février 2018

Mickaël Rousseau, meilleur apprenti paysager de France

Fort de son titre acquis en 2016, il se prépare activement pour les sélections des Olympiades des métiers.

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
A seulement 18 ans, Mickaël Rousseau, originaire de Fontaine-Française en Côte d’Or a déjà trois années d’apprentissage à son actif. Intéressé par l’aménagement paysager pour le plaisir de travailler dehors et manuellement, il a passé un bac pro en apprentissage dans la société Les Jardins de Xa. Dans l’optique de créer sa propre entreprise, il poursuit sa formation en alternance en BTS à la MFR de Chargey-les-Gray. «Il y a l’école pour la théorie et l’entreprise pour la pratique. L’alternance permet de faire le lien entre les deux, c’est vraiment bien.»
Côté entreprise, tout se passe bien pour Mickaël. «Nous sommes trois apprentis et trois ouvriers. C’est là que j’ai tout appris car quand j’ai commencé je ne savais presque rien». Côté école, le jeune apprenti ne se contente pas d’apprendre la théorie, pour la seconde fois, il relève un défi. «J’ai gagné la médaille d’or au concours du Meilleur apprenti de France en 2016 et maintenant je me prépare pour les Olympiades des métiers. Je réalise des entraînements une fois par semaine quand je suis à l’école. Après les sélections régionales à Dijon, le concours national se tiendra à Caen et l’international en Russie.»
Ces concours sont très formateurs pour Mickaël, pas seulement en matière d’aménagement paysager ou de connaissance des végétaux. «Il faut gérer le stress et apprendre a travailler devant les autres. Pour moi qui suis timide, c’est une bonne expérience.»

Katia Mairey
En savoir plus
MFR
77 rue Nationale
70100 Chargey-lès-Gray
0384648036
mfrchargey.fr

Portes ouvertes de l'apprentissage

Le 3 mars, dans tous les centres de formation de la région.
apprentissage.
bourgognefranchecomte.fr


Olympiades des métiers
worldskills-france.org

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Le service civique ?


octobre 2017
Laura, en service civique au Crous de Besançon : «J’ai développé beaucoup de compétences organisationnelles. J’ai fait passer des entretiens individuels à des étudiants qui cherchaient des emplois. Cela m’a permis de me développer personnellement : j’ai gagné en confiance en moi.»
Rémi, en service civique à la Ville de Besançon : «Mon service civique m’a permis de retrouver le contact humain que je n’avais plus en restant sans activités.Grâce à lui, je fais des rencontres et je me réinsère dans le monde du travail. Je touche à beaucoup de domaines et j’organise des évènements dont je ne connaissais même pas l’existence et auxquels je n’aurais jamais eu l’idée de participer. Je découvre même mieux la ville dans laquelle je vis actuellement.»
Angélique, en service civique au Grand Besançon (service environnement) et étudiante en Master de Psychologie : «Mon service civique me permet de voir un autre domaine que celui dans lequel je suis plongée depuis quatre ans. Même si ce n’est pas en rapport direct avec mes études, je travaille sur l’accompagnement au changement des individus en faveur de l’environnement. Cela m’ouvre d’autres portes et d’autres perspectives auxquelles je n’avais jamais pris le temps de penser.»
Voir tout