mai 2017

Véhicules : des opportunités dans les services

En mars, le CFA Hilaire de Chardonnet a organisé une action de sensibilisation à des métiers porteurs et paradoxalement méconnus. Mathieu Bonfils, responsable pédagogique du pôle automobile, explique cette initiative.
Photo Laurent Cheviet
Véhicules : des opportunités dans les services Véhicules : des opportunités dans les services

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Qui est à l’initiative de cette semaine de sensibilisation ?
L’Association nationale pour la formation automobile a voulu mettre en place cette semaine pour informer le grand public et les jeunes sur les opportunités d’orientations professionnelles dans ce secteur. Impactés par l’évolution des technologies, les exigences environnementales, les nouveaux usages et les attentes des automobilistes, ces nombreux métiers de notre quotidien regroupent une dimension technique mais aussi humaine. Les vendeurs, mécaniciens, carrossiers, peintres, techniciens électriciens-électroniciens, ingénieurs... font tous partie d’une branche qui a beaucoup évolué ces 20 dernières années.

En quoi consistait la sensibilisation des jeunes ?
Il y a eu une journée portes ouvertes tout public et une découverte du pôle automobile ouverte aux collégiens. Avec des démonstrations, des forums d’information et d’échanges et surtout des ateliers permettant aux  élèves de tester les métiers en maintenance, peinture, diagnostic. Ils ont été très bien perçus.

Y a-t-il actuellement des débouchés ?
Oui. C’est même fortement porteur dans le domaine du poids lourd. L’automobile marche aussi plutôt bien. Mais pour la moto, c’est plutôt compliqué dans la région. En général, nos élèves trouvent du travail assez facilement. S’ils sont mobiles, c’est encore mieux. Le gros souci est inverse, c’est la proximité de la Suisse, qui recrute, notamment les jeunes qui viennent du plateau.

Est-ce qu’il y a encore une méconnaissance de ces métiers ?
Il y a un réel décalage entre leur évolution et une perception restée sur une réalité qui a 10-15 ans. Aujourd’hui, il y a une part prépondérante de systèmes à haute technicité, menant à des actions de diagnostic sur les véhicules. Le plus méconnu étant encore le véhicule industriel ou poids lourd. Il a une image négative alors que le secteur est porteur et qu’il offre de réelles possibilités d’évolution en cours de carrière, en raison du manque de main d’œuvre.


En savoir plus
CFA Hilaire de Chardonnet
3 chemin de la Malcombe
25042 Besançon cedex
0381412970
cfa-hilaire-de-chardonnet.fr

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Sécurité informatique


mai 2017
Selon une étude Kaspersky, 71 % des jeunes ne savent pas qu'il existe des formations et des diplômes en cybersécurité. Et si les recruteurs privilégient l'expérience et l'expertise dans le recrutement, les jeunes manquent dans le secteur. Les plus proches de la région : licence pro administration et sécurité des réseaux à l'Université de Haute-Alsace, licence pro réseaux sans fil et sécurité à l'Université de Lorraine, masters security of computer systems / services, sécurité des systèmes et des réseaux / sécurité des systèmes d'information et de communication à l'Université de Lorraine, master sécurité des systèmes d'information à l'Université de technologie de Troyes, master sécurité des systèmes informatiques en finance et en assurance à Lyon 1 et master organisation et protection des systèmes et des réseaux à Lyon 2.

Tout savoir sur l'apprentissage


février 2017
Le 11 mars, 23 centres de formation de la région ouvrent leurs portes de 9 h à 16 h 30. Lieux, dates, infos pratiques sur orientation-apprentissage.com et facebook.

Formations supérieures dans le numérique


novembre 2016
L'UTBM à Sévenans dispose d’une spécialité d’ingénieur en informatique avec 4 options. Infos, utbm.fr 
L’Université de Franche-Comté propose des licences et masters dans l’informatique industrielle, le webdesign, le process numérique, l’administration et maintenance de systèmes et applications, les réseaux et télécommunications, etc. Infos univ-fcomte.fr

Ensmm/Arts et métiers


février 2016
Le 18 février, l’Ecole nationale supérieure de mécanique et des microtechniques (ENSMM) et l’établissement des Arts et métiers, via son campus de Cluny, ont signé une convention de partenariat. Par ce biais, l’école bisontine souhaite apporter des formations pointues et complémentaires à ses élèves mais aussi de développer des coopérations en matière de recherche et d’innovation industrielle.
Cette signature intervient également dans le cadre du regroupement des régions : l’ENSMM a pour objectif de développer ses réseaux et de renforcer la visibilité et l’attractivité de l’ingénierie dans la nouvelle grande région. Grace à ce partenariat, les deux établissements espèrent mieux répondre aux besoins des entreprises en matière d’innovation.

Un centre d'examens agréé Cambridge English en Bourgogne Franche-Comté


septembre 2015
L'école de langues Atraduire de Dijon est devenu en sptembre 2015 le premier centre d'examens agréé Cambridge English en Bourgogne Franche-Comté. 15% des établissements scolaires du secondaire en France préparent leurs élèves au passage des examens d’anglais Cambridge English, conçus par un département de l’Université de Cambridge et reconnus internationalement.
En Bourgogne Franche-Comté, une seule certification de Cambridge English pouvait jusqu’à présent être passée : en seconde section européenne, dans le cadre d'un accord conclu avec le ministère de l’Education nationale. Face à une demande forte et à un potentiel de près de 220 000 élèves inscrits dans le second degré dans les deux académies de Dijon et Besançon, Cambridge English vient d’accréditer son premier centre d'examen dans la région : l'école de langues Atraduire, basée à Dijon. Infos, atraduire.com
Voir tout