juin 2018

Une pédagogie basée sur l’amour des langues

Sa passion, elle en a fait un métier. A 28 ans, Léa Vercellotti, formatrice d’anglais pour professionnels à la Maison Blanche à Besançon a parcouru le monde en quête d’expériences enrichissantes.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Diplômée d’un master 2 en langues étrangères appliquées après avoir passé 5 mois en Ecosse et 6 à Barcelone, la jeune fille s’est ensuite envolée pour la Norvège en tant que fille au pair. Son périple s’est poursuivi en Espagne où elle a enseigné dans des bars et au Vietnam en tant que bénévole.
«Ces expériences m’ont permis de créer, tester et de trouver ma voie» raconte la jeune femme. Riche de son apprentissage, elle est autoentrepreneuse depuis deux années. Le choix de ce statut lui permet une flexibilité et une liberté dans son travail.
Selon la jeune formatrice, la pratique orale est l’un des enseignements à privilégier pour apprendre une langue et ainsi briser les barrières linguistiques dans un pays étranger.
Suivant ce fil rouge, elle a enseigné l’anglais à des groupes plus ou moins nombreux, tout en gardant la même pédagogie : «S’adapter, être à l’écoute de la personne sont deux choses essentielles pour mener à bien cette activité, même s’il peut être très difficile d’enseigner suivant la personnalité de chacun» explique Léa Vercellotti. Ayant enseigné à travers divers contextes, elle est aujourd’hui convaincue que la transmission de la passion de la langue est fondamentale.
C’est cet objectif qui lui donne l’envie et la force de poursuivre ce métier qui la passionne tant. Et la passion aide : en plus de parler couramment anglais et espagnol, la jeune femme maîtrise l’allemand, le norvégien et a débuté le catalan. Une autoentrepreneuse bien décidée à poursuivre son chemin, avec des projets pleins la tête !

Cyrielle Le Houezec

Contact
lea.vercellotti@gmail.com

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Romain Laroche et Jonathan Troppy récompensés par Pepite


juillet 2014
En 2013, ils ont créé le projet Saac, entreprise qui propose un outil organisationnel de recrutement pour l'animation périscolaire. Le premier était étudiant en BTS commerce à l'IMT d'Etupes, le second bachelier et tous deux figurent parmi les 50 lauréats nationaux du concours "Pepite tremplin entrepreneuriat étudiant" organisé par le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. Leur projet, comme 4 autres retenus au niveau régional, bénéficiera d'un appui spécifique du Pôle étudiant ITE Bourgogne Franche-Comté.

LimpidMarket, gagnant du concours Numérica 2013


décembre 2013
Limpidmarket, start-up basée à Montbéliard, a remporté le premier prix de l’édition 2013 du concours Numérica. Ce concours valorise la création d'entreprises innovantes dans le domaine des TIC en Franche-Comté. LimpidMarket a reçu 20000€. L'entreprise propose un comparateur de solutions de paiement aux commerçants, qui peuvent choisir celle des solutions d’encaissement par carte bancaire qui correspond le mieux à ses besoins tout en réduisant ce poste de dépense. Infos, limpidmarket.fr

Hassan Belhadj, lauréat Talent des cités


septembre 2013
Entrepreneur en catégorie "émergence", il a été récompensé par le jury régional. Son projet, concrétisé depuis avril 2013 : l'ouverture dans le quartier de Planoise, à Besançon, du salon Coiffure Ino. A 25 ans, il s'agit de son 3e salon après ceux ouverts à Vesoul et Besançon. Son idée : permettre aux habitants du quartier de disposer d'un salon de coiffure de proximité où il propose des coupes hommes originales.
Voir tout