novembre 2013

Logement des apprenants : une solution en milieu rural

«Un deuxième toit pour les apprentis» propose un hébergement temporaire aux jeunes en formation.
Photo Laurent Cheviet

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Diana vient d’être embauchée chez SIS à Avoudrey, près de Valdahon. Une bonne nouvelle pour elle, dans la mesure où le luxe est encore pourvoyeur d’emploi. A 24 ans, une formation dans une entreprise de ce niveau est une garantie pour l’avenir. Seul bémol, elle habite Luxeuil. Elle a cependant pu accepter le contrat en trouvant un hébergement chez l’habitant. En l’occurrence à Voires, à une dizaine de kilomètres, chez Colette et Jean-Pierre Peugeot. Elle pourra y résider la semaine durant la durée de son contrat.
«J’ai eu 3 rendez-vous avant d’intégrer l’entreprise. Mais Luxeuil est loin et trouver rapidement un logement était un peu compliqué. Je suis allée me renseigner à la Maison familiale rurale de Valdahon où l’on m’a parlé du dispositif «Un deuxième toit pour les apprentis en milieu rural». A partir de là, j’ai trouvé rapidement une solution».
Elle vient d’emménager, mais est ravie de l’accueil. Même satisfaction pour ses hôtes, heureux de rendre service :
«On a entendu parler de ce dispositif par Familles rurales puis par les MFR. On sait ce que c’est, on a connu des «galères» pour trouver des logements à nos enfants quand ils étaient en stage. Maintenant qu’ils sont partis et qu’on a de la place dans notre maison, autant en faire profiter quelqu’un. C’est dommage de savoir que des patrons ne peuvent pas prendre certains apprentis pour des problèmes de logement». Leur volonté d’aider est d’autant plus évidente que la chambre proposée est gratuite.
La situation de Diane est exactement celle visée par ce nouveau dispositif lancé par les MFR : le besoin d’hébergement pour un jeune en formation (apprentissage, stage…) qui trouve un contrat éloigné de chez lui, en zone rurale notamment.
«La demande est vraiment venue de chefs d’entreprise qui ne trouvaient pas d’apprentis pour des problèmes d’hébergement à proximité» relate Jean-Michel Joly, directeur de la fédération régionale des MFR. Un groupe de travail de plusieurs organismes a été mis en place autour des MFR. Il a souhaité installer un référent sur chaque canton franc-comtois.
«C’est vraiment une logique de proximité. Le référent cherche une solution et met en relation jeunes et logeurs. A eux, ensuite, de trouver les modalités du contrat. Le prix est leur affaire. On a également élaboré une charte d’accueil».

S.P.


Contacts
www.mfr-franche-comte.net

Tél. 03 81 80 33 72

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Cohabitation


mars 2018
Selon l'Insee, de plus en plus de jeunes habitent chez leurs parents. 46 % des 18 - 29 ans y logent tout ou partie de l'année, selon cette étude basée sur l'enquête «Logement» de 2013 (portant sur 36 000 logements). Entre 18 et 24 ans, deux jeunes sur trois (65 %) sont dans ce cas et ils sont un sur cinq (20 %) entre 25 et 29 ans. Après une diminution, le taux de cohabitation "parents/enfants" a de nouveau augmenté depuis le début des années 2000 (+1,4 point entre 2001 et 2013) en raison, d'après l'Insee, de l'accroissement de la part de chômeurs – notamment après la crise de 2008 – et d'étudiants chez les jeunes adultes.

Unhaj


septembre 2017
L'Union nationale pour le logement des jeunes essaie de faciliter l'accès des 16 - 30 ans à un logement en leur proposant des solutions rapides, accessibles, à loyers modérés. Son réseau, qui accueille 200000 personnes chaque année, propose des habitats jeunes type FJT (19 adresses dans la région) mais aussi des logements indépendants, des HLM, des colocations. Infos.

Immobilier-France


juin 2017
Un moteur de recherche gratuit avec une section entièrement dédiée à la recherche de logements étudiants en France. Les étudiants peuvent y trouver des résidences universitaires, des colocations, des logements chez les particuliers ou encore des logements indépendants. Le but de la section « Logement étudiant » est de faciliter la recherche pour tous les étudiants en France. Le site ajoute ses propres conseils : comment cherche run logement, comment le financer, comment trouver un logement contre service... Infos.

Trouver un logement


juin 2017
Le réseau Information jeunesse de Bourgogne-Franche-Comté recense les divers organismes proposant des logements, selon votre statut : les résidences universitaires et privées pour les étudiants, les résidences Habitat Jeunes pour les jeunes de 16 à 30 ans (principalement salariés, demandeurs d’emploi, apprentis ou stagiaires), les logements HLM, les structures d’hébergement de courte durée… Il répertorie également des informations sur les aides au logement et la liste des organismes auxquels s’adresser pour faire une demande. Ces aides portent sur le loyer, le dépôt de garantie, la caution solidaire… et dépendent de votre statut et/ou de vos ressources. Voir jeunes-fc.com rubrique se loger/se déplacer et logement-bourgogne.com

Logement étudiant


avril 2017
Le site Immojeune est gratuit et permet de trouver un logement étudiant près de votre établissement scolaire, dans toute la France. Que ce soit dans une résidence étudiante, une location par particulier, une colocation ou encore une location par agence.
immojeune.com
Voir tout