décembre 2017

En balade dans les «rues numériques»

De nombreux départements français ont repris un dispositif suédois : les Promeneurs du net vont à la rencontre des jeunes sur les réseaux sociaux. C’est le cas dans le Jura depuis le mois d’octobre.
En balade dans les «rues numériques» En balade dans les «rues numériques» En balade dans les «rues numériques»

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Romain est un Promeneur du net.  Depuis le mois d’octobre, une fois par semaine, il va presque tous les jours à la rencontre des jeunes qui surfent, en particulier sur facebook. Il est là pour répondre à leurs questions, les conseiller, les accompagner. Son autre rôle de Promeneur consiste en une sorte de veille bienveillante. «On peut être amené à prendre part à une conversation ou répondre à un post pour réagir à de fausses informations ou à des déclarations au contenu douteux»
Le dispositif est souple, les Promeneurs s’adressent aux jeunes mais répondent aux questions des parents le cas échéant. Ils représentent des structures éducatives ou d’information mais agissent à visage découvert. «Nous répondons en tant que personne, pas anonymement». Comme Romain, ils sont 9 dans le Jura à avoir rejoint le dispositif. Les Promeneurs sont des professionnels : des éducateurs, des animateurs, des informateurs qui poursuivent en ligne leur action. Le Jura est lui-même le 37e département à avoir des Promeneurs du net, coordonnés par IJ Jura avec le soutien de la Caf. Dans la région, ils sont également présents en Côte d’Or, dans l’Yonne et en Haute-Saône.
Ce dispositif inventé en Suède a d’abord été lancé en 2012 dans la Manche, mise en œuvre par la Caf. Parmi les objectifs, figure la prévention des risques liés au net, sur lequel les mineurs ont l’habitude de surfer librement. Le site dédié annonce «une autre manière d’être en contact avec les jeunes». Il investit notamment le "territoire"» du net : «le Promeneur du net se rend disponible pour répondre aux sollicitations des jeunes, laisser des commentaires sur les blogs, participer aux tchats et forums, être "amis" avec les jeunes sur les réseaux sociaux, etc.».
Sur le net, la notion de zone géographique est quelque peu éclatée. «Il m’est arrivé de discuter avec un jeune à l’autre bout de la France dit Romain. Cela n’empêche pas de répondre puis éventuellement de l’aiguiller vers un Promeneur ou une structure proches de lui si le besoin d’infos de proximité se fait sentir».




En photo
Les Promeneurs du net lors du lancement du réseau dans le Jura le 10 octobre.

En savoir plus
promeneursdunet.fr




Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Le savez-vous ?


décembre 2017
78 % des 13 – 19 ans possèdent un compte facebook

Bénévolat


mai 2017
A Besançon, la banque alimentaire cherche des bras pour l'été, pour aider les bénévoles permanents. Les personnes intéressées par un bénévolat très concret et lié à la lutte contre le gaspillage alimentaire peuvent prendre contact par mail : ba250.communication@banquealimentaire.org

Les élections de 2017


mars 2017
Election présidentielle : 1er tour le 23 avril, 2nd tour le 7 mai
Elections législatives : 1er tour le 11 juin, 2nd tour le 18 juin
Elections sénatoriales : 24 septembre (les sénateurs ne sont pas élus par les électeurs mais par un collège de députés et d’élus locaux). Les votes des citoyens : les électeurs français vont choisir le président de la République et les députés pour 5 ans (sauf en cas de dissolution de l’assemblée pour ces derniers). Déroulement : les 2 scrutins sont semblables, des scrutins majoritaires à 2 tours. Si un candidat recueille plus de 50 % des suffrages exprimés (et pour les députés, au moins 25 % des électeurs inscrits) au premier tour, il est élu. Sinon, les 2 candidats arrivés en tête peuvent se maintenir (pour les députés, à condition d’obtenir au moins 12,5 % des électeurs inscrits)

Discriminations


mars 2017
Le gouvernement vient de présenter le guide interministériel de lutte contre les discriminations et le livret "Discriminations, c’est non !". Deux outils pour identifier, prévenir et lutter contre toutes les discriminations (elles se manifestent par une différence de traitement entre des personnes, fondée sur 23 critères prohibés dont âge, sexe, origine, adresse, handicap, religion, santé, activités politiques ou syndicales… C’est un délit qui peut être puni jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et 75 000 € d’amende). Le guide s’adresse aux services de l’État, aux opérateurs de service public, aux associations et aux élus locaux. Le livret "Discriminations, c’est non !" s'adresse au public. Il sera disponibles dans les structures d’accueil et les services publics de proximité. Principalement composé d’exemples de discriminations tirés du quotidien, il doit pouvoir aider chaque citoyen à identifier une situation discriminante et à saisir les autorités compétentes.


Service civique international


novembre 2015
Il est possible de faire un service civique dans une association l’étranger. Depuis sa création en 2010, plus de 1000 volontaire se sont engagés dans différents pays. Au total 89 pays d’accueil dont les principaux : Allemagne, Haïti, Canada, Tunisie, Pérou, Equateur, Maroc, Madagascar, Sénégal. Renseignements, service-civique.gouv.fr
Voir tout