janvier 2016

Lycée cinéphile

Certains élèves d’Edouard Belin, à Vesoul, ont la chance de participer au Fica et au festival de Cannes.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Le lycée Belin a tissé des liens étroits avec le festival des cinémas d’Asie. Naturellement au départ : Martine Thérouanne, cofondatrice du Fica, y était documentaliste. Ses collègues ont pris le relais et même développé une action conjointe vers les festivals de Vesoul et de Cannes. 
Belle opportunité pour les élèves du lycée : chaque année une soixantaine d’entre eux part vivre Cannes de l’intérieur, pendant 4 jours. Ils y rencontrent des réalisateurs et assistent à des projections de films de diverses sections. Sous l’impulsion de Catherine Grisard, documentaliste et Gisèle Depéry, professeure d’arts visuels, ils participent activement au festival vésulien. Le partenariat Belin/Fica a d’abord donné naissance au jury lycéen il y a 9 ans. Il a également été à l’origine de l’ouverture d’une section langue vivante III de chinois au lycée. «Avant le festival, Martine Thérouanne vient expliquer aux élèves comment s’organise une telle manifestation. Certains élèves participent aux jurys, voient des films. Avec ceux qui partent à Cannes, nous organisons une journée d’immersion complète dans le festival de Vesoul. Depuis l’an dernier, les élèves d’arts plastiques travaillent également sur le visuel des menus des cérémonies. Il y a également des rencontres avec es artistes qui exposent dans le cadre du festival. Ce sont des actions qui nous permettent de responsabiliser les élèves».
Bref, le partenariat donne lieu à un travail pédagogique transversal complet. «Pour les élèves, c’est tous les ans une vraie découverte pense Gisèle Depéry. En premier lieu, ils voient des films qui ne les attirent pas naturellement. Cela leur apporte une vision plus large du cinéma et de la société. Et ça marche puisque les années suivantes, certains viennent s’inscrire d’eux-mêmes. On sait aussi que certains choisissent l’option arts plastiques motivés par Cannes. Cet aspect cinéma commence à faire partie de l’image de Belin».
Festival international des cinémas d'Asie
cinemas-asie.com

Lycée Edouard Belin
18 Rue Edouard Belin
70000 Vesoul
03 84 75 53 23
lycee-belin.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Courts métrages amateurs


septembre 2018
Le festival du court métrage de Torcy (71) est ouvert à tous les réalisateurs amateurs, individuels ou collectifs. Pour participer, il faut s'inscrire avant le 30 janvier 2019 et proposer une fiction d'une durée maximale de 10 mn (thème libre). 3 prix du jury, 1 prix du public et 1 prix de la Ville seront décernés lors du festival les 23 et 24 février. Récompenses en matériel vidéo. Infos, 0681803129

Jury Lumières d'Afrique


septembre 2017
L'association Apaca recherche, pour le festival Lumières d'Afrique qui aura lieu du 11 au 19 novembre à Besançon, 9 jeunes entre 16 et 20 ans, aimant le cinéma et désireux de participer au jury jeunes . Ces 9 jurés devront assister à la projection des 10 longs métrages de fiction en compétition et attribuer le Prix du jury jeunes. Renseignements au 0677946648 ou contact@lumieresdafrique.com

Jury Entrevues


septembre 2017
Au festival de cinéma Entrevues, le jury Eurocks One + One rassemble 5 jeunes de 18 à 25 ans, originaires du Territoire de Belfort et qui aiment la musique et le cinéma. Ceux qui aimeraient devenir membres de ce jury qui récompense la meilleur bande-son d'un film de la compétition peuvent postuler jusqu'au 31 octobre. L'édition 2017 est programmée du 25 novembre au 3 décembre. Infos.

Cinéma en Bourgogne-Franche-Comté


septembre 2017
D'après une étude du CNC, en 2016, la région Bourgogne-Franche-Comté dispose de 91 cinémas et 266 écrans dont 57 établissements classés Art et Essai et 10 multiplexes. Dans les salles de la région, 7,7 millions d’entrées ont été enregistrées soit 5 % de plus qu’en 2015. La Bourgogne-France-Comté est l’une des régions où le cinéma est le moins cher avec une moyenne de 6,19 € la séance (moyenne nationale : 6,51 €). Elle compte la plus forte proportion nationale de spectateurs de moins de 25 ans et d’étudiants. Enfin, les habitants de la région vont 2,7 fois au cinéma en 2016, moins que la moyenne de 3,3 entrées par habitant en France. En savoir plus.

"Rusty James"


janvier 2017
Le "motorcycle boy", les débuts de Mickey Rourke et Matt Dillon, Coppola en grande forme... "Rusty James" ("Rumble fish" en anglais), sorti en 1983, est réédité en février en édition DVD Blue-ray restaurée chez Wild side. Particularité, il est accompagné d'un livre sur le  film et sa genèse mouvementée écrit par Adrienne Boutang, maître de conférences à l’Université de Franche-Comté et spécialiste des teen-movies.

Voir tout