mai 2019

De bons services

A Besançon, la Ville, le CCAs et l'agglo proposent souvent des missions civiques. Rencontre avec 5 jeunes volontaires.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
En service civique et heureux de l’être : Alexis, Guillaume, Léo, tous trois de Besançon, Laurelyse de Port-surSaône et Adrien de Dole occupent actuellement des missions dans la capitale du Doubs. La Ville, le CCAS et la communauté d’agglomération du Grand Besançon se sont engagés dans le service civique dès le lancement du dispositif. Avantage : leurs domaines de compétences leur permettent de proposer des missions très variées aux jeunes. Alexis et Léo sont au Fablab et à l’Espace public numérique pour aider et accompagner le public. Laurelyse est en crèche où son appui permet notamment d’accompagner de manière personnalisée un enfant ayant des troubles de développement. Guillaume est chargé d’accompagner le public aux démarches en ligne et anime des ateliers de groupe. Quant à Adrien, il valorise une collection de marionnettes en vue d’une exposition au musée comtois de la Citadelle. Leurs organismes d’accueil disposent toute l’année de nombreuses offres à l’attention des jeunes. Notamment dans les domaines de l’accès au droit ou à la culture, du développement durable.
Etonnamment, ils ne connaissaient pas précisément le service civique auparavant. Ils en ont entendu parler par bouche à oreille et finalement y trouvent leur compte. «Ce n’est pas ce que je pensais, mais c’est mieux que je ne pensais» déclare Laurelyse. «Pour mes études, j’hésitais entre 2 voies et ce service civique est déterminant  : je vais aller en master de psycho».  Guillaume, lui, a fini ses études mais préfère entrer dans le monde professionnel en douceur. «Je ne me sentais pas aller directement vers un 35 h. C’est une transition sympa». Pour Adrien, «c’est un prolongement de mes études d’histoire et cela me donne une expérience professionnelle». Autre intérêt : ne pas faire d’année blanche en attendant un changement d’orientation.
Bref, ils sont unanimes : «on fait 24 h par semaine, on est assez libres, on a des référents à l’écoute et on a droit à des petites formations comme la PSC1. Elle nous a été dispensée par un pompier, c’était vraiment très bien fait».

S.P
Comment faire un service civique

Le service civique s’adresse à tous les jeunes de 16 à 25 ans et jusqu’à 30 ans
pour les jeunes en situation de handicap, sans formation ou projet professionnel. Il est assorti d’une indemnité de 577 euros minimum. Pour trouver une mission et postuler, il suffit de se rendre sur service-civique.gouv.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Après la 3e


mars 2019
L'Onisep vient de publier les guides régionaux «En classe de 3e préparer son orientation» et «Un CAP pour un métier». Ces publications diffusées aux élèves de 3e de l’académie de Besancon sont également téléchargeables sur le site onisep.fr

Carte interactive parcoursup


février 2019
Une carte interactive (réalisée par le laboratoire bordelais de recherche en informatique avec les données de l’Onisep) est en ligne. A l'initiative du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, cet outil doit permettre aux candidats de découvrir l’ensemble des formations proposées sur parcoursup, d’affiner leurs recherches de manière simple et intuitive, en saisissant des mots clés, des filières de formations et/ou une zone géographique. Ils peuvent ajuster leurs vœux à l'aide d'indicateurs tels que le taux d’accès de la formation en 2018, le pourcentage des catégories de bacheliers admis, le nombre de places en 2019, les formations similaires. Disponible ici

Ecoles d'ingénieurs


février 2019
L'Usine nouvelle vient de publier son classement 2019 des écoles d'ingénieurs en se basant sur 14 indicateurs. Celles de la région arrivent aux rangs 24 (Isat Nevers), 28 (UTBM Sevenans), 69 (Ensmm Besançon) et 83 (Agrosup Dijon). En savoir plus.

‘’Entrer dans le sup après le bac pro’’


décembre 2017
L'Onisep vient de publier ce guide régional, diffusé aux élèves de terminale professionnelle de l'Académie de Besançon. Il donne les informations sur l’orientation dans le supérieur après le bac pro et sur l’insertion professionnelle. Cette publication est également téléchargeable sur le site onisep.fr.

Réseau IJ


décembre 2016
Le réseau information jeunesse accueille les jeunes pour une recherche d’orientation ou une connaissance des métiers, soit en autonomie, soit accompagné d’un documentaliste. Les dossiers du CIDJ leur permettent par exemple de découvrir quel métier exercer en fonction de leurs centres d’intérêt. En complément utile, chaque dossier apporte des infos sur les tendances de recrutement à venir. Un classeur complémentaire, celui qui concerne l’organisation des études avec des conseils ayant pour objectif d’aider à répondre à la question "pour quelles études suis-je fait(e) ?". Il décrit les possibilités selon la situation de chacun. Il permet de se représenter en quelques minutes le secondaire, le professionnel et technologique, le supérieur. Ces dossiers en accès libre sont également consultables sur cidj.com
Voir tout