juin 2018

Réflexions pour la paix

Du 2 au 5 août à Besançon, le MRJC et le KLJB organisent en même temps leurs rassemblements. Plusieurs milliers de personnes dont 200 à 500 Allemands sont attendus pour cet événement.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Ce rendez-vous autour de la paix et de l’amitié franco-allemande est l’occasion d’ateliers, débats, tables-rondes, témoignages et conférences autour de nombreux sujets. Cinq grandes thématiques ont été définies. Manon Comacle, coordinatrice régionale du MRJC Bourgogne-Franche-Comté explique les choix.
Agriculture et sécurité alimentaire
«A l’origine, nous sommes un mouvement créé dans le monde rural, un mouvement d’émancipation pour les jeunes ruraux. Aujourd’hui, nous restons très impliqués dans les territoires ruraux, donc nous sommes amenés à nous poser les questions liées à l’agriculture et à l’alimentation. Cela correspond à des valeurs de solidarité, de recherche d’un modèle agricole soutenable assurant un niveau de vie décent aux agriculteurs et n’épuisant pas la planète».

Les institutions de la démocratie
«Nous avons fixé l’idée de paix comme horizon de nos débats. Pour avoir un monde moins violent, il nous semble essentiel d’avoir les institutions les plus participatives possibles. Il faut s’interroger là-dessus à un moment où beaucoup de jeunes et moins jeunes se défient de la politique : Pourquoi je n’ai pas envie d’aller voter ? Pourquoi je ne me sens pas représenté ?»

Economie et travail
«Le travail demeure une valeur essentielle de nos sociétés, il nous paraît donc important de le questionner. En ce qui concerne les jeunes, il y a des sujets dont on veut parler : la hausse du niveau d’études, l’incompatibilité entre diplômes et emploi. Plus généralement, il y a des questions autour du travail demain : comment le structurer, le rendre plus juste ? Le modèle actuel est-il pertinent ? Est-il le seul possible ? Cela rejoint le premier thème puisque les modèles d’installations agricoles, la création d’activité en milieu rural seront évidemment abordés».

Religion, églises, spiritualité
«C’est plutôt le mot spiritualité qui est important ici. On ne s’interroge pas seulement sur notre religion, mais sur toutes les religions pour donner un sens individuel et collectif à ce qu’on fait. Nous sommes ouverts aux contributions que pourront apporter d’autres jeunes car nous voulons faire des propositions pour une société ouverte au dialogue. Il faut rappeler que le MRJC est une association d’obédience chrétienne, laïque, qui ne fait pas de prosélytisme et souhaite être un espace d’écoute, de parole et de non-jugement».

Vivre ensemble, habiter la Terre
«C’est une thématique qui abordera plutôt la solidarité internationale, la lutte contre les discriminations et les inégalités. A savoir comment un citoyen d’un territoire rural en France peut avoir un impact ? Quelle dynamique de solidarité peut-on lancer d’ici ? Ces thèmes passent par la compréhension de "l’autre" et de l’environnement dans lequel chacun vit».
En photo
Antonin, Augustin, Manon, Estelle, Camille et Hélène, quelques-uns des organisateurs de l'événement.

En savoir plus
rendezvous2018.eu

Un an et demi de préparation
«Cela fait un moment que les bénévoles travaillent à cet événement, réfléchissent au déroulement avec une première réunion de réseau en février 2017, la formation de commissions de 10 à 20 personnes puis l’embauche d’un salarié en juin 2017. Pour nous c’est une fierté autant par rapport aux responsables nationaux que vis-à-vis des partenaires que l’on rencontre en Franche-Comté. On a rencontré d’anciens responsables qui nous ont dit «vous êtes fous, c’est énorme, comment allez-vous faire ?». Mais on a un réseau bien structuré sur lequel on peut compter. On est une cinquantaine et on est tous mobilisés».
Manon Comacle, coordinatrice du MRJC Bourgogne-Franche-Comté

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Nettoyage nature


décembre 2018
Des jeunes de Besançon ont décidé d’assainir les berges du Doubs. Un projet soutenu par le Clap. A lire ici.

Doubs : prix-jeune de l'engagement 2018


décembre 2018
Pour la 3e fois, le Département du Doubs et la Société des membres de la Légion d’honneur ont remis le prix-jeune de l’engagement "Les chemins de l’honneur" à 3 lauréats :  Heidi-Marie Moyne (1er prix), 20 ans, d'Ornans accompagne régulièrement 6 enfants handicapés de sa commune. Elle a récemment travaillé à la Mairie d’Ornans pour financer un voyage humanitaire au Maroc. Mégane Bongay (2e prix), 24 ans, de Vermondans est pompier volontaire et a participé à l’accouchement d’un petit garçon dans une ambulance. Killian Bruot (3e prix), 21 ans, de Besançon est jeune joueur du Besançon hockey club et jeune sapeur-pompier.

Olympiades des métiers 2018


décembre 2018
L'équipe régionale Bourgogne-Franche-Comté a participé avec succès aux finales nationales des Olympiades des métiers (du 29/11 au 1/12 à Caen) : 4 médailles d'or, 7 d'argent, 4 de bronze et 16 médaillons d'excellence décernés aux jeunes ayant obtenu au moins 500 points sur 600. Ces Olympiades servent à valoriser les métiers en regroupant les meilleurs jeunes dans un concours de pratique. Les 4 médaillés d'or de la région : Théo Jeanroy en horticulture, Roman Bizouard en cycle et motocycle, Arnaud Marandet en tôlerie-carrosserie et l'équipe Adrien Ambrosini / Clément Durandeau / Romain Guenard en intégrateur robotique. +infos

L'info des ados : liens entre générations


novembre 2018
A la rentrée 2018, une équipe de France 3 Bourgogne-Franche-Comté a accompagné une classe de 4e du collège Victor Hugo (Besançon) dans la réalisation d'un reportage sur les liens intergénérationnels. Un sujet choisi par les élèves eux-mêmes, au moment de  la Semaine Bleue consacrée aux personnes âgée. L'info des ados, à voir ici.

"Rivières : Les sentinelles du réchauffement"


octobre 2018
Nicolas Caussanel et
Marlène Devillez, kayakistes de niveau international, ont décidé de profiter de leur passion pour alerter au sujet du réchauffement climatique et de l'état des rivières. Ils se lancent dans la réalisation d'un film documentaire, "Rivières : Les sentinelles du réchauffement". Ils ont lancé un crowdfunding pour mener à bien leur projet. Pour y contribuer, c'est ici.
Voir tout