juillet 2018

Une histoire d’amour hors normes à Besançon

Le collectif bisontin La part de l’autre tournera en août un court métrage dans les rues de Besançon et de Saint Vit. Il récolte actuellement des fonds sur la plateforme de financement participatif Ulule.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Le scénario raconte l’histoire d’amour de deux jeunes femmes, séparées par le temps. Saby est photographe et peine à faire le deuil de son père. Nora est devenue médecin suite au souhait de ses parents. Elle n’est pas épanouie. Sur le lieu d’un accident, elles s’échangent un premier regard et tombent rapidement amoureuses. Anouk Mathon, la chargée de communication de "la Part de l'autre" donne le ton : «Saby a le pouvoir de changer le cours des choses et ce ne sera pas sans conséquences. Il y aura beaucoup de rebondissements, d’inattendu.»
Lucas Dubiez, le réalisateur, se remémore. «J’ai écris un premier scénario il y a deux ans, sur la rencontre de deux gamins dans un orphelinat. Puis, à tâtons, j’ai cherché à l’améliorer. Au final, l’histoire est complètement différente.» Après un DUT en information-communication à Besançon, le jeune homme de 21 ans a lancé, en 2016, sa société de production audiovisuelle, Luka Agency. Depuis, il a collaboré avec diverses sociétés (la Rodia, la Sacem), artistes (A-vox, Narka, PO) et réalisé quelques courts métrages (visibles ici).

   «C’est notre projet»

Pour celui-ci, Lucas a souhaité monter une sorte de collectif : La part de l’autre. Il désire que chacun de ses collaborateurs s’approprie le projet et y apporte ses idées. «Quand Lucas m’en a parlé, j’ai tout de suite accroché et c’est rapidement devenu notre projet. C’est plus qu’une mission» confie Anouk.
Depuis avril dernier, le réalisateur saint-vitois contacte des collaborateurs de confiance. Entre chargés de production, de communication, comédiens, chefs opérateurs, assistants ou encore maquilleuse et compositeur, La part de l’autre rassemble une vingtaine de jeunes professionnels.
L’équipe tournera en août. Elle se baladera à Saint-Vit et Besançon (place Marulaz, Rosemont, Rivotte, place du Marché…). «La ville regorge d’endroits charmants. On cherche la proximité, que les Bisontins se retrouvent» développe Lucas. Tout n’est pas écrit à l’avance, le collectif se laissera porter par la poésie du moment. Le court métrage terminé, il compte le présenter à divers festivals. Avant ces compétitions, seuls les donateurs pourront visionner le court métrage. Puis, il sera accessible au grand public sur la plateforme Vimeo.

Léa Surmaire

Soutien
Une cagnotte participative a été montée sur le site Ulule (disponible ici). Diverses contreparties sont proposées aux donateurs.

En savoir plus
luka-agency.com

Youtube

Facebook

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Jury jeune du Fica


novembre 2018
Les candidatures pour être membre du Jury jeune au 25e Festival international des cinémas d’Asie de Vesoul (5 - 12 février 2019) sont ouvertes. Cela consiste à venir voir et juger les 8 films documentaires  en compétition et rencontrer les réalisateurs. La carte de membre du jury permet d’accéder gratuitement à 4 séances de cinéma et  d’assister à la cérémonie de clôture. Elle donne droit à une invitation pour vos parents à la cérémonie de clôture du mardi 12 février au Théâtre Edwige Feuillère. Pour candidater : festival.vesoul@wanadoo.fr ou 0684848746 ou Fica, 25 rue du docteur Doillon, 70000 Vesoul. +Infos.

Great hat persévère


novembre 2018
Après "Namantius", l’association de cinéma bisontine a poursuivi ses activités, en tournant notamment "Clair obscur", un court métrage sur Gustave Courbet lors de son retour à Ornans pour peindre son tableau "Enterrement à Ornans". Originalité du projet, il a été mené en partenariat avec l'école de musique Amuso qui joue la musique en direct lors des projections."Clair obscur" est passé par un financement participatif sur ulule.

"#Quiproquo"


octobre 2018
Un film d'action de 26 mn tourné à Besançon à partir d'une histoire vraie. Le 3e court métrage de Liil Serge Mbeutcha est dans son genre une réussite : scènes d'action très pros, images et montage soigné. Armé de l'enthousiasme et du dynamisme permettant de franchir les obstacles compliqués qui émaillent toute réalisation cinéma, le jeune homme est près pour se lancer dans le long. 

Kreshendo


septembre 2015
Le rappeur bisontin vient de publier son premier album "Je suis qu'un homme". En vente 10 euros au Forum, en écoute sur deezer. Pour en savoir plus, facebook. A voir, son dernier clip, "Sale trip".

MyTremplin


juillet 2014
Ce dispositif du Conseil général du Jura vise à promouvoir et à aider les formations musicales du département en leur offrant la possibilité de monter sur scène et/ou de disposer d’un accompagnement artistique réalisé par le Moulin de
Brainans. Cette année, 5 lauréats ont été désignés par le jury et bénéficient de ce dispositif : Célia (folk rock), L’Homme s’Entête (chanson), Max Gulliver (pop), The Donuts Machine Band (chanson blues) et Gunther Tarp (rock).
Voir tout