mars 2019

Missions de service civique auprès d’enfants

Ambre et Loris ont apprécié leur implication dans un rôle éducatif périscolaire.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
«Je m’appelle Ambre, j’ai 19 ans et je suis en service civique au centre social des Francas de Grand-Charmont. J’ai connu ce contrat d’engagement grâce à Patricia Schneider, directrice du centre social de ma ville. Après le lycée et n’ayant pas eu mon diplôme, je cherchais un travail de « départ », elle m’a donc proposé ce service civique de 24 h par semaine. Ma mission porte sur la réussite éducative des enfants à travers des activités. Mon poste consiste à aider à l’animation en centre de loisirs et dans le périscolaire. C’est toujours pour moi un bonheur de partager des moments de jeux de rire, de bonne humeur, avec les enfants… mais aussi parfois de chamailleries. Dans le cadre de mes 24 h par semaine, je suis aussi, les jours d’école, intervenante Clas (contrat local d’accompagnement scolaire) pour les primaires de l’école Daniel Jeanney à Grand-Charmont. La finalité de ce temps : proposer et apporter de la méthodologie pour rendre les enfants autonomes, en sortant du cadre scolaire.
Mais ma mission ne consiste pas seulement à être au contact des enfants, il m’arrive de travailler derrière un bureau pour réfléchir à des activités afin de les mener à bien. Ce contrat de 8 mois apporte d’une part de l’expérience professionnelle (en particulier lorsqu’il s’agit d’un premier contrat comme pour moi) et d’autre part des connaissances, un savoir-être et un savoir-faire en entreprise. Il me permet également de gagner en maturité de jour en jour, d’être heureuse et de développer mon sens des responsabilités.»
Ambre Gauthier


« Je m’appelle Loris, je suis en service civique dans l’école primaire Bourgogne à Besançon depuis fin septembre jusqu’au 7 juillet. Je fais ce service civique car j’ai été mal orienté pour effectuer une formation dans le dessin technique. J’ai commencé par chercher du travail et on m’a informé de l’existence de ce contrat. J’ai postulé à des offres dans le domaine de l’éducation sur les secteurs de Besançon et Lons-le-Saunier. On m’a contacté le jour d’après pour un entretien. Lors de celui-ci on m’a dit directement que c’était bon. La semaine d’après je commençais.
Dans cette école je travaille principalement avec les CP et les CE1, on est plusieurs en service civique, dont certains s’occupent plutôt des grands, c’est-à-dire les CM1/CM2.
J’aime bien apporter mes connaissances aux enfants pour qu’ils puissent apprendre dans les meilleures conditions par l’intermédiaire de jeux éducatifs et aider ceux qui ont besoin d’un accompagnement individuel. Je suis aussi chargé d’accompagner les élèves lors des sorties scolaires comme pour la visite de la citadelle, les sorties au cinéma ou encore les promenades pour leur faire découvrir la nature. J’ai pu constater qu’une confiance s’est très vite installée entre les élèves de l’école et moi.»
Loris Balland

Leur conclusion mutuelle : «On a l’impression d’avoir gagné en maturité étant donné que c’est notre première vraie expérience sur du long terme et que l’on forme les enfants à être les citoyens de demain.»
En savoir plus
service-civique.gouv.fr

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Le service civique ?


octobre 2017
Laura, en service civique au Crous de Besançon : «J’ai développé beaucoup de compétences organisationnelles. J’ai fait passer des entretiens individuels à des étudiants qui cherchaient des emplois. Cela m’a permis de me développer personnellement : j’ai gagné en confiance en moi.»
Rémi, en service civique à la Ville de Besançon : «Mon service civique m’a permis de retrouver le contact humain que je n’avais plus en restant sans activités.Grâce à lui, je fais des rencontres et je me réinsère dans le monde du travail. Je touche à beaucoup de domaines et j’organise des évènements dont je ne connaissais même pas l’existence et auxquels je n’aurais jamais eu l’idée de participer. Je découvre même mieux la ville dans laquelle je vis actuellement.»
Angélique, en service civique au Grand Besançon (service environnement) et étudiante en Master de Psychologie : «Mon service civique me permet de voir un autre domaine que celui dans lequel je suis plongée depuis quatre ans. Même si ce n’est pas en rapport direct avec mes études, je travaille sur l’accompagnement au changement des individus en faveur de l’environnement. Cela m’ouvre d’autres portes et d’autres perspectives auxquelles je n’avais jamais pris le temps de penser.»
Voir tout