avril 2017

Un service citoyen pour financer son permis

En échange de 80 heures de volontariat, la Ville de Belfort permet à des jeunes de 18 à 25 ans de financer une partie de leur permis de conduire. Ce dispositif créé en janvier 2015 a déjà bénéficié à 120 Belfortains.
Photo SimonDaval.fr
Un service citoyen pour financer son permis

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
«J’ai suivi 19 heures de leçons, mais je n’ai pu continuer mon permis faute de moyens pour le financer», raconte Morgane âgée de 20 ans, animatrice en périscolaire. «Avoir mon permis m’apportera davantage de mobilité pour travailler en alternance». Son service citoyen, Morgane a choisi de l’effectuer chez Inser-Vêt, à la Poudrière et à l’Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes Bonnef. «Cela m’a permis de découvrir des associations belfortaines et d’avoir des contacts», explique-t-elle. Jean, 21 ans, a déjà passé son concours de police et doit obtenir son permis pour poursuivre dans cette voie.
«Beaucoup de jeunes sont au chômage et il est difficile de trouver un emploi sans permis. C’est un cercle vicieux : sans travail, pas d’argent et donc pas de permis», constate Ian Boucard, délégué à l’enfance et à la jeunesse à la Ville de Belfort. L’insertion par le permis, c’est donc l’objectif de ce service citoyen qui permet à des jeunes belfortains âgés de 18 à 25 ans de recevoir 750 euros d’aide versée à l’auto-école de leur choix, contre 80 heures de volontariat en «structures d’utilité sociale» : 40 heures à effectuer «au service des autres» (Restos du coeur, Croix-Rouge française, Secours populaire…), 20 heures «au service de la cité» (centres culturels, maisons de quartiers…) et 20 heures «au service des aînés et des personnes en situation de handicap» (Ehpad, Adapei, comité départemental handisport…).
«Les jeunes sont choisis sur dossier, ils doivent montrer un réel projet professionnel et personnel pour pouvoir en bénéficier et participer à un atelier CV-compétence ainsi qu'à un atelier prévention des conduites à risques», précise l’élu. 75 bourses sont attribuées chaque année. Si vous êtes intéressés, le dépôt du dossier est à effectuer avant le 19 mai 2017.

S.D.


Infos et inscriptions
Bij
3 rue Jules Vallès
90 000 Belfort 
0384901116

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Doubs et accidents


juin 2019
Le Conseil départemental du Doubs réaffirme la sécurité routière comme une priorité, avec une campagne de 34 panneaux de sensibilisation aux comportements à risque.Le Département du Doubs appelle les usagers de la route à des comportements plus responsables à travers quatre messages liés aux principales causes d’accidents : la vitesse, l’alcool, l’usage du téléphone portable et l’inattention. Au cours de l’année 2018, le Doubs a connu une accidentologie en hausse par rapport aux deux années précédentes contrairement à la baisse constatée au niveau national.

Permis B et CPA


août 2017
Financer son permis de conduire grâce au compte personnel d’activité est possible depuis le 15 mars. Cette nouvelle opportunité d’utilisation des heures de formation acquises au titre du compte personnel d’activité s’adresse aux salariés ou demandeurs d’emploi pour lesquels l’obtention du permis de conduire s’inscrit dans la réalisation d’un projet professionnel ou favorise la sécurisation du parcours. Il faut dans un premier temps activer son compte personnel d’activité afin de consulter ses droits. et ensuite effectuer les démarches sur le site moncompteactivite.gouv.fr, avant de transmettre son dossier (pour le salarié à son organisme paritaire collecteur agréé et pour le demandeur d’emploi à son référent). Le financeur examine la demande et détermine les conditions de prise en charge, qui sont communiquées au demandeur avant qu’il ne commence sa préparation au permis de conduire B dans l’autoécole de son choix.

Dispositifs audio en conduisant


juillet 2015
Le décret n° 2015-743 du 24 juin 2015 relatif à la lutte contre l’insécurité routière précise ce qui est désormais interdit et autorisé en circulation en matière de communications à distance. 
«L’usage d’un téléphone tenu en main par le conducteur d’un véhicule en circulation est interdit. Est également interdit le port à l’oreille, par le conducteur d’un véhicule en circulation, de tout
dispositif susceptible d’émettre du son, à l’exception des appareils électroniques correcteurs de surdité (...). Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la quatrième classe. Cette contravention donne lieu de plein droit à la réduction de trois points du permis de conduire.»
L'amende actuelle est de 135 euros.
- En voiture, utilitaire, poids lourd :
oreillettes, bluetooth,  téléphone tenu à la main, casques audio sont interdits. Les dispositifs mains libres intégrés au véhicule avec haut-parleurs et micro intégrés, type autoradio, restent autorisés.
- A deux-roues motorisé : téléphone dans le casque, oreillettes sont interdits mais les dispositifs intégrés aux casques restent autorisés.
- A vélo : téléphone tenu à la main, oreillettes, bluetooth, casque audio sont interdits.
En résumé, tous les appareils que l'on porte dans l'oreille ou que l'on tient en main sont proscrits.

Permis invalidé


décembre 2014
Si le permis a été invalidé, il ne suffit pas simplement de le repasser et de réussir les épreuves. Le conducteur doit également subir un examen médical et un examen psychotechnique (aptitudes visuelles, physiques…).
Si le permis de conduire invalidé avait moins de trois ans, le code et l’épreuve pratique sont à repasser.
Si le permis de conduire invalidé avait plus de trois ans, seul le code est à repasser, à condition de s’y inscrire moins de neuf mois après la restitution de l’ancien permis à la préfecture.
Toutes les démarches peuvent être effectuées pendant le délai d'invalidation de six mois : examen médical et psychotechnique, inscription à l'examen et passage des épreuves (code et conduite) du permis de conduire.

Permis : comment récupérer ses points


décembre 2014
Les points perdus en cas d'infraction ou d'accident peuvent être récupérés :
- en cas de perte d’un seul point, celui-ci est réattribué après 6 mois sans infraction ;
- en cas de perte de plusieurs points, ceux-ci sont réattribués après deux ou trois ans (selon les cas) sans nouveau retrait de point(s).
- en suivant un stage de sensibilisation à la sécurité routière, 4 points maximum peuvent être récupérés. Ce stage ne peut être effectué que s'il reste au moins 1 point sur le permis. A zéro point, il est trop tard, il faut repasser le permis.
Le stage dure deux jours consécutifs et est dispensé par un établissement agréé. Il coûte environ 250 €. Un stage peut être suivi tous les ans. Pour s'inscrire au stage, il faut demander en préfecture la liste des centres agréés.
Voir tout