avril 2018

Quand la passion du sport devient un métier

Grâce au nouveau dispositif de préformation Mod’emploi, une passerelle s’ouvre sur les métiers du sport et des loisirs.
Dessin Christian Maucler

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Profession sport & loisirs, groupement d’employeurs de ces domaines d'activités, vient de lancer Mod’emploi, une préformation qui offre la possibilité aux jeunes passionnés de sport d’en faire leur métier.  Cette “passerelle” est ouverte aux jeunes demandeurs d’emploi, “décrocheurs” scolaires, étudiants en réorientation... bref ceux qui n’ont pas trouvé le bon accès aux métiers du sport.
«Nous sommes dans une démarche de sécurisation du parcours» explique Isabelle Bouquard, référente projets à Profession sport & loisirs. «Cette préformation offre un parcours individualisé aux jeunes avec une mise en situation en entreprise.»
Grâce à un format d’alternance, les jeunes sont immédiatement en milieu professionnel deux jours par semaine puis en centre de formation les trois autres jours. «Cela permet de vérifier la cohérence de leur projet et de les préparer à entrer en formation qualifiante en septembre. Nous les formons à la méthodologie de projet, au droit du sport, à la posture en milieu professionnel mais aussi à la recherche de financement pour conduire leur projet.»
Une vingtaine de jeunes est déjà inscrite à cette formation gratuite et unique en France. Elle leur permettra de préparer leur entrée en BP Activité physique pour tous, Activité aquatique, Activité de la forme ou en certificat complémentaire Directeur d’accueil collectif de mineurs ou Planche à voile. Des domaines dans lesquels les débouchés existent et se développent. Depuis quelques années, le sport à trouvé sa place dans des domaines variés de notre société : santé, bien-être, activités seniors ou accueil des publics handicapés...ce secteur en pleine expansion a besoin de jeunes passionnés.

Katia Mairey
Infos
Profession sport et loisirs
16 chemin Joseph de Courvoisier
25000 Besançon
0381883535
franche-comte.profession-sport-loisirs.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Appui de la Région au service civique en milieu rural


mars 2019
Un constat : moins de 10 % des missions de service civique se déroulent en milieu rural. Dans l’optique d’améliorer ce taux, la Région Bourgogne-Franche-Comté a décidé d’apporter son soutien au développement du dispositif dans les zones rurales. Il se traduit par une aide aux communes de moins de 3500 habitants, aux structures intercommunales de moins de 50 000 habitants et aux associations qui y sont implantées : 400 euros pour l’élaboration d’une mission puis 27 euros par mois et par volontaire (soit 25 % de l’indemnité versée par les structures d’accueil aux jeunes volontaires). De la sorte, le Conseil régional apporte son appui à la fois à la jeunesse et aux territoires ruraux.
Les organismes intéressés peuvent se rendre sur bourgognefranchecomte.fr/servicecivique ou contacter le 0363642058

Journées portes ouvertes de l'apprentissage


février 2019
Pour mieux faire comprendre les réalités de l’apprentissage, chaque année, les centres de formation pour apprentis de la Région ouvrent leurs portes en même temps. Organisée le 16 mars, la journée 2019 rassemble 48 CFA qui proposent des formations dans 23 grands domaines, de l’agriculture au transport en passant par des spécialités peut-être moins connues : analyse laboratoire, maintenance, traitement de l’eau, services administratifs, etc. Pour les jeunes qui cherchent une orientation, cette date est à cocher : il ne coûte rien de s’informer. Infos ici.

France 3 et jeunes agriculteurs


octobre 2018
Alice Cunchon et Caroline Guignard font partie des 8 étudiants agricoles suivis au long de leur cursus par Isabelle Brunnarius, journaliste de France 3, dans le cadre d’un documentaire programmé pour 2019. Tourné avec des jeunes de Levier et Dannemarie-sur-Crête, il sera accompagné d’un livre et d’une expo photo. Pour Alice, «il est important pour nous de parler d’agriculture et d’agroécologie. Notre génération est à un tournant». «On nous a suivis pendant 2 ans en cours, chez nous, en stage relate Caroline. C’est intéressant pour faire connaître notre métier et nos études».

Plan santé


septembre 2018
Le gouvernement annonce une réorganisation des formations de santé. Mesure la plus importante, la suppression dès 2020 du numerus clausus qui instituait depuis 1971 un quota d'étudiants autorisés à passer en 2e année. Mais la sélection ne sera pas annulée pour autant : un numerus apertus définira un nombre minimal de places que les universités pourraient faire varier à la hausse en fonction de leurs capacités et des besoins locaux. Des procédures sélectives en fin de 1re, 2e et 3e années seront instaurées dans le cadre de la création de nouvelles licences universitaires pour maintenir «l’excellence de la formation des étudiants». Parmi les autres mesures du plan santé figure la création de 4 000 postes d’assistants médicaux pour aider les médecins à préparer les patients, prendre en charge des actes simples ou assurer le suivi des rendez-vous.

Ecole de la 2e chance


mars 2018
L’Ecole de la deuxième chance du Territoire de Belfort a pour objectif d'aider les jeunes sortis du système scolaire sans qualification à s'insérer dans la société et à trouver un emploi durable. Chaque jeune bénéficie d'un accompagnement personnalisé pour construire son projet professionnel qui est le fil conducteur d'un programme de formation se déroulant en alternance entre l'école et l'entreprise. L'Ecole accueille des filles et des garçons de 18 à 25 ans sans qualification professionnelle, sortis du système scolaire depuis plus d'un an, motivés pour changer leur situation actuelle. Infos E2C90, 17 bis faubourg de Lyon, 90000 Belfort (03 84 27 58 67, e2c90.org).
Voir tout