transfer and accumulation system) dans le cadre d’une unité d’enseignement libre portée avec le CLA. C’est la première fois qu’une université française reconnaît l’engagement social d’étudiants internationaux (1). «S’impliquer dans la vie locale à hauteur de 25 h par semestre leur donne une plus-value sur leur diplôme. Pour cela, ils doivent rencontrer les 3 publics et rédiger un projet dans l’une des structures partenaires». En 2 ans, plus de 100 étudiants se sont inscrits à l’unité d’enseignement. Plus de 1500 personnes ont été concernées par les actions menées.

Stéphane Paris
(1)
ESN a également rédigé un guide sur les pratiques de l’engagement social pour d’autres universités qui souhaiteraient suivre l’exemple.

En savoir plus
ESN Besançon
2 place Saint Jacques (Arsenal), 1er étage
25000 Besançon
(le matin de 10 h à 12 h et l'après-midi de 14 h à 17 h)
erasmus-besancon.com

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

105


avril 2018
C'est le nombre de Bourguignons-Francs-Comtois qui sont partis avec les dispositifs Stages monde et Eurodyssée en 2017. Ils se sont rendus dans 30 destinations différentes.

"Deux nanas chez Bouddha"


juin 2017
Pauline et Tiffany sont 2 jeunes franc-comtoises ayant le projet de partir en mission humanitaire en Birmanie dans un monastère bouddhiste. Leurs missions seront principalement l’aide au bon fonctionnement du monastère autogéré par les moines, l’aide à la communauté locale, les travaux divers et l’enseignement de l’anglais aux plus jeunes. Pour le mener à bien, elles organisent des collectes de dons, par exemple le 10 juin au marché de Champagnole, place de la Mairie et le 11 au vide-grenier de Champagnole organisé par l'association Emal, parking de l'Intermarché. Besoins (non exhaustifs) : habits légers pour enfants de 5 à 15 ans (pas de short ni de débardeurs en raison de leur religion), matériel éducatifs, jeux et ballons. En savoir plus : facebook ; projet.

Voir tout