avril 2018

Olympiades des métiers, c’est (re)parti !

420 candidats ont concouru, du 1er mars au 5 avril 2018, aux sélections régionales organisées par la Région et Worldskills France. 50 d’entre eux porteront haut les couleurs de la Bourgogne-Franche-Comté pour la 45e édition du plus grand concours des métiers au monde.
Photo Vincent Arbelet

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Ils sont apprentis, lycéens, étudiants, salariés de moins de 23 ans, et ont décidé de se mesurer autour de leur savoir-faire dans plus de 45 métiers issus de différents secteurs : industrie, BTP, végétal, communication et numérique, service, alimentation... Avec une série d’épreuves techniques à réaliser en public, 420 jeunes ont concouru lors des sélections régionales organisées par la Région. Pour la première fois, celles-ci se sont déroulées dans les salons de l’apprentissage, de l’alternance ou des métiers, "Apprentissimo" à Dijon (21), "Fiers d’être apprentis" à Auxerre (89) et Vesoul (70), "Smile" à Andelnans (90), ou dans les établissements avec le concours des centres de formation et lycées, et de nombreux partenaires (chambres consulaires, branches professionnelles…).
«Les Olympiades des métiers sont une formidable opportunité de montrer au plus grand nombre le talent de nos jeunes, la diversité des métiers et toute la palette de formations existantes. C’est le cas notamment de l’apprentissage qui est une voie de réussite, et dont le développement reste pour la Région une priorité pour qu’elle devienne un choix», explique Stéphane Guiguet, vice-président en charge des lycées et de l’apprentissage.

  Une passion

Les premiers de chaque métier ont été sélectionnés pour former l’équipe régionale (voir encadré), comme Guillaume Toubin, chaudronnier, salarié depuis peu au sein de l’entreprise de mécanique générale CFPS (90) après un bac pro. Une deuxième chance qu’il ne compte pas laisser passer : «L’objectif cette fois est de gagner l’étape nationale et d’aller le plus loin possible, tout en rencontrant du monde et en continuant d’échanger avec le public sur mon métier encore trop méconnu. Chaudronnier, ce n’est plus ce qu’on imagine. Plus qu’un métier, c’est une passion : on touche à tout, il y a une super ambiance dans la profession et en plus il y a du travail.» Pour lui comme pour les 49 autres membres de l’équipe, l’heure est à présent à l’entrainement technique et à la préparation mentale et physique pour espérer remporter le titre national parmi 650 candidats à Caen, du 28 novembre au 1er décembre 2018 et intégrer l’équipe de France des Métiers. Une étape qui leur ouvrira les portes de la compétition internationale WorldSkills Competition à Kazan en 2019 en Russie ou de la compétition européenne EuroSkills en 2020 à Graz en Autriche.
En photo
Guillame Toubin (au centre) chaudronnier, qualifié dans l'équipe régionale.

En savoir plus
bourgognefranchecomte.fr

you tube

L'équipe Bourgogne-Franche-Comté 2018
Ils seront donc 50 de la Région à se rendre aux finales nationales en décembre prochain. Ils représentent 46 spécialités et 7 pôles de formation (alimentation, automobile, BTP, communication & numérique, industrie, service, végétal). Leurs statuts : 21 apprentis, 9 lycéens, 8 salariés en CDD ou CDI et 7 en contrat de professionnalisation, 5 étudiants.

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Plan santé


septembre 2018
Le gouvernement annonce une réorganisation des formations de santé. Mesure la plus importante, la suppression dès 2020 du numerus clausus qui instituait depuis 1971 un quota d'étudiants autorisés à passer en 2e année. Mais la sélection ne sera pas annulée pour autant : un numerus apertus définira un nombre minimal de places que les universités pourraient faire varier à la hausse en fonction de leurs capacités et des besoins locaux. Des procédures sélectives en fin de 1re, 2e et 3e années seront instaurées dans le cadre de la création de nouvelles licences universitaires pour maintenir «l’excellence de la formation des étudiants». Parmi les autres mesures du plan santé figure la création de 4 000 postes d’assistants médicaux pour aider les médecins à préparer les patients, prendre en charge des actes simples ou assurer le suivi des rendez-vous.

Ecole de la 2e chance


mars 2018
L’Ecole de la deuxième chance du Territoire de Belfort a pour objectif d'aider les jeunes sortis du système scolaire sans qualification à s'insérer dans la société et à trouver un emploi durable. Chaque jeune bénéficie d'un accompagnement personnalisé pour construire son projet professionnel qui est le fil conducteur d'un programme de formation se déroulant en alternance entre l'école et l'entreprise. L'Ecole accueille des filles et des garçons de 18 à 25 ans sans qualification professionnelle, sortis du système scolaire depuis plus d'un an, motivés pour changer leur situation actuelle. Infos E2C90, 17 bis faubourg de Lyon, 90000 Belfort (03 84 27 58 67, e2c90.org).

Résultats des lycées


mars 2018
L'Education nationale a mis en ligne le classement des lycées en fonction de la réussite au bac mais aussi du parcours scolaire des élèves dans les établissements. L'idée est en effet d'évaluer la capacité d'une école à accompagner les élèves et à leur apporter connaissances, méthodes, etc. Le ministère prend soin de préciser que «si un lycée présente une valeur élevée pour un indicateur, c’est peut-être dû au fait qu'il a reçu de bons élèves, dotés de bonnes méthodes de travail, qui ont pu obtenir le baccalauréat sans effort particulier de sa part». Cela dit, les résultats sont consultables ici.

Recrutement pour la banque


mars 2018
Le CFPB, école supérieure de la banque, annonce 230 postes de formation en alternance à pourvoir dans la région (Besançon, Belfort, Dijon, Mâcon, Auxeerre), et 3000 en France. Ouverts aux moins de 30 ans de niveaux bac à bac+4, ils permettent de préparer BTS, licence pro ou master et de devenir conseillier clientèle, chargé d'affaires, conseiller patrimonial. Infos.

JPO apprentissage


février 2018
Le 3 mars, les centres de formation d'apprentis ouvrent leurs portes. Retrouvez les adresses, spécialités, infos pratiques sur apprentissage.
bourgognefranchecomte.f
r.
Voir tout