juin 2018

Livre ouvert

A travers "l’Echappée littéraire", les lycéens priment deux oeuvres francophones. Cette initiative de la Région donne également lieu à de nombreuses activités autour de l’écriture.
Photo David Cesbron

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Cette année, 30 élèves du lycée professionnel Jean Rostand de Nevers ont participé à une mise en scène chorégraphiée inspirée de la BD de Navie et Carole Maurel "Collaboration horizontale". Un projet pour lequel ces élèves en section services à la personne ou métiers de la mode ont eux-mêmes confectionné les costumes. «Ce sont eux qui ont fait les recherches historiques puis recréé ces vêtements de l’époque de l’Occupation» assure Olivier Boguet, l’un des quatre professeurs qui ont accompagné le projet. Des profs de français, histoire-géo ou métiers de la mode, aidée par une intervenante extérieure, la comédienne Marie-Julie de Coligny.
Découverte d’œuvres littéraires, participation à des ateliers, création artistique : le dispositif "l’Echappée littéraire" permet à de nombreux lycéens de la région de découvrir le monde de l’écriture et du livre. Dans une perspective d’ouverture : un livre n’est pas seulement un objet fermé sur lui-même mais aussi un contenu déclenchant découvertes et perspectives. «La BD n’est pas forcément dans les habitudes de tous nos élèves pense Olivier Boguet. Sans parler du contenu, il y en a qui découvraient ce genre. Il y a aussi des rencontres avec les auteurs et ça marche bien. C’est très valorisant pour les élèves. A travers ce dispositif, on sème maintenant et peut-être que ça déclenchera des envies plus tard».

   4 romans et 4 BD

Cette année, les élèves de 40 lycées de Bourgogne-Franche-Comté ont eu entre les mains 4 romans et 4 BD de littérature francophone, avec pour mission d’élire leurs préférés (1). Manon, Camille, Chloé et Sandra, élèves à Gabriel Voisin à tournus, ont tout lu. «D'habitude, on lit surtout des romans policiers et là, on a découvert d’autres genres qui nous ont plu, qui nous donnent envie d’en lire plus». Leur choix a été différent du résultat général. «On a préféré les romans "Elle voulait juste marcher tout droit" et "la Désobéissante". Celui-là, il nous parle parce qu’il est très actuel et en même temps évoque ce qui pourrait arriver à l’avenir».
Les élèves créateurs de costumes de Jean Rostand ont un avis tout aussi positif. «Le projet final nous a motivés. Et pendant l’année, c’était intéressant parce que c’était différent des cours habituels. On avait plus d’échanges avec les profs». Comme eux, des classes de 10 autres établissements de la région ont proposé des projets artistiques en rapport avec l’un des livres de la sélection. Présentés le 24 mai lors d’une cérémonie finale à la Commanderie de Dole, ils rivalisaient d’inventivité dans des styles différents : théâtre, danse, cinéma, vidéo (2), rock…Confirmant qu’un livre peut permettre de belles ouvertures. Ce qui est l’objectif du Conseil régionall instigateur de "l’Echappée littéraire" en partenariat avec l'Agence livre & lecture de Bourgogne-Franche-Comté  et les rectorats de l'académie de Dijon et de l’académie de Besançon.

S.P.
(1)
En 2018, ils ont choisi le roman "Rebelles, un peu…" de Claire Castillon et la BD "Collaboration horizontale" de Navie et Carole Maurel. Mais puisque c’est l’été, on peut également citer les autres œuvres comme autant d’idées de lecture : en romans, "Elle voulait juste marcher tout droit" de Sarah Barukh, "la Désobéissante" de Jennifer Murzeau et "la Baleine Thébaïde" de Pierre Raufast ; en BD, "le Perroquet" d’Espé, "Bleu pétrole" de Gwénola Morizur et Fanny Montgermont et "Groenland vetigo" d’Hervé Tanquerelle.
.

(2)
Parmi les projets réalisés par les élèves, 2 vidéos :
- "Tout commence aujourd'hui" par les élèves de 1re systèmes numériques du lycée professionnel Antoine (Chenôve), inspirés de "la Désobéissante" de Jenniffer Muzeau.
- "Des rencontres qui nous changent" court métrage d'animation réalisé par les élèves de du lycée Pierre-Gilles de Gennes (Cosne/Loire), à partir des thématiques des ouvrages de la sélection.

Retour

Commentaires

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

France 3 et jeunes agriculteurs


octobre 2018
Alice Cunchon et Caroline Guignard font partie des 8 étudiants agricoles suivis au long de leur cursus par Isabelle Brunnarius, journaliste de France 3, dans le cadre d’un documentaire programmé pour 2019. Tourné avec des jeunes de Levier et Dannemarie-sur-Crête, il sera accompagné d’un livre et d’une expo photo. Pour Alice, «il est important pour nous de parler d’agriculture et d’agroécologie. Notre génération est à un tournant». «On nous a suivis pendant 2 ans en cours, chez nous, en stage relate Caroline. C’est intéressant pour faire connaître notre métier et nos études».

Plan santé


septembre 2018
Le gouvernement annonce une réorganisation des formations de santé. Mesure la plus importante, la suppression dès 2020 du numerus clausus qui instituait depuis 1971 un quota d'étudiants autorisés à passer en 2e année. Mais la sélection ne sera pas annulée pour autant : un numerus apertus définira un nombre minimal de places que les universités pourraient faire varier à la hausse en fonction de leurs capacités et des besoins locaux. Des procédures sélectives en fin de 1re, 2e et 3e années seront instaurées dans le cadre de la création de nouvelles licences universitaires pour maintenir «l’excellence de la formation des étudiants». Parmi les autres mesures du plan santé figure la création de 4 000 postes d’assistants médicaux pour aider les médecins à préparer les patients, prendre en charge des actes simples ou assurer le suivi des rendez-vous.

Ecole de la 2e chance


mars 2018
L’Ecole de la deuxième chance du Territoire de Belfort a pour objectif d'aider les jeunes sortis du système scolaire sans qualification à s'insérer dans la société et à trouver un emploi durable. Chaque jeune bénéficie d'un accompagnement personnalisé pour construire son projet professionnel qui est le fil conducteur d'un programme de formation se déroulant en alternance entre l'école et l'entreprise. L'Ecole accueille des filles et des garçons de 18 à 25 ans sans qualification professionnelle, sortis du système scolaire depuis plus d'un an, motivés pour changer leur situation actuelle. Infos E2C90, 17 bis faubourg de Lyon, 90000 Belfort (03 84 27 58 67, e2c90.org).

Résultats des lycées


mars 2018
L'Education nationale a mis en ligne le classement des lycées en fonction de la réussite au bac mais aussi du parcours scolaire des élèves dans les établissements. L'idée est en effet d'évaluer la capacité d'une école à accompagner les élèves et à leur apporter connaissances, méthodes, etc. Le ministère prend soin de préciser que «si un lycée présente une valeur élevée pour un indicateur, c’est peut-être dû au fait qu'il a reçu de bons élèves, dotés de bonnes méthodes de travail, qui ont pu obtenir le baccalauréat sans effort particulier de sa part». Cela dit, les résultats sont consultables ici.

Recrutement pour la banque


mars 2018
Le CFPB, école supérieure de la banque, annonce 230 postes de formation en alternance à pourvoir dans la région (Besançon, Belfort, Dijon, Mâcon, Auxeerre), et 3000 en France. Ouverts aux moins de 30 ans de niveaux bac à bac+4, ils permettent de préparer BTS, licence pro ou master et de devenir conseillier clientèle, chargé d'affaires, conseiller patrimonial. Infos.
Voir tout