mars 2019

Service civique pour enrichir son expérience professionnelle

Samara, Marina et Justine : 3 jeunes femmes qui accomplissent leur mission en crèche, en école et au CCAS, mais en tirent les mêmes bénéfices.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Avant de nous engager, nous étions toutes dans des parcours scolaires différents qui n’ont pas abouti. Nous avons découvert le service civique grâce à des expériences vécues par des proches et qui leur ont été bénéfiques, mais aussi par l’intermédiaire des réseaux sociaux.
Ce qui nous a motivées à nous engager ? Un emploi à temps partiel afin de pouvoir préparer nos concours.
Nos missions sont peut-être différentes, mais nous avons pour point commun de rendre service aux publics. La mission de service civique à la crèche porte sur l’accompagnement du nourrisson et son éveil. Celle en école élémentaire permet d’assister les enseignants, donner des infos aux élèves et répondre à leurs questions. Au CCAS la volontaire en service civique accompagne les usagers pour les démarches numériques de services tels que ceux de la Caf ou bien ceux de la CPAM.
Le service civique nous apporte l’épanouissement dans le monde professionnel et nous confie des responsabilités par les différentes missions qui nous sont données. C’est une bonne expérience qui nous apprend le savoir-vivre.

Samara Messaoudi, Marina Lambert, Justine Josselin
En savoir plus
Pour mieux connaître le service civique, trouver une mission... : 
service-civique.gouv.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Le service civique ?


octobre 2017
Laura, en service civique au Crous de Besançon : «J’ai développé beaucoup de compétences organisationnelles. J’ai fait passer des entretiens individuels à des étudiants qui cherchaient des emplois. Cela m’a permis de me développer personnellement : j’ai gagné en confiance en moi.»
Rémi, en service civique à la Ville de Besançon : «Mon service civique m’a permis de retrouver le contact humain que je n’avais plus en restant sans activités.Grâce à lui, je fais des rencontres et je me réinsère dans le monde du travail. Je touche à beaucoup de domaines et j’organise des évènements dont je ne connaissais même pas l’existence et auxquels je n’aurais jamais eu l’idée de participer. Je découvre même mieux la ville dans laquelle je vis actuellement.»
Angélique, en service civique au Grand Besançon (service environnement) et étudiante en Master de Psychologie : «Mon service civique me permet de voir un autre domaine que celui dans lequel je suis plongée depuis quatre ans. Même si ce n’est pas en rapport direct avec mes études, je travaille sur l’accompagnement au changement des individus en faveur de l’environnement. Cela m’ouvre d’autres portes et d’autres perspectives auxquelles je n’avais jamais pris le temps de penser.»
Voir tout