juin 2018

Cohudahu, saison 2

A Cressia, dans le Jura, ce café associatif créé par 5 jeunes propose des animations culturelles et artisanales pour favoriser l'échange.
Photo Yves Petit

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Le Cohudahu vient d’entamer sa 2e saison et va proposer deux à trois événements culturels par mois à Cressia. En juin, après la pièce "4L machine" viendront le concert blues folk de "Las Lloronas" puis le spectacle de cirque "Appart’ à part". C’est éclectique : le café associatif de Cressia (Jura, à deux dizaines de km de Lons) peut proposer aussi bien une projection ciné que des soirées jeux de société, des résidences ou des ateliers aux thématiques variées : «l’art et l’artisanat, l’agriculture et l’environnement, le patrimoine et le multiculturalisme… Tant d’outils pour véhiculer les valeurs qui nous sont chères ; telles que le partage, l’entraide, le développement social et économique régional».
Ce souhait de dynamiser la petite commune rurale émane de 5 jeunes gens, les Jurassiens Marion, Ella, Lucile, Pablo et la Bretonne Cassandre. Chacun a ses projets parallèles et ses envies de voyages, mais ils se sont rencontrés et se retrouvent à Cressia autour de valeurs ou convictions. Et pourquoi ce nom ? «L’histoire du dahu est encore assez présente par ici. L'une de nous s’est fait avoir lors d’une fête au dahu. Le mot nous plaisait alors on a cherché un nom autour de dahu, cohue, tohu, bohu» raconte Ella en servant un sirop de sapin.
C’est associatif, alternatif, intermittent. Le café est ouverte en demi-semaines en demi-saison. Une semaine type commence le jeudi en soirée textile et se termine le samedi soir en spectacle. Vendredi, c’est rencontre producteurs. Une fois par mois, on sert un brunch le dimanche.
Car il s’agit d’un bar/restau. Produits bio et locaux («dans la mesure du possible»). Cuisine «simple et authentique»
Mais ce qui importe, c’est la rencontre. Philosophie décrite sur le site : «L’idée est de faire converger les activités de l’association dans un espace d’échange et de rencontre entre les individus. Un lieu qui reçoit et qui donne. Le bar CohuDahu représente le point central de ce projet, là où toutes les activités transitent pour aboutir à notre idéal de partage». 

S.P.
En savoir plus
cohudahu.com

facebook

Saison culturelle 2018

La Petite Querelle (musique baroque) le 26 mai
"4L machine" (spectacle) le 2 juin
Las Lloronas (folk blues) le 23 juin
"Appart' à part" (cirque) le 30 juin
Solo's session (cirque) le 27 juillet
Potlatch (jazz) le 28 juillet
Dagda Family (folk) le 18 août
Bow (danse et percussions) le 25 août
Les Gros Zeilles (cirque) le 22 septembre
Quiet Island (folk) le 29 septembre
L'Homme s'Entête (chanson) le 20 octobre
Emine total (musique balkanique) le 27 octobre





Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Prix-jeune de l'engagement


décembre 2017
Pour la 2e année, le Département du Doubs et la Société des membres de la légion d'honneur ont remis les prix "les chemins de l’honneur" à 4 jeunes qui se sont fait remarquer par leur engagement, le sens civique ou le dévouement : Elise Labeuche (1er prix), 20 ans, de Voujeaucourt , qui a mené de nombreuses actions de solidarité et de citoyenneté, Aurélien Pillot, 21 ans, d'Ornans, engagé depuis l’âge de 12 ans au sein des scouts et guides de France, Noa Roussy, 16 ans, de Besançon, championne de boxe France, Europe et Monde qui intervient auprès de jeunes en déviance pour leur redonner confiance et Jafaar Bismillah, 22 ans, de Montbéliard, investi dans la mise en place de la nouvelle section de jeunes sapeurs-pompiers volontaire au centre de secours de Montbéliard.

Olympiades des métiers


juin 2017
Cette année, 16 jeunes de la région ont remporté une médaille d'or, d'argent ou de bronze lors des finales nationales en mars à Bordeaux. Parmi eux, 4 en or : Adrien Mary en DAO dessin industriel, Mélissa Brun en maroquinerie, Maxime Besnard en métallerie, Anthony Charron en plomberie et chauffage. Argent pour Mylène Calabre en soins esthétiques, Willy Fourrier en maçonnerie et Jules Leroy en tonnellerie ; bronze pour Lorette Bulabois en aide à la personne, Kevin Fritz en maroquinerie, Kevin Grossir en prothèse dentaire. Josselin Morel en fraisage, Thomas Jullien en administration des systèmes et des réseaux informatique, Pierre Marconnet en tonnellerie, Alexis Peuzin en boulangerie, Antoine Sicard en sommellerie, Alexandre Guitard en cycle et motocycle. En savoir plus.

"Ma thèse en 180 secondes"


avril 2016
L'Université de Bourgogne-Franche-Comté a organisé le 8 avril 2016 la finale régionale du concours international «Ma thèse en 180 secondes», rassemblant 10 candidats issus de 5 écoles doctorales. L'exercice : résumer plusieurs années de travail de recherche et rendre explicite un sujet de thèse obscur pour les non-initiés en 3 minutes seulement. Deux prix ont été remis par le public et le jury.
Le vote du public a désigné Asmae Hamzaoui, doctorante de l’UTBM, rattachée à l’Ecole doctorale sciences pour l'ingénieur et microtechniques (Spim), et membre de l’Institut Irtes au sein de l’équipe du laboratoire d’étude et de recherche sur les matériaux, les procédés et les surfaces. A 27 ans, en 3e année de thèse, Asmae fait sa recherche sur l’«étude de capteurs d'effort piézoélectriques par technologie couches minces»…ou de façon plus accessible : comment recharger la batterie de son portable en marchant.
Le jury a retenu de son côté Marie Petitjean, qui représentera donc l'UBFC lors de la finale nationale à Bordeaux le 31 mai, au côté de 15 autres candidats, et peut-être lors de la finale internationale en septembre au Maroc. Doctorante de l’Université de Franche-Comté, rattachée à l’école doctorale environnement santé et membre du laboratoire d’hygiène hospitalière au CHU de Besançon, Marie consacre sa thèse à «dix-sept ans d'analyse génotypique et phénotypique d'une souche épidémique de pseudomonas aeruginosa au cours de sa diffusion hospitalière».

Ils sont passés par le Clap


avril 2015
Depuis la création du Clap, environ 400 projets ou jeunes talents ont été aidés. Certains ont poursuivi leur chemin. Parmi eux : les jeunes montbéliardais du groupe Run After Success ont lancé le festival Rock en Sphère pour mettre sur scène les jeunes groupes amateurs. Le groupe folk Oli&Sam continue de jouer et vient de sortir un EP 4 titres, «Dear Mr Octopus». Romuald Bertrand, créateur de mode, est devenu professionnel et a notamment créé une robe pour miss France. Mikaël Yanardag s’est lancé dans la production de spectacles à Salins. Cette année, il a managé Corentin Grevost, vainqueur de Rising Star, et créé le plus grand cabaret de Franche-Comté pour mettre sur scène les… jeunes talents.
Vous pouvez retrouver les jeunes talents passés ou en cours sur energiejeune.fr

Aide à projets


avril 2015
Que vous ayez un projet ou souhaitiez être conseillé ou appuyé dans une pratique, le Clap peut vous aider (il faut avoir entre 11 à 30 ans en Franche-Comté). Pour prendre contact :
Crij de Franche-Comté, 27 rue de la République à Besançon (03 81 21 16 00)
Bij de Montbéliard, 6 avenue des Alliés (03 81 99 24 15)
IJ Jura, 17 place Perraud, 39000 Lons-le-Saunier (03 84 87 02 55)
Cij de la Haute-Saône, 1 rue de Franche-Comté, 70000 Vesoul (03 84 97 00 90)
Belfort information jeunesse, 3 rue Jules Vallès (03 84 90 11 11)
Site : energiejeune.fr
Voir tout