juin 2017

"Maintenant", c’est le changement

Un service de recrutement innovant : pas d’offre d’emploi, pas de CV, une mise en relation rapide entre employeurs et demandeurs.
Dessin Christian Maucler

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
"Maintenant", c’est une innovation dans le domaine de la recherche d’emploi : plus besoin de CV, le candidat remplit un formulaire en ligne. Qualités, expériences, zone géographique, salaire souhaité, disponibilité : quelques minutes et quelques clics suffisent. Les employeurs ayant rempli de leur côté un questionnaire du même type, la mise en adéquation est réalisée instantanément. La suite du recrutement éventuel se déroule par mail, en direct entre les deux parties.
Ce service innovant de Pôle emploi est pour l’instant ouvert en Bourgogne-Franche-Comté, Pays de la Loire, Auvergne-Rhône-Alpes et Corse. Il est restreint à un certain nombre de métiers, ceux de l’hôtellerie et restauration, du commerce, de la sécurité, des emplois à domicile, du maraîchage, de la viticulture, de l’animation et du magasinage. Ce nouveau service est gratuit. Pour Pôle emploi, il permet «de recruter des gens, pas des CV» : les secteurs d’activités concernés reposent surtout sur des savoir-être et des horaires à la carte, aussi le recrutement se base-t-il sur les qualités essentielles requises. C’est la raison pour laquelle le service "Maintenant" simplifie et accélère la mise en relation entre candidats et employeurs.


En savoir plus
maintenant.pole-emploi.fr

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Trouver un emploi


juin 2017
Selon l’enquête menée en octobre/novembre 2016 par Pôle emploi, 18 % des emplois ont été trouvés directement grâce à un outil numérique (12 % par une offre d’emploi déposée sur internet, 2 % par candidature spontanée, 2 % par les réseaux sociaux, 2 % par dépôt de CV en ligne). Les deux principales solutions pour trouver un emploi restent la sollicitation du réseau personnel (37 %) et le placement pas un intermédiaire du marché du travail (26 %).

Outils numériques


juin 2017
D’après une enquête Pôle emploi / Ifop de janvier 2017, 88 % des demandeurs d’emploi utilisent les outils numériques, que ce soit pou trouver des offres, s’informer sur le marché du travail, améliorer leur technique de recherche ou se former.
Sur ceux qui n’utilisent pas du tout internet, la moitié disent soit avoir des problèmes d’accès techniques, soit ne pas savoir comment s’en servir, soit avoir des problèmes de compréhension écrite.

Des perspectives dans la banque et l'assurance


mars 2017
D'après l'Insee, le domaine banque et assurances vit un essor qui offre des perspectives aux jeunes diplômés : en Bourgogne-Franche-Comté, 9000 actifs partiront en retraite entre 2010 et 2020. Ces départs du marché du travail constituent des opportunités de carrière pour les jeunes formés en finance, banque, gestion, commerce et vente. Diplômés du supérieur pour la plupart, ils débutent le plus souvent leur carrière en tant qu'employés ou techniciens. Bien que plus diplômés que leurs aînés, ces jeunes actifs accèdent rarement aux emplois plus qualifiés de cadre en début de carrière, les promotions en interne étant fréquentes dans ce domaine professionnel.

Mobilité et emploi


mars 2017
Selon le cabinet Elabe et les résultats de l’étude "mobilité et emploi", les populations les plus jeunes et socialement les plus fragiles (faible niveau de diplôme et faibles revenus) sont les plus touchées par les problèmes de mobilité et d’accès à l’emploi : respectivement 43 % et 46 % des 18-24 ans déclarent avoir renoncé à un entretien (embauche ou recherche d’emploi) et avoir refusé un travail ou une formation, faute de pouvoir s’y rendre. Globalement, près d’un Français sur cinq (19%) déclare avoir déjà renoncé à se rendre à un entretien d’embauche ou dans un structure d’aide à la recherche d’emploi parce qu’il ne pouvait s’y rendre.


Filière numérique


novembre 2016
Selon le baromètre "People in tech", le secteur des nouvelles technologies va recruter 10 000 personnes en 2017.
Voir tout