mai 2017

Travailler dans le VTT

Dans la région, on peut préparer un brevet professionnel et un diplôme d'Etat.
Dessin Christian Maucler

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
En termes de cyclisme, deux formations sont possibles dans la région dans le secteur de l’animation et l’encadrement sportifs : un BP Jeps spécialité activités du cyclisme mention VTT et un DE Jeps VTT. Deux formations organisées par la direction régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion sociale avec l’aide de la ligue de cyclisme.
Le diplôme du BP JEPS atteste de la possession des compétences professionnelles indispensables à l’exercice du métier d’animateur, de moniteur, d’éducateur sportif. Les lieux d’exercice d’activités sont variés : associations, clubs sportifs, entreprises, collectivités territoriales… Les publics : des mineurs, des adultes, des personnes âgées. Le BP Jeps permet également de s’inscrire à des concours de la fonction publique.
Le diplôme d'Etat de la Jeunesse, de l'Education populaire et des Sports est délivré par le ministère des Sports. Ce diplôme est classé au niveau III (bac + 2) et permet une activité professionnelle contre rémunération. Il permet d’être travailleur indépendant comme moniteur de VTT, d’être salarié dans un club comme entraîneur, d’être salarié d’un comité départemental comme agent de développement et sélectionneur, d’être vacataire d’un comité régional comme formateur.

En savoir plus
Infos, bourgogne-franche-comte.drdjscs.gouv.fr,
0380683900
0381216000

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

En cas d'échec au bac


juin 2017
Les candidats n’ayant pas validé leur baccalauréat sont autorisés à se réinscrire dans leur établissement et peuvent demander à bénéficier de la conservation de leurs notes égales ou supérieure à 10.

Sécurité informatique


mai 2017
Selon une étude Kaspersky, 71 % des jeunes ne savent pas qu'il existe des formations et des diplômes en cybersécurité. Et si les recruteurs privilégient l'expérience et l'expertise dans le recrutement, les jeunes manquent dans le secteur. Les plus proches de la région : licence pro administration et sécurité des réseaux à l'Université de Haute-Alsace, licence pro réseaux sans fil et sécurité à l'Université de Lorraine, masters security of computer systems / services, sécurité des systèmes et des réseaux / sécurité des systèmes d'information et de communication à l'Université de Lorraine, master sécurité des systèmes d'information à l'Université de technologie de Troyes, master sécurité des systèmes informatiques en finance et en assurance à Lyon 1 et master organisation et protection des systèmes et des réseaux à Lyon 2.

Tout savoir sur l'apprentissage


février 2017
Le 11 mars, 23 centres de formation de la région ouvrent leurs portes de 9 h à 16 h 30. Lieux, dates, infos pratiques sur orientation-apprentissage.com et facebook.

Formations supérieures dans le numérique


novembre 2016
L'UTBM à Sévenans dispose d’une spécialité d’ingénieur en informatique avec 4 options. Infos, utbm.fr 
L’Université de Franche-Comté propose des licences et masters dans l’informatique industrielle, le webdesign, le process numérique, l’administration et maintenance de systèmes et applications, les réseaux et télécommunications, etc. Infos univ-fcomte.fr

Ensmm/Arts et métiers


février 2016
Le 18 février, l’Ecole nationale supérieure de mécanique et des microtechniques (ENSMM) et l’établissement des Arts et métiers, via son campus de Cluny, ont signé une convention de partenariat. Par ce biais, l’école bisontine souhaite apporter des formations pointues et complémentaires à ses élèves mais aussi de développer des coopérations en matière de recherche et d’innovation industrielle.
Cette signature intervient également dans le cadre du regroupement des régions : l’ENSMM a pour objectif de développer ses réseaux et de renforcer la visibilité et l’attractivité de l’ingénierie dans la nouvelle grande région. Grace à ce partenariat, les deux établissements espèrent mieux répondre aux besoins des entreprises en matière d’innovation.

Voir tout