novembre 2017

Lumière sur le jeune réalisateur Alban Ravassard

L’auteur-réalisateur du court-métrage "L’Appel", originaire d’Audincourt (25), a été retenu cette année dans le cadre du dispositif de parrainage mis en place par la Région.
Photo Matthieu Begel

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Depuis 2013, la Région Bourgogne-Franche-Comté met à l’honneur une réalisatrice ou un réalisateur en émergence, et à travers lui toute la filière cinématographique régionale, via son dispositif de parrainage. Le principe : un réalisateur reconnu, membre de la Société civile des auteurs-réalisateurs-producteurs (l’ARP), parraine pendant un an ce jeune réalisateur. Après Cédric Klapisch et Claude Lelouch, c’est Philippe Le Guay ("les Femmes du 6e étage", "Alceste à bicyclette", "Floride"…) qui a accepté d’accompagner et de conseiller Alban Ravassard.
«Avoir été choisi par Philippe Le Guay, c’est une fierté. Le cinéma est un milieu de réseau, difficile d’accès pour un jeune auteur-réalisateur. Je pense que cela va m’ouvrir des portes. Cette initiative de la Région, en plus d’être prestigieuse, est assez rare», souligne l’Audincourtois.
Ce dernier s’est vu également remettre un chèque de 1000 euros par Laurence Fluttaz, vice-présidente de la Région en charge de la culture et du patrimoine. «Notre Région a choisi de s’engager avec beaucoup de force en termes de politique culturelle, avec une hausse conséquente de son budget – plus de 12 % cette année ! –, et singulièrement en faveur du cinéma, rappelle Laurence Fluttaz. Les Rencontres cinématographiques de Dijon sont très soutenues par la Région, mais ce parrainage d’un jeune réalisateur a en outre une belle valeur symbolique. N’oublions pas que, avec les musiques actuelles, le cinéma est l’activité culturelle première chez les jeunes. J’ajoute que le film d’Alban Ravassard m’a particulièrement touchée et je suis impatiente de découvrir ses prochaines réalisations…».
Alban Ravassard a décroché pas moins de 80 sélections en festivals internationaux et 31 prix pour son court-métrage policier fantastique "l’Appel", qu’il a écrit et réalisé en 2015. Des projets, aujourd’hui, l’auteur-réalisateur n’en manque pas : «J’ai plusieurs idées de longs-métrages, dont une adaptation de “L’Appel”, que j’ai commencé à coécrire avec une auteure. C’est un travail différent d’un court, une aventure à la fois excitante et imposante. C’est là tout l’intérêt du parrainage, à savoir bénéficier des conseils de Philippe Le Guay, explique Alban Ravassard. J’ai aussi un deuxième court-métrage en cours de financement et suis coscénariste d’une comédie, un tout autre registre… » Quant à la question de tourner en Bourgogne-Franche-Comté… : «J’ai commencé à faire des films dans la région, en amateur. Symboliquement, ce serait une manière de boucler la boucle !»


En photo
Alban Ravassard et Laurence Fluttaz (sur la gauche) lors des Rencontres cinématographiques de Dijon, qui se sont déroulées du 12 au 14 octobre 2017.

En savoir plus sur
Emission Court central 

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Jury jeune du Fica


novembre 2018
Les candidatures pour être membre du Jury jeune au 25e Festival international des cinémas d’Asie de Vesoul (5 - 12 février 2019) sont ouvertes. Cela consiste à venir voir et juger les 8 films documentaires  en compétition et rencontrer les réalisateurs. La carte de membre du jury permet d’accéder gratuitement à 4 séances de cinéma et  d’assister à la cérémonie de clôture. Elle donne droit à une invitation pour vos parents à la cérémonie de clôture du mardi 12 février au Théâtre Edwige Feuillère. Pour candidater : festival.vesoul@wanadoo.fr ou 0684848746 ou Fica, 25 rue du docteur Doillon, 70000 Vesoul. +Infos.

Great hat persévère


novembre 2018
Après "Namantius", l’association de cinéma bisontine a poursuivi ses activités, en tournant notamment "Clair obscur", un court métrage sur Gustave Courbet lors de son retour à Ornans pour peindre son tableau "Enterrement à Ornans". Originalité du projet, il a été mené en partenariat avec l'école de musique Amuso qui joue la musique en direct lors des projections."Clair obscur" est passé par un financement participatif sur ulule.

"#Quiproquo"


octobre 2018
Un film d'action de 26 mn tourné à Besançon à partir d'une histoire vraie. Le 3e court métrage de Liil Serge Mbeutcha est dans son genre une réussite : scènes d'action très pros, images et montage soigné. Armé de l'enthousiasme et du dynamisme permettant de franchir les obstacles compliqués qui émaillent toute réalisation cinéma, le jeune homme est près pour se lancer dans le long. 

Kreshendo


septembre 2015
Le rappeur bisontin vient de publier son premier album "Je suis qu'un homme". En vente 10 euros au Forum, en écoute sur deezer. Pour en savoir plus, facebook. A voir, son dernier clip, "Sale trip".

MyTremplin


juillet 2014
Ce dispositif du Conseil général du Jura vise à promouvoir et à aider les formations musicales du département en leur offrant la possibilité de monter sur scène et/ou de disposer d’un accompagnement artistique réalisé par le Moulin de
Brainans. Cette année, 5 lauréats ont été désignés par le jury et bénéficient de ce dispositif : Célia (folk rock), L’Homme s’Entête (chanson), Max Gulliver (pop), The Donuts Machine Band (chanson blues) et Gunther Tarp (rock).
Voir tout