mars 2018

Le triplé historique d'Anaïs Bescond

«C’est indescriptible» a-t-elle réagi après ses réussites aux Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang. Trois médailles, dont une d'or en relais mixte, la sixième "franc-comtoise" de l'histoire des JO.
Photo Laurent Cheviet
Le triplé historique d'Anaïs Bescond Le triplé historique d'Anaïs Bescond Le triplé historique d'Anaïs Bescond

  • commentercommenter
  • envoyerenvoyer
  • imprimerimprimer
  • caractèrePLUSMOINS
Elle n’aura pas voyagé pour rien ! De retour de Pyeongchang avec deux médailles en bronze et une en or dans la valise, Anaïs Bescond est devenue l'athlète française féminine la plus médaillée lors d'une même olympiade d’hiver. Elle est aussi la sixième des sportifs formés dans la région à gagner l'or.
"Nanas" a confirmé sa fiabilité dans les courses en relais, filles et mixte, sans oublier d’ajouter une touche plus perso avec un autre podium en poursuite individuelle. A l’heure de commenter son exploit majuscule, elle écrit sur son site officiel : «la réalité tient en quatre mots : je suis médaillée olympique ! Je suis tellement heureuse. C’est indescriptible. Partager ma joie avec tout mon monde décuple mon bonheur !» Belles récompenses pour cette athlète née en Normandie il y a 30 ans, qui a découvert ski de fond, tir et biathlon quand sa famille est venue s’installer à Morbier lorsqu’elle était enfant. On a eu envie d’en savoir plus…

Anaïs, comment s’est passé le "retour sur terre" ?
Le vol retour, au lendemain de la cérémonie de clôture, a été un peu compliqué. Notre avion a été interdit de survol de la Mongolie. Nous avons donc fait des tours en attendant d’obtenir les autorisations, mais il a fallu ensuite effectuer une halte à Prague pour faire le plein de fuel avant d’atterrir à Lyon et d’aller à Grenoble (NDLR : où se sont déroulés les JO d’hiver il y a 50 ans) pour une cérémonie organisée en notre honneur.

Comment classer ces médailles ?
Trois médailles, c’est incroyable ! Forcément, on espère toujours en partant. Je me disais «avoir une médaille en relais, ça serait bien». Là, j’en ai trois. Les émotions sont inclassables, différentes à chaque fois. La première a tout déclenché, cela a été une belle perf sportive. Je n’avais ensuite qu’une seule idée : renouveler en relais mixte avec notamment Martin Fourcade. C’est le niveau supérieur car il y a le gratin de chaque nation. Et je me suis dit ensuite «il faut absolument le refaire pour les deux autres filles !»

Vous entrez dans le gotha des champions olympiques…
Oui, nous sommes quelques-uns seulement de la région. Je connais mes prédécesseurs, évidemment. Le ski nordique est une petite famille. Avant les Jeux, Florence Baverel (médaille d’or en 2006) m’avait écrit… Ces médailles sont un peu un aboutissement. Pour autant, je n’ai rien décidé pour la suite, je ne ferme pas la porte même si les prochains Jeux olympiques, à Pékin, sont loin. Quatre ans, c’est long...

Recueilli par Christophe Bidal
Ses trois médailles

• Or en relais mixte avec Marie Dorin, Simon Desthieux et Martin Fourcade
• Bronze en poursuite individuelle
• Bronze en relais dames avec Marie Dorin, Anaïs Chevalier et Justine Braisaz

Les précédents médaillés d’or de la région


• Fabrice Guy (Albertville 1992, combiné nordique)
• Vincent Defrasne (Turin 2006, biathlon)
• Florence Baverel-Robert (Turin 2006, biathlon)
• Jason Lamy Chappuis (Vancouver 2010, combiné nordique)
• Vincent Gauthier-Manuel (paralympiques Sotchi 2014, slalom géant)

Voir aussi
Les médaillés francs-comtois aux JO d'hiver

Retour

Réactions sur la news

Afin de poster un commentaire, identifiez-vous.

Se connecter S'inscrire

articles

express

Anouck Clément


août 2018
A 17 ans, la capitaine du club bisontin de Palente a participé en juin au championnat d'europe U18 de beach handball au Monténégro avant d'être l'une des 10 sélectionnées pour le mondial seniors le mois suivant à Kazan (Russie) où l'équipe de France a perdu 3 matches au 1er tour avant d'enchaîner sur 3 victoires en ronde de consolation. Bilan : 11e place lors des deux compétitions.

Nicolas Fleury


octobre 2017
Les premiers championnats du monde urban cycling UCI sont prévus du 8 au 12 novembre à Chengdu (Chine). Au programme, 3 disciplines : le mountain bike Eliminator (XCE), le trial et le BMX freestyle park. Parmi les sélectionnés de l'équipe de France figure le Bisontin Nicolas Fleury, 20 ans, dont nous avons parlé en 2015.

Tir à l'arc


janvier 2017
Encore une victoire pour Jean-Charles Valladont vainqueur de la coupe du monde indoor de tir à l'arc, qui se déroulait le week-end des 21 et 22 janvier à Nîmes.

Escrime


novembre 2016
Sensation pour Eva Lacheray (licenciée à l'Ascap de Montbéliard) lors de la coupe du monde de fleuret dames de St-Maur (4 au 6 novembre). Elle termine 14e, battant au passage la numéro 10 mondiale. Alors qu'elle n'a que 16 ans.

Equipe de France de voile contact 2


septembre 2016
Bravo à Charline Delay et Cindy Collot. Les 2 Franc-Comtoises championnes du monde de parachute (voile contact) en 2014 ont réussi l'exploit de conserver leur titre le 16 septembre 2016 à Chicago.
Voir tout