mars 2018

Short-track : court, affûté, vif !

Vous en avez sans doute entendu parler aux derniers JO auxquels a participé la franc-comtoise Tifany Huot-Marchand. Mais le reste du temps, la discipline patine un peu… Reportage à l’ASM Belfort Vitesse où l’on fait tout pour que ce sport rayonne bien plus que tous les 4 ans.
Photo SimonDaval.fr
Short-track : court, affûté, vif !

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Dijon et Belfort. Ce sont les seules villes en Bourgogne-Franche-Comté qui disposent d’un club de short-track. «Avec 86 licenciés, nous sommes le deuxième club en France. Au total, il n’y a que 14 clubs pour 600 licenciés», constate François Méline, le vice-président du club belfortain, créé en 1976 en même temps que la patinoire. Ce soir-là sur la glace, des compétiteurs de tous niveaux sont réunis pour un entraînement encadré par "Mike". Les lames sont affûtées, l’ambiance est amicale chez ces passionnés de tous âges qui travaillent leurs poussées au départ et leurs croisés dans les virages.
«Le short-track, c’est du patinage de vitesse sur courte piste. C’est un sport individuel mais collectif, on ne peut pas s’entraîner tout seul, on a besoin de partenaires pour progresser», rappelle François.
"Belfort avec Tifany", les affiches ont été placardées dans toute la patinoire et dans la ville à l’occasion de sa participation aux Jeux olympiques d’hiver en Corée du Sud en février. Une première dans l’histoire du club. «Elle est tombée dans une série compliquée» reconnaît le vice-président.
Tiffany Huot-Marchand, 24 ans, éliminée des séries du 500 mètres et du 1 500 mètres (sa spécialité) se dit «satisfaite de ses premiers Jeux». «Sur le 1500 mètres, il ne m’a pas manqué grand chose. La compétition était rude, mais le plus important, c’est que je me suis sentie prête à me battre avec les meilleures. C’était une première expérience, j’étais en forme et ça me met en jambes pour la suite. J’ai hâte d’être à Pékin en 2022», confie la Franc-Comtoise qui s’entraîne au pôle France de Font-Romeu.
A l’ASMB Vitesse, on a déjà les yeux rivés sur les champions de demain. Et notamment, Inès et Louis, 12 ans, camarades de classe et compagnons de compétition. «Avant, je faisais du patinage artistique. J’ai découvert le short-track il y a 3 ans, et ce qui me plaît c’est l’adrénaline, la sensation de vitesse», raconte Louis. Les JO ? Il y pense déjà lui aussi : «j’ai envie d’aller plus loin, plus haut». Des attentes loin d’être démesurées : «Ils ont terminé premiers au niveau national dans leur catégorie (juniors E). Leurs chronos sur 500 mètres les ont déjà qualifiés pour les coupes européennes qui auront lieu fin 2018» s’enthousiasme François Méline. Un peu avant, les 7 et 8 avril prochain, plus de 140 patineurs des Pays-Bas, de Belgique, d’Italie sont attendus sur la glace belfortaine, pour le 4e trophée international du Grand Lion. «L’objectif, c’est de faire connaître l’ASMB Vitesse ailleurs qu’en France où l’on retrouve toujours les mêmes compétiteurs. Nous sommes le seul club à organiser une compétition internationale.» Un joli rendez-vous en perspective où public et patineurs retrouveront aussi pour l’occasion "leur" championne.

Simon Daval
Pratiquer
ASMB Vitesse :
site
facebook
0672005282

Speedy on ice Dijon Bourgogne :
facebook
0668159900

Trophée du Grand Lion
4e édition les 7 et 8 avril à la patinoire du Grand Belfort (rue des Carrières). vitessebelfort.blog.free.fr

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Concours "Femmes et sport"


mai 2018
Le concours régional «Femmes et sport» est reconduit en 2018 en Bourgogne-Franche-Comté. Ce concours a pour objet de promouvoir l’image, la place et le rôle des femmes dans les pratiques physiques et sportives et leur accès aux responsabilités. Il se compose  de deux catégories. Catégorie 1 : «Sport au féminin»  et «Sport au féminin et territoire». Catégorie 2 : «Coup de cœur». Les dossiers d’inscription sont téléchargeables sur :  
bourgogne-franche-comte.drdjscs.gouv.fr, cros-bourgogne.com, franchecomte.franceolympique.com
Date limite de retour des dossiers : 10 juillet. Le ou la lauréat(e) de chaque catégorie sera récompensé(e) d’un prix d’une valeur de 1000 euros

77 %


novembre 2017
C'est le pourcentage des Français qui disent avoir une activité sportive, selon une enquête Harris menée en octobre 2017. Parmi eux, 47 % citent la marche/randonnée, 20 % le fitness/musculation (cette pratique arrive en tête chez les moins de 35 ans) et 18 % la natation.

Pratique sportive régionale


novembre 2017
En 2017, la Bourgogne-Franche-Comté compte 626 155 licenciés. Les 5 sports les plus représentés : football (94 209), tennis (32 836), équitation (31 481), ljudo (25 088) et handball (22 840). Il y a également quelques licenciés en polo (7) et en char à voile, rugby à XIII et pelote basque (moins de 5 pour ces disciplines cependant).

Vélos


mai 2017
La Franche-Comté est un lieu de prédilection pour la pratique, qu’elle soit sportive, de loisirs ou en randonnée, en VTT ou en cyclotourisme. Le Comité régional du tourisme publie un guide pratique avec les itinéraires, les infos essentielles et les sites cyclables incontournables comme la véloroute Charles le Téméraire, le tour du Jura à vélo, la Grande traversée du Jura, l’Eurovélo 6. Infos sur velo.franche-comte.org

Equipements sportifs


mai 2017
vous cherchez un lieu pour pratiquer une discipline ? Les équipements sont recensés par le ministère des Sports sur res.sports.gouv.fr
Voir tout